IMG_7318Aujourd’hui je vous emmène aux USA avec la brasserie Left Hand, une « jeune » brasserie qui est née en 1993.

Tout a commencé en 1990 quand Dick Moore eu comme cadeau un kit de brassage amateur par son frère. Ce cadeau sera en quelque sorte une révélation pour lui et en 1993 il s’associera avec un de ses amis d’école, Eric Wallace pour créer une brasserie.

Quelques semaines plus tard, en Septembre de la même année ils vont donc créer leur brasserie et l’appeler la Indian Peaks Brewing Company. Puis ils vont chercher un local, qu’ils trouveront dans une ancienne usine d’emballage de viande. En quelques mois tout été mis en place et l’activité commença à battre son plein quand un problème avec le nom arriva. En effet, le nom Indian Peaks était déjà utilisé par une autre brasserie, alors pour ne pas entamer un conflit, ils décidèrent de changer le nom pour Left Hand en l’honneur du Chef Niwot (un chef indien)

La brasserie ouvra ses portes définitivement le 22 Janvier 1994 (avant le changement de nom, la brasserie s’attelait à fabriquer ses bières). La première bière fut la Sawtooth Ale qui existe encore à ce jour. Les deux compères remportèrent deux médailles dont une avec la Black Jack Porter, que vous aurez en test sur ce site, une merveille.

Les années passent et la brasserie s’agrandit, se développe, de nouvelles machines sont installées, de nouvelles bières sont crées comme la Ambidextrous Ale (pas mal le nom !), la Deep Cover Brown Ale etc… En 1995 ils eurent enfin la possibilité de mettre leur logo sur les bouchons (un luxe !) mais le logo ne rentrait pas bien et celui-ci changea pour devenir la fameuse main gauche rouge que vous voyez sur la bouteille !

En 1998 ils s’associent avec la Tabernash Brewing de Denver pour les aider au conditionnement de leur production qui faisait face à une demande de plus en plus croissante. La même année ils lanceront leur propre affaire de distribution avec la Indian Peaks Distribution Company, sans conflit de nom cette fois !

Les années qui suivirent furent pleins de rebondissements, la brasserie Tabernash ferma ses portes et la société de distribution qu’ils avaient créée avait été vendue, leur permettant de revenir finalement à leurs premiers amours, le brassage !

La brasserie continua de croître, avec 30% de croissance en 2010, c’est peu dire ! La brasserie fera partie du Top 50 des brasseurs en 2012, la brasserie s’est agrandie dans tout les sens du terme, disposant entre autre de presque 500 barils de fermentation. Elle achètera d’ailleurs un entrepôt près de Boston et investira en équipement une nouvelle fois, notamment avec une nouvelle ligne d’embouteillage qui va 4 fois plus vite que son prédécesseur, cette nouvelle ligne remplie 200 bouteilles par minutes !!

Aujourd’hui la brasserie est devenue un incontournable aux USA mais aussi dans le monde, ses bières sont vendues un peu partout, le nombre de récompenses est passé de 2 à 18 médailles de toutes sortes et une reconnaissance mondiale. Et si en plus je vous dis que cette brasserie s’engage à être la plus écologique au possible avec une économie de déchets réduite au maximum, un recyclage dans les règles, des économies d’eau, aucun ajout de gaz naturel et quelques autres projets pour brasser sans faire de mal à l’environnement, plutôt rare non ?

Aujourd’hui on va parler d’une des plus célèbres bières de la brasserie, la Milk Stout !

 

Got Milk ?

Le lait n’est pas une innovation en soi, l’ajout de lactose a été popularisé au début du XXe siècle par Mackenson, les Milk Stout sont des bières sucrées et faibles en alcool, la bière de Left Hand reprends exactement la recette de Mackenson datant de 1907.

La bière ne contient en fait aucun produit laitier, n’attendez pas à trouver du lait dedans, goutez une « Bilk » Japonaise pour ca (voir article sur les bières spéciales). En fait on ajoute durant la fabrication, du lactose, un glucide présent dans le lait, c’est du lactose infermentescible qui au final permet de produire une texture agréable et une finale sucrée.

Lorsque l’on verse la bière dans son verre on aperçoit une fine mousse blanc cassé, et en dessous une bière d’une noirceur absolue, avec de faibles reflets un peu rubis.

A l’odeur, on ressent une odeur qui me fait penser au pain noir que l’on mange en Russie, du seigle pour vous donner une idée, avec des notes de malt torréfiés, bref cette bière sent bon le parfum de céréale et c’est très agréable au nez.

 

Comme quoi avec une main gauche on peut faire une bonne bière !

Au niveau du gout on a une amertume assez élevée sur toute la longueur, le gout reste classique pour une stout mais tres bon, on ressent des saveurs un peu chocolatée et de toast brulé. La texture est en effet plutôt agréable, plutôt crémeuse et légèrement sucrée malgré l’astringence un peu surprenante aux premiers abords. En fait l’amertume se ressent mais elle est très vite atténuée par le côté un peu sucré et crémeux de la bière, mais on la ressent tout de même sur toute la longueur.

 

En conclusion

Une tres bonne surprise ! Les sensations peuvent varier pour certains d’entre vous mais je pense qu’on sera tous d’accord pour dire que cette Milk Stout est une réussite, l’équilibre est parfait, le lactose joue son rôle à merveille et ne corromps pas la bière au point d’en faire une bière spéciale, ici son utilité est réellement justifiée. Cette bière peut faire penser en fin de dégustation à une sorte de café crémeux avec ses saveurs torréfiées, grillées et chocolatées, bref, si vous la voyez achetez la mais n’oubliez pas que ce n’est pas du lait dans une Stout, on ajoute simplement un glucide pour donner de la texture au produit final !! Le prochain test de cette brasserie sera la Black Jack Porter les amis !

IMG_7325

Share Button

« »