proivenceLes amis comme vous le savez surement, en suivant le blog, le festival PBC va voir le jour à Marseille cette année du 25 au 30 avril 2016.

Vivant à Marseille, j’ai été convié à aider à la création de ce festival, bien qu’étant bénévole et petit blogueur à mes heures perdues, c’est avec un immense plaisir que je participe du mieux possible à l’aventure, en espérant de tout cœur, que ceux qui viendront aux évènements, aimeront ce qui sera fait et reviendront l’année prochaine pour une seconde édition encore plus forte !

Marseille et la bière, c’est une histoire ancienne, nous en reparlerons plus tard dans un article que je prépare, mais il y a bon nombre de brasseries artisanales qui existaient au début du 20ème siècle, malheureusement, la guerre a fait que le secteur s’est vite effondré, et vite pris d’assaut par les grands groupes, plus rapides face à un marché délaissé, il faut l’avouer.

Pour preuve, Phénix, qui était une brasserie purement de chez nous, à Marseille, est devenue Heineken, mais ce n’est que quelques années plus tard qu’une autre « brasserie Marseillaise », verra le jour, la Cagole….

La Cagole, parlons en brièvement, c’est ce qu’on appelle une bière mensongère, une bière qui se fait passer comme étant la bière Marseillaise mais qui est en fait fabriquée à façon par une brasserie dans le nord de la France….et auparavant en République Tchèque. Il n’est pas rare de croiser des touristes avec une Cagole, pensant prendre la bière locale artisanale…. Une arnaque pour touristes….d’autant que la Cagole joue à fond le marketing et le merchandising et se trouve sur toutes les enseignes, restaurants et boutiques souvenirs, toujours en prétendant être la seule bière locale. Ceci étant dit, ils ont été les premiers à exploiter le filon, aucune brasserie artisanale n’existait à Marseille auparavant, les dernières étant mortes depuis bien longtemps, mais aujourd’hui les choses bougent ! Leurs actions ont donné envie aux autres, de prouver que de la vraie bière artisanale pouvait exister dans le sud !

La bière de la plaine

Ce n’est qu’en 2012 que Marseille renouera avec la bière artisanale, avec la brasserie de la Plaine. 2 amis, Salem et Sylvain décident de se lancer dans l’aventure pour faire une bière de quartier. Tout d’abord avec une gamme classique puis agrémentée de quelques belles recettes à la violette ou à la réglisse. La Plaine est un quartier de Marseille, jouxtant celui du Cours Julien, deux endroits animés et très populaires, bardés de nombreux restaurants de bonne facture.

Leur local est petit, mais la demande est bien là, et le succès est au rendez-vous, aidé par l’arrivée des caves à bières comme Fietje et Cane bière (puis plus tard Beer Center sur Marseille), ou encore La Route des bières et la Belle mousse à Aix en Provence. Une petite révolution est en marche…

Maintenant on retrouve nos amis dans de nombreux restaurants et cavistes (de vin) de la région, des réunions de brasseurs amateurs et des visites de la brasserie sont organisées et nul doute qu’ils vont devoir changer de local si la tendance se poursuit. D’ailleurs un des signes montrant que les choses prennent bonne tournure, c’est l’ouverture du Bistrot de la Plaine, restaurant de la brasserie, très bien noté qui propose des plats maisons qui changent chaque jour, et le tout agrémenté des bières artisanales Marseillaises, l’aventure semble loin d’être terminée pour eux.

Site web : http://www.brasseriedelaplaine.fr/

Page Facebook : https://www.facebook.com/bieredelaplaine/

plaine3

Oh Minot ! La Minotte débarque dans la cité phocéenne !

En une année, les Bouches du Rhône ont vu arrivés de nombreuses brasseries en cours de création, auparavant, si l’on reste dans le département du 13, on ne trouvait que la brasserie de la Plaine et nos amis de Sulauze près de Istres et Miramas, deux brasseries de très bonne qualité, mais chacune éloignées d’environ 60km.

Tout récemment, on a vu débarquer, une bière artisanale : « la minotte », une nouvelle bière 100% locale, cofinancée par le biais du Crowfunding et qui a ouvert ses portes en Automne 2015, aux alentours des quartiers au pied de la bonne mère.

Max et Laurent se sont lancés dans l’aventure avec brio, leur gamme est plutôt étendue et ils ne manquent pas de créativité ! Nous parlerons en détail de la brasserie bientôt, mais je peux vous dire une chose, leurs bières sont bonnes, leur local est superbe (et ils sont protégés littéralement par la Bonne Mère) et surtout, ils sont vraiment super sympas. Restez à l’écoute car nous allons parler d’eux sur le site d’ici quelques jours !

Site web : http://www.minot-brasserie.fr/ 

Page Facebook : https://www.facebook.com/minotte.biere.artisanale.marseille/

minotte

Une brasserie qui fait des bières Part Faite, Brasserie des Suds !

Nous avons parlé tout récemment de nos amis Laure et Gonzalo, tout nouveau brasseurs à Marseille, pour l’instant, deux bières sont sorties, la Part Faite et la 1129, mais d’autres vont voir le jour je vous le garantis.

Des Suds commence fort, on peut trouver leurs bouteilles dans beaucoup d’endroits sur Marseille, et nul doute qu’avec le dynamisme et la passion de notre couple de brasseurs, la brasserie va connaitre un succès mérité !

Vous pouvez retrouver notre Interview en suivant le lien ici !

Site web : http://www.dessuds.fr/

Page Facebook : https://www.facebook.com/DesSuds.PartFaite.Bieres.Bio.Marseille/

routedesbieres

Une brasserie discrète à Marseille, Korson.

Une autre brasserie, très discrète a vu le jour dans la cité phocéenne, mais c’est une brasserie un peu particulière : Les trois petits cochons. Autant être franc, je ne la connais quasiment pas, car très discrète, et peut être que certaines de mes informations sont à re-vérifier, mais j’en saurais plus sur eux prochainement!

Leur bière s’appelle « la Korson », il s’agit d’une association située dans le quartier populaire de La Belle de Mai, un quartier qui retrouve une certaine dynamique depuis quelques années, quand l’ancienne manufacture de tabac a été transformée en incubateur d’entreprises innovantes dans les médias, en studios de cinéma (c’est là que sont tournés les épisodes de Plus Belle la Vie), en archives municipales, en skate park, en brasserie, en ateliers culturels, en boutique de skate-board et en roof top branché diffusant l’été des films en plein air…. Bref, un quartier connu qui peu à peu reprend ses lettres de noblesse bien qu’il reste encore beaucoup de travail. Et croyez-moi les amis, je sais de quoi je parle, j’ai grandi dans ce quartier !

Pour revenir à la Korson, il s’agit d’une bière brassée au sein de l’association Union des Brasseurs Amateurs, réunissant des passionnés désireux d’apprendre à brasser de la bière. A l’heure où j’écris cet article je n’ai pas encore eu le temps de les rencontrer pour en savoir plus, mais c’est une très bonne initiative qui permet aux amateurs dont je fais partie, d’apprendre à créer leurs propres bières, d’échanger sur le sujet et passer de bons moments, bref, une affaire à suivre !

Pour terminer sur la partie « Marseillaise », nous sommes en train, doucement mais surement, d’avoir une dynamique dans la ville qui peu à peu fait oublier des mensonges comme la Cagole, même si celle-ci restera toujours au-dessus du lot par ses moyens et son temps d’avance, il n’est pas impossible qu’un jour l’artisanal marseillais prenne le pas sur l’industriel à façon prétendant être local. Et mon petit doigt me dit que vous entendrez parler d’autres brasseries marseillaises dans les années à venir…..faites-moi confiance !

Site Web : http://www.korson.fr/

Page Facebook : https://www.facebook.com/korson/

korson

Aix commence à avoir ses propres brasseries locales !

A 30km de Marseille on trouve Aix en Provence, cousine éloignée tiraillée dans une relation « je t’aime moi non plus » avec la cité de Pagnol. Il faut savoir que les Aixois et les Marseillais se sont toujours regardés de travers, mais en réalité ils s’adorent (enfin je crois). On dit souvent chez nous que les aixois sont les parisiens du sud, plus huppés, plus bourgeois,  pourtant les choses sont les mêmes dans les deux villes si l’on regarde bien, mais cette petite guéguerre existe toujours mais elle est devenue anecdotique plus qu’autre chose, depuis que Marseille redore son blason, les Aixois aiment à promener chez leurs cousins Marseillaise et les Marseillais aiment aller flâner dans les petites rues Aixoises.

La bière à Aix est quasi-inexistante, pourtant on trouve deux caves à bières de bonne qualité, la Route des bières et la Belle Mousse. L’une est une petite boutique en centre-ville très bien achalandée et de bon conseil, la seconde est plutôt une boutique underground qu’il faut appeler avant de venir car elle renferme quelques références quasi-introuvables (le gérant se déplaçant lui-même dans les petites brasseries pour récupérer la marchandise). Le succès est au rendez-vous pour ces deux structures, La Belle Mousse a agrandi son stock, et la Route des Bières a ouvert une seconde boutique plus grande dans la zone de Bouc Bel Air, une zone voisine de celle de Plan de Campagne (plus grand zone commerciale d’Europe, ouverte le dimanche), plus facile d’accès pour les gens habitant entre Aix et Marseille (évitant ainsi de rentrer dans les centre villes et payer des parkings exorbitants dans les deux cas, les magasins étant tous situés dans les centre-ville).

 

Pourtant, si l’offre en magasins spécialisés sur Aix en Provence se développe, quid des brasseries locales ?

 

L’Aix Pression débarque !

En 2015, on aura vu arriver 3 brasseries sur Aix, la première à avoir fait parler d’elle est Aix Pression, une brasserie tenue par un jeune homme d’à peine la vingtaine, passionné lui aussi et ayant à son actif, une gamme plutôt complète, incluant une bière aromatisée aux Calissons, que je n’ai pour le moment pas encore testée, mais que je possède en cave. La brasserie semble bien marcher, on trouve les bouteilles un peu partout dans le pays d’Aix mais pas encore sur Marseille en revanche.

Notre jeune brasseur, vient, d’après mes informations, du milieu viticole, de par sa famille, qui l’a donc aidé et encouragé à créer sa propre brasserie (en voilà des gens biens !).

Il est vrai, qu’en voyant les photos du matériel, nous sommes clairement sur un certain investissement en totale contradiction avec la brasserie suivante !

Site Internet : http://www.aix-pression.com/

Page Facebook : https://www.facebook.com/AixPression-1548924555369902/

aixpression

Aquae Maltae, la bière en plein centre-ville d’Aix

Très peu de temps après l’arrivée d’Aix Pression, une autre brasserie a vu le jour en plein centre-ville d’Aix en Provence, l’Aquae Maltae créée par Flavien et Georges, deux jeunes gens débrouillards et passionnés qui se sont lancés tout récemment dans l’aventure !

Je suis allé les voir, et je vous en reparlerais plus précisément, la contradiction avec la brasserie précédente vient du fait qu’ils ont peu de moyens et sont très bricoleurs, et adeptes de la récup’, ainsi on s’amuse de voir que leur moulin est combiné à un vieux moteur de machine à laver par exemple. Leur gamme est encore jeune mais elle connait un certain succès, j’ai gouté une bière au sarrasin et une au gingembre dont nous parlerons très prochainement également, nul doute que s’ils continuent eux aussi à s’investir autant, le succès s’amplifiera également.

Site Internet : http://aquaemaltae.over-blog.com/

Page Facebook : https://www.facebook.com/aquaemaltae/

aquaemaltae

Et autour de Marseille et Aix ?

En dehors des deux grandes villes du département des Bouches du Rhône, on trouve également d’autres brasseries prometteuses ou déjà bien implantées.

 

La Petite Aixoise

Toute nouvelle arrivée, la brasserie est encore très jeune et a été créée après 2 années de travail par Kevin Flocmoine, j’ai déjà des bouteilles à eux dans ma cave pour de futurs articles, nous y viendrons aussi plus tard !

Située dans la commune de Lambesc, à quelques kilomètres de Aix En Provence, on peut trouver ses créations surtout dans le nord du département, pas encore sur Marseille et ses environs. On a une bière blanche, une blonde et une ambrée pour le moment, nul doute que d’autres créations suivront, et nous en parlerons !

Site Internet  : http://lapetiteaixoise.fr/accueil/

Page Facebook : https://www.facebook.com/lapetiteaixoise.fr/

petiteaixoise

La Brasserie Artisanale du Lubéron

Un classique, pas vraiment dans le 13 mais juste à côté, à Pertuis dans le 84, cette brasserie fort connue aujourd’hui au logo arborant un sanglier est une des brasseries les plus prolifiques du coin.

Avec une gamme complète et régulièrement renouvelée par des recettes « one shot » ou saisonnières, la B.A.L est une des success story locales du milieu brassicole qu’on ne peut pas oublier de citer ici.

Nous avons déjà testé des bières à eux sur notre site, et j’en ai encore 2 en stock pour les prochains articles !

Site Internet  : http://www.brasserie-luberon.com/

Page Facebook : https://www.facebook.com/brasserieduluberon/

BAL

Brasserie de Sulauze

Last but not least de notre petit tour d’horizon, la Brasserie de Sulauze, jeune brasserie située à Miramas dans le domaine de Sulauze, connu des amateurs de vins. Cette brasserie lancée par 2 amis s’est vite fait connaitre de par la qualité de ses produits et son brassage au feu de bois, ainsi que sa saison, entièrement fabriquée avec des produits du domaine.

La brasserie tente de dynamiser le secteur brassicole local pour faire progresser l’image de la bière dans le sud, souvent mis à mal par les industriels. Après une tentative en demi-teinte à Istres il y a 2 ans, la brasserie ne s’est pas découragée et a lancée avec plusieurs des brasseries citées plus haut, le Provence Bière Connexion, dont nous avions parlé récemment et dont nous reparlerons encore très rapidement.

De nombreuses bières ont été testées sur le site et je vous invite à les chercher si vous êtes curieux de voir de quoi ils sont capables.

Site Internet : http://www.brasseriedesulauze.com/

Page Facebook : https://www.facebook.com/Brasserie-Sulauze-912457328794388/

sulauze

Et hors des Bouches du Rhône ?

Le secteur se dynamise de plus en plus aussi en dehors, le sud de la France commence à progresser. Si on se déplace dans le Gard, ou l’Ardèche, on peut vor que de nombreuses brasseries sont sorties de terre ces dernières années, ainsi que des festivals comme le Gard à la bière ou encore le festival de Pernes les Fontaines.

Mais de l’autre côté aussi, on a par exemple 4 brasseries qui se sont ouvertes dans le Var, la Bas Varoise, la bière de la Rade, la brasserie des Sortilèges et la Bière des îles d’or. Le Var était encore il y a peu un désert brassicole, et en l’espace de 5 ans à peine, on voit l’arrivée de caves à bières et de brasseries locales.

Enfin, si on continue vers Nice, même si on est plus champagne et bling bling, la bière aussi commence à faire son chemin avec notamment les camarades de Lou Souleu qui proposent une gamme que je vais tester prochainement et qui s’annonce prometteuse !

 

Une révolution est-elle en marche dans le secteur ?

Je pourrais répondre Oui avec enthousiasme mais je vais nuancer ma réponse plutôt, et y revenir plus en détail dans un autre article. Le secteur suit une tendance générale qui touche beaucoup d’autres secteurs agro-alimentaire qui est le retour aux sources, de ce fait, les industriels perdent un peu de terrain et commencent à se faire bouder de certaines personnes du grand public, préférant faire vivre leur producteur local, qui fait bien souvent de meilleurs produits que ceux sortis d’usine.

On revient un peu sur le secteur que nous avions au début du 20ème siècle, de nombreuses brasseries existaient, et petit à petit elles reviennent doucement toquer à nos portes pour rentrer dans vos frigos et vos caves.

Bien que moins concurrentiel que le vin, en tout cas chez nous, on se retrouve face à une évolution qui, si elle suit la tendance américaine, finira par effrayer un peu les grands groupes.

On peut voir que cela les touche, notamment avec l’arrivée des Leffe citant les houblons utilisés, histoire de se rapprocher d’un produit censé être artisanal. Ou encore Pelforth qui tente de miser sur le côté authentique de ses ingrédients.

Les américains ont vu ces derniers mois, des brasseries comme les notes, se faire racheter par de grands groupes, faisant se poser de grandes questions au secteur artisanal, à savoir si cela était une bonne ou une mauvaise chose. Quoiqu’il en soit, si ces actions sont faites, c’est justement que les grands groupes commencent à vouloir garder leurs parts de marchés, et à l’heure actuelle, tout ne fait que commencer chez nous en France.

Pour vous donner une idée, il y avait une fuite dans la plomberie des industriels, et aujourd’hui, la fuite s’est agrandie et ils commencent à la voir et se demander comment la colmater et cette fuite….ce sont tous ces passionnés que je vous ai cité, et qui sont aujourd’hui plusieurs centaines en France à petit à petit se désolidariser des associations comme Brasseurs de France pour se réunir et créer une vraie force sur le marché de la bière artisanale française, et l’exemple du Sud est applicable partout dans le pays….mais ça c’est une autre histoire dont nous parlerons dans les prochaines jours sur le site !

provence-biere-connexion-696x464

En conclusion

Comme vous avez pu le constater durant la lecture de cet article, entre les cavistes et les brasseries artisanales, la bière commence doucement à prendre de l’ampleur dans le sud du pays, ce n’était pas gagné pourtant avec une Cagole plus que présente, et une incertitude sur la réaction des gens du coin, mais l’essor national aidant, combiné aux commerçants et passionnés (dont je fais partie) qui essayent de montrer les qualités du produit lorsqu’il est fait artisanalement et avec passion font que la bière se démocratise de plus en plus dans des territoires au départ peu propices à notre boisson houblonnée favorite. Alors oubliez un peu le pastis et le Rosé, nous savons faire aussi de la bière, et on n’a pas à rougir des copains du Nord !

 

Toutes les photos des brasseries sont issues de leurs sites et pages Facebook que je vous invite à consulter en suivant les liens

Share Button

« »