vincent et anneMes amis aujourd’hui en attendant de rédiger mes tests je vais vous publier une ITW de Vincent et Anne des « Bières du Crépuscule ». J’ai pour ma part dégusté leurs bières que je vous conseille si vous êtes sur Marseille ou du côté du Champsaur, à la base Vincent est un bon ami à moi qui s’est lançé il y a quelques années et concrétise enfin son projet en compagnie de sa copine Anne.

 

Du coup j’en ai profité pour vous les faire connaître un petit peu mieux à travers une petite Interview! On entendra encore parler d’eux sur le site donc suivez les de près, ils sont bons! 😉

 

Les Bières du Crépuscule
Rue de l’Oume
05500 St Julien en Champsaur
06 15 33 04 44
bieresducrepuscule@gmail.com
Page Facebook : Les bières du crépuscule

==================================================================================

Racontez-moi brièvement d’où vous est venue cette idée de faire la bière, votre rencontre et votre parcours.

Pour moi (Vincent) l’idée de fabriquer de la bière est née à la terrasse d’un pub de Marseille avec des amis autour d’un verre. Tout est partie de « J’adore la bière, pourquoi je n’en fabriquerais pas ? ». Suite à ça, j’ai trouvé un boulot en suisse en tant que brasseur, c’est là que j’ai appris ce métier et aussi que j’ai rencontré Anne.

On s’est intéressé petit à petit aux bières artisanales, notamment grâce au « salon du brasseur de st Nicolas de port » 2012, c’est d’ailleurs là-bas qu’est née l’envie de créer notre brasserie. Après quelques pérégrinations, on est passé du côté français pour bosser sur notre projet, qui après 1an de travail a enfin vu le jour sous le nom des Bières du Crépuscule.

A combien de litres par semaine êtes vous ?

En production soit 50L soit 70L par semaine, tout dépend des semaines de brassage.

En consommation, ben pas des masses, il ne faut pas boire tout le stock !

 

Qu’utilisez-vous comme matériel et locaux ?

On a transformé notre garage en tanière de brasseur, où on a installé notre matériel personnalisé : des cuves de brassages anglaises 70L, un concasseur américain, une capsuleuse italienne, du malt belge, des bouteilles de bourgogne… On améliore petit à petit notre matos et notre local pour le perfectionner.

IMG_0138

 

 

Avez-vous pour projet de vous agrandir si cela est possible ?

Brasser 50L est un très bon exercice pour commencer une activité, mais cela reste un peu limité. Nous avons actuellement notre taille maximale au vu de notre local. Dès que l’on trouvera un local plus grand, on s’agrandira, on espère dans les mois à venir.

 

Où peut-on trouver votre bière, comment se la procurer ?

Nous sommes entrains de développer nos réseaux de distribution mais à l’heure actuelle pour les courageux, on vend depuis notre « local », ou sur des marchés. Sinon on se déplace en PACA, en effet on descend régulièrement sur Marseille et on développe notre système de commande / livraison. On se propose de faire aussi des apéros dégustations chez vous.

 

Quels sont vos projets de bières ? Avez-vous prévu d’autres types de bières, des bières spéciales ?

Si on s’écoute, il ne nous faudra pas une carte des bières mais un Larousse des bières du crépuscule ! Plus concrètement on a pas mal d’idée : tester des alternatives à nos recettes, faire des bières aromatisées, faire des bières au houblonnage puissant, faire des collaborations…

On ne s’arrête jamais d’avoir des idées, alors n’hésitez pas à vous tenir informer par notre facebook.

IMG_0134

Les étiquettes ne sont pas définitives comme vous le constatez mais les premières que nous avons pu voir sont de toute beauté

 

 

Quel est chacun votre bière favorite parmi celles que vous faites ?

Question piège ! On aime toutes nos bières… On peut dire cependant que les chouchous sont celles qui ont été les plus compliqué à mettre en place : la Barley Wine et la Milk-A-Stout…

 

Quelles sont vos bières favorites ?

La Witchmaker de Jester King, la bière de garde d’Artmalté, la Marie hop’sss Magdeleine de brasserie du paradis, l’Aubeloun de la brasserie de la pleine lune et la triple brune IPA de Fleurac… C’est ce genre de bière que l’on adore !

 

Quelle a été la bière la plus compliquée à mettre au point ?

La milk-A-stout bien sûr ! Faire une bière au lait et au cacao c’est pas de la tarte ! C’est une recette plutôt atypique qui a été un joli coup de poker.

 

Quelles sont vos influences, inspirations pour choisir le type de bière que vous souhaitez faire ?

On fait souvent un brainstorming pour savoir, parmi tout ce qu’on a envie de brasser, quelle sera l’idée la plus aboutie et la plus intéressante à brasser. On a à cœur de proposer des bières intelligentes dans une carte bien pensé.

 

Quels sont vos projets à court terme et long terme pour votre micro brasserie ?

À court terme, tester nos recettes, faire découvrir nos bières, se faire connaître.

À long terme, s’agrandir, créer un bar dégustation, participer à des festivals, faire connaître notre nom ! (Oui on voit grand…)

logo vincent

 

Share Button

« »