Aujourd’hui nous allons nous diriger vers la capitale, à Paris, douce ville, où l’on peut visiter la Tour Eiffel, l’Arc de Triomphe, ou encore la Ligne 13 du métro (au secours). 

Ici nous sommes chez la BAP BAP, une brasserie Parisienne dont le nom signifie : Brassée à Paris, Bue à Paris (mais moi je suis un rebelle je l’ai bue à Marseille….. Et ouais j’aime le danger). 

Plus sérieusement, la BAP BAP est le fruit de la création de 2 amis du collège, tous deux entrepreneurs qui ont eu le déclic d’ouvrir une brasserie au coeur de Paris, un projet fermenté en 2012 et concrétisé en 2014.

Archibald et Edouard, tout deux dans de brillantes carrières dans le privé, ont un jour décidé de quitter leurs aventures respectives pour s’associer et créer la brasserie BAP BAP, tout deux ont fait l’IFBM, l’institut de formation de la brasserie et de la malterie, et une fois les acquis en poche, ont entamé leur projet, en s’aidant en partie d’un crowfunding, 

Au cours de l’aventure, ils embarquent avec eux Bruno, microbiologiste de formation, et passionné de bière, qui deviendra leur maître brasseur. 

Aujourd’hui la brasserie compte presque une dizaine de personne dans son équipe si je ne me trompe pas, et propose une gamme variée, d’une dizaine de bière environ, dont celle de ce jour. Vous pouvez visiter la brasserie et boire sur place, ou même remplir vos Growler (car chose rare, tout comme Fietje à Marseille, ils font du Growler!).

Pour ma part, j’ai connu la brasserie grâce au salon Braubeviale et Il était une Brasserie qui m’ont convié à Paris avec quelques confrères à découvrir ce salon, au sein même de la brasserie, pour finir par une séance de dégustation, et c’est là que j’ai acheté cette bière! 

Pour la bière de ce test, la Weisse City, les gamers et les geeks auront saisi le subtil jeu de mot avec le jeu GTA Vice City, de Rockstar, jeu que j’ai adoré, découvert en même temps que GTA 3, et j’ai enchaîné avec les autres jusqu’au 5 et j’attends avec impatience le 6…. Mais en attendant, on va se consoler en buvant cette petite Weisse brassée avec du melon, la Weisse City! 

 

La bière de Tommy Vercetti?

Au verre on une jolie mousse fine assez peu persistante qui laisse se découvrir une jolie robe jaune pâle dotée d’une très belle carbonatation, on entendus une très bonne mélodie quand on tend l’oreille. 

Au nez on retrouve le fruit, ici le melon en toute objectivité, suivi d’une pointe de malt et d’acidité très bien équilibré.

 

Une bière qui a pas la grosse tête

L’attaque est plutôt franche, très pétillante avec en milieu le fruit, le melon donc, qui se termine par une certaine douceur, légèrement maltée, l’ensemble baignant en permanence dans une légère acidité très agréable. 

 

En conclusion

Attention à l’acidité, si vous n’aimez pas cela vous aurez du mal, si cela ne vous dérange pas, vous allez adorer, on est sur un produit dont le rendu final est certes, acide, mais juste ce qu’il faut pour profiter des saveurs du fruit et de la bière en elle même, on a pas ici une exagération comme on peut le voir parfois sur d’autres bières, vous serez donc ici sur un produit à la fois équilibré et savoureux qui devrait vous rafraîchir et vous donner envie d’en reprendre sans aucune hésitation! 

Share Button

« »