Aujourd’hui c’est l’occasion de parler d’une bière trappiste les amis! Et une bière qui nous vient tout droit d’Italie, patrie du parler avec les mains et des roulades de Ravanelli pour ceux qui ont connu l’OM à une certaine époque (oui Marseillais oblige!). 

Alors, la Tre Fontane je vous en avais déjà parlé lorsque j’ai annoncé sa venue dans le cercle très fermé des bières trappistes, qui se composait à l’époque ou j’en ai parlé, de 11 bières (incluant celle-ci). 

Ne vous fiez pas aux articles qui incluent la Mont des Cats, en France, on est ici sur du chauvinisme plus qu’autre chose, car celle-ci n’est toujours pas trappiste, néanmoins elle peut un jour le devenir, sauf que sa production ne respecte pas les règles pour le moment, je crois même que celle-ci est brassée tout ou partie par Chimay. Mais elle reste connue comme de qualité “trappiste” par les fans. 

L’histoire de la bière trappiste je vous en avais longuement parlé à travers un dossier qui avait beaucoup plus à l’époque, si vous ne l’avez pas lu, je vous conseille d’y jeter un oeil histoire d’en savoir plus! 

Maintenant que vous avez pu lire tous les articles précédents liés à cette bière (ou pas mais ca voudrait dire que vous n’avez aucun coeur, bouh!), il est temps de parler de cette bière en elle même!

 

Une trappiste qui chante tout le temps comme un italien

Au verre notre amie nous propose une jolie mousse épaisse et persistante qui recouvre farouchement une robe d’une belle teinte orangée et trouble avec une belle musicalité via sa carbonatation.

Au nez on est sur un très bel ensemble associant avec équilibre des saveurs maltées, de pains grillés mais aussi de caramel.

 

On ne dit jamais Tre Fontane, je ne boirais pa de ta bière

Au départ on est sur une attaque plutôt douce et ronde, pour un ensemble qui tend vers des saveurs maltées et caramélisées qui offrent de petites touches de fruits confits très agréables pour atteindre une finale assez chaleureuse et puissante qui reste bien en bouche.

 

En conclusion

Une très bonne bière, forcément me direz-vous, c’est une trappiste, pourtant ce n’est pas forcément vrai, trappiste ne veut pas dire “bon” (même si soyons francs, elles sont bonnes) mais que c’est lié à sa méthode de fabrication comme je vous en ai parlé dans mon article (quoi? Vous l’avez toujours pas lu?).

Bref, si vous voyez une Tre Fontane, tentez le coup, et puis mince, c’est une trappiste italienne, il y en a qu’une!!

Share Button

« »