OLYMPUS DIGITAL CAMERAAujourd’hui je vais revenir sur un article récent de l’Express sur la bière au féminin.

Voir l’article  ainsi que la réponse de mon camarade de Happy Beer Time

Un article bien parti au début qui a terminé d’une manière……inopinée… en fait l’article en soi est bon, il mets en avant le fait que les femmes commencent à apprécier la bière à sa juste valeur, il remet même les choses à sa place en rappelant que le métier de brassage était un métier féminin durant des millénaires, et que c’est une femme qui a introduit le houblon dans la bière (Hildegarde de Bingen). D’ailleurs ces infos nous vous les avions donnés dans un article sur les choses insolites que vous ne saviez pas sur la bière ainsi que notre article sur le houblon.

L’article cite des brasseuses, et on a même droit à une intervention de la très reconnue (et à juste titre) Elisabeth Pierre. On nous parle de certaines brasseries connues, de lieux réputés comme La Fine Mousse bref cet article a tout pour rendre joyeux n’importe quel amateur de bonne bière et fervent défenseur de sa noblesse mais il y a un hic !

Le hic c’est que l’article nous cite trois bières « féminines » à savoir la Pelforth Radler et la Desperados Verde (la 3ème étant correcte pour moi)… et ça….j’ai du mal je vous avoue, je n’ai rien de particulier contre ces bières mais ce sont pour moi des bières « cliché », des clichés établis par les grands groupes qui au lieu d’éduquer une clientèle à un marché riche et de qualité lui proposent plutôt un produit prémâché et finalement assez réducteur je trouve.

Women's_rights

Et là je suis totalement d’accord avec mon collègue de Happy Beer Time dans sa réponse à l’Express justement, ces clichés qui sont véhiculés nuisent au produit que nous défendons, que ce soit pour l’association systématique de la bière avec une pizza, du foot et un concert de rots de mâles en rut dotés d’un QI avoisinant les 40. Ou encore celui comme quoi une femme n’est pas assez bien pour apprécier une VRAIE bière, alors elle préfèrera une bière aromatisée chimiquement…sexiste comme vision des choses non ?

La directrice marketing de Heineken essaye de vous faire croire que la femme n’apprécie que les bières avec un peu de sirop fruité à l’intérieur (et je ne vous parle pas de la Kronenbourg K, Happy Beer Time l’a d’ailleurs très bien fait avant moi).  D’ailleurs ce « sirop » n’est que produit chimique donc je vous laisse imaginer mon opinion sur ce genre de chose….

Ce qui m’énerve c’est cette caricature finalement très réductrice pour les femmes consommatrices de bières, mesdames on essaye de vous faire croire que la bière avec un arôme fruité à la con est meilleur pour vous car les bières classiques sont trop amères pour votre délicat palais….or c’est faux, dans certains pays les femmes apprécient plus les IPA, pourtant réputées amères que les bières aromatisées.

Donc si vous avez une amie qui veut être initiée à la bière, par pitié ne lui donnez pas une bière marketing mais un vrai produit artisanal et de qualité, ou invitez là à consulter des gens comme Elisabeth Pierre ou des clubs féminins de dégustation. Voir des gens comme Elisabeth Pierre associés avec une Desperados Verde c’est assez maladroit en fait…..D’ailleurs on sent que l’interview du marketing Heineken s’est fait sous la condition de faire un peu de pub pour ses produits….très moyen d’un point de vue éthique.

woman-beer-shutterstock

Pour l’anecdote, au Canada lors du mondial de la bière dont je vous parlerais prochainement, il y avait beaucoup de femmes, dont certaines zythologues reconnues là-bas. On sent d’ailleurs que ce pays n’a pas la même éducation que nous sur la bière vis-à-vis de la gente féminine et croyez moi c’est vraiment sympa à observer. Voir un groupe de femmes s’échanger tour à tous des IPA, des blanches sans citron, des Stout bien caféines ou encore des ambrées pimentées (oui oui j’en ferais un test) ça donne presque envie de tirer une larme…..d’ailleurs les bières industrielles ne sont pas aussi présentes là-bas et c’est tant mieux ! Les bars proposent des produits de grande qualité….bref revenons à nos moutons, je parlerais du Canada une autre fois les copains !

J’ai testé presque 200 bières sur ce site, une grande partie a été faite avec mon ex-femme au lancement du site et aujourd’hui ma nouvelle compagne m’a accompagné sur une cinquantaine d’autres tests (à découvrir prochainement), et à chaque fois je n’ai pas été déçu, leurs avis sont enrichissants et précieux, et croyez-moi certaines bières que l’on pourrait vous faire croire comme pas faites pour les femmes leur ont beaucoup plu. Je parle de Stout, d’IPA et autres bières à l’IBU assez costaud.

Maintenant c’est vrai que les bières fruitées sont très appréciées de la gente féminine mais croyez-moi, faites gouter une Bacchus ou autre bière fruitée (ou spéciale) artisanale et de qualité à votre amie, et elle trouvera les autres bières artisanales très fades…..il y a simplement une éducation à faire là-dedans. Et je parle en connaissance de cause, ma compagne ne jure plus que par l’artisanal et la qualité aujourd’hui.

Ce genre de cliché est assez énervant finalement, car la gente féminine est un formidable panel de consommatrices potentielles, mais on leur lave le cerveau avec des produits industriels, on leur dicte des codes et des gouts au lieu de leur laisser accès à un vrai choix….je ne sais pas si certains suivent mon raisonnement mais si vous dites à une personne que la seule bière qu’elle appréciera c’est une bière fruitée de supermarché alors elle ne consommera que ça et refusera de goûter autre chose estimant que ce sera fade, amère ou autre alors que sans doute elle se privera de belles découvertes gustatives. Malheureusement nous sommes tous des moutons à différents degrés mais soumis à la société de consommation, cela n’empêche pas d’essayer d’en sortir un peu de temps en temps!

Quoiqu’il en soit si cet article est parti d’un bon sentiment, il faut aussi réagir pour défendre à la fois le produit qui nous est cher, mais aussi la gente féminine qui a bien plus de valeur dans le milieu brassicole qu’on veut nous faire croire. D’ailleurs ces clichés dans la bière se retrouvent aujourd’hui dans le domaine du vin également avec des ICE TROPEZ, des vins à la cerise, à la pèche, au pamplemousse etc…. ce sont des produits qui plaisent certes, mais je trouve qu’ils nuisent aussi au vrai produit artisanal.

Innover dans un produit, proposer un nouveau genre n’est pas un mal, industriellement ou artisanalement, mais il faut le faire de manière cohérente sans porter préjudice au produit de base et sans avoir une attitude réductrice vis-à-vis d’une catégorie de consommateur……oui je fais un peu Isabelle Alonso quand je dis ça mais je tenais à le dire.

Je n’ai pas non plus envie de lancer une Fatwa contre les bières industrielles, on est parfois bien content de se prendre une Heineken fraiche après un déménagement en pleine chaleur, ou de se prendre une Radler chez l’épicier pour se désaltérer, mais ce qui me gêne avant tout c’est la manière de dénigrer une catégorie de clientèle et la réduire à des clichés stupides, ou encore de dénigrer purement les micro-brasseries comme au Printemps dernier avec les brasseurs de France et leur pacte de solidarité…..

Quoiqu’il en soit je vous invite à lire la réponse de Thomas qui est très bien structurée et bien écrite.

Mesdames défendez-vous et ne laissez pas les gens vous réduire à des clichés sexistes, que ce soit pour la bière ou pour d’autres plus importantes….et oui on peut adorer la bière sans être macho……ooh encore un cliché que vous aviez eu ? 😉

beer-in-the-evening-women-brewing

Share Button

« »