houblonAujourd’hui les copains je vais vous parler d’un des ingrédients primordial de la bière : Le Houblon !

Je vais vous en parler tranquillement et simplement, car si on suit les définitions exactes on part dans de la technicité inutile alors je préfère vous parler de l’essentiel !

Alors, le houblon, c’est une plante, plus précisément un arbuste grimpant vivace avec tiges allongées allant jusqu’à plus de 10m. Les plants femelles possèdent des cônes au bout.

Il existe une très grande variété de houblons (plus d’une centaine), on peut citer entre autres Record,  Cascade, Hallertau, Golding, Saaz etc… et sans parler de la bière, cette plante dispose de vertus médicinales très connues.

Le houblon est cultivé un peu partout dans le monde, mais plus particulièrement en Allemagne et aux Etats Unis, ci-dessous un tableau issu directement de Wikipédia qui nous renseigne sur les différents pays producteurs :

Production en tonnes. Chiffres 2007
Données de FAOSTAT (FAO)

 Allemagne 28 600 24,89 %
 États-Unis 27 330 23,79 %
 Éthiopie 25 000 21,76 %
 Chine 10 000 8,70 %
 République tchèque 5 600 4,87 %
 Pologne 3 100 2,70 %
 Slovénie 2 157 1,88 %
 Corée du Sud 1 900 1,65 %
Autres pays 11 199 9,75 %
Total 114 886 100 %

 

Les plants femelles sont ceux qu’on va utiliser pour notre boisson favorite, on va en fait utiliser les inflorescences, c’est-à-dire nos fameux cônes pour aromatiser la bière (éviter les feuilles et les tiges).  On appelle cela le houblonnage.

 

Le houblonnage ? Kesako ?

Le Houblonnage c’est quand on fait bouillir du houblon dans le moût (on y reviendra dans un prochain article) afin de donner du gout à la bière. On peut décliner ce processus en deux types d’ébullitions :

–          L’ébullition longue qui permet au houblon de dégager ses huiles essentielles et ses résines, c’est ce qui va nous donner l’amertume

–          L’ébullition courte, c’est celle qui permet au houblon de dégager ses arômes

Souvenez-vous, on avait parlé de l’IBU à un moment donné (lien), le fameux taux d’astringence de la bière, et bien cette fameuse amertume provient des acides alphas présents dans le houblon qui sont 10x plus puissants que les acides betas.

En quelque sorte, l’amertume de la bière c’est une question de cuisson les amis ! Hey oui !

Avec le temps, le consommateur veut des bières de plus en plus douces ce qui fait que le taux d’acide a diminué au cours de ces dernières années, passant de 6,3g par hectolitre de bière, à 4,1 en 2007.

Cette tendance a permis paradoxalement de voir émerger de plus en plus les styles IPA qui sont devenus un type de bière très apprécié par les amateurs de bonnes bières.

Parfois on fait ce qu’on appelle du houblonnage à cru, vous le verrez sur certaines bières. Il s’agit en fait de l’ajout du houblon après ébullition, ca permet en fait d’ajouter de l’arôme sans ajouter de l’amertume.

houblon (1)

On peut faire une bière sans houblon ?

Oui ! On peut faire de la bière sans houblon et ce que je vais vous dire va même vous surprendre, le houblon n’est utilisé (selon les historiens) que depuis le XIIème siècle, grâce à Hildegarde de Bingen (une religieuse reconnue, notamment par Benoit XVI comme Docteur de l’église, 4ème femme à obtenir ce titre avec Thérèse de Lisieux entre autres) qui reconnut les vertus de cette plante et découvrit, en plus de son bienfait pour la santé, que le houblon permettait à la bière de mieux se conserver.

Alors là me dirait vous, c’est bien beau de nous dire ca mais si la bière était une boisson qui existe depuis le IVème millénaire avant Jésus Christ, on la faisait avec quoi ? Et bien on utilisait un mélange d’herbe et d’épices qu’on nomme Gruit et ce mélange aboutissait à une bière que l’on appelait en fait : LA CERVOISE !

Et oui, la Cervoise est en fait une bière sans houblon, vous ne verrez plus Astérix du même œil n’est ce pas ?

Aujourd’hui toutes les bières sont faites avec du houblon, c’est devenu quasiment une norme en fait, mais quelques irréductibles (pas Gaulois par contre) font quelques bières sans houblon on peut citer par exemple l’Alba Scots Pine Ale des Williams Brothers (dont nous avons testé une de leurs bières sur le site) est élaborée avec des aiguilles de pin à la place du houblon.

houblon_primeur_v3

Connaissez-vous les houblonnières ?

Une houblonnière c’est en gros un champ ou on cultive le houblon, pour celles et ceux qui aiment le vin on peut dire que le houblon qui va être utilisé est aussi important que le choix du cépage pour un vin, grossièrement le houblon c’est le cépage de la bière (mais je grossis vraiment la chose là).

Les houblonnières sont essentiellement situées en Angleterre de nos jours, les récoltes se font en Septembre et le houblon est ensuite séché dans un four appelé « touraille à houblon ». Une vraie houblonnière dispose d’un toit conique, cette forme permettant l’évacuation de l’humidité.

Hopfendolde-mit-hopfengarten

Conclusion

Voila mes amis, vous en savez plus sur ce fameux houblon dont je vous parle à chaque fois ! Le houblon c’est un végétal noble (le houblon Tchèque est très réputé par exemple), même si l’industrialisation a « beaufisé » la bière, à la base c’est une boisson noble, ancestrale et qui dans certains pays est aussi, voire plus importante que le vin ! D’ailleurs si on sort un peu des classiques industriels on peut voir que les artisans brasseurs font des merveilles en mélangeant divers houblons, et leurs bières peuvent vraiment changer la perception de cette boisson aux plus réticents ou snobs de l’œnologie !

7526894-jardin-de-houblon-tcheque-republci

 

Quelques sources:

http://univers-biere.net/br_houblon1.php

http://christian.seon.free.fr/biere/houblon.html

http://www.brassage.domainepublic.net/spip.php?article28

Share Button

« »