Aujourd’hui on va parler Astronomie ! 

Bon, je ne vais pas vous refaire un dossier gigantesque comme les précédents, mais on va tout de même parler d’un sujet assez insolite et amusant lié à l’astronomie.

Vous connaissez tous le système solaire et ses planètes (celui qui me parle de Nibiru est prié de sortir), et vous savez que petit à petit les planètes ont été découvertes à travers l’histoire. 

La dernière fut Pluton avant que celle-ci soit reléguée au rang de planète naine, ce qui fait que le décompte s’arrête à Neptune, 3ème planète gazeuse de notre système solaire, qui est du coup la dernière vraie planète découverte.

Et bien saviez vous que Neptune et la bière ont une petite connexion ?

Quand la bière permet des découvertes astronomiques

En 1846, Urbain Le Verrier et Johann Gottfried Galle découvrent Neptune, une planète gazeuse d’une couleur bleue (d’où le nom qui lui fut donné), et 4ème en taille dans le système solaire (Jupiter étant la 1ère suivi de Saturne et Uranus). Cette planète ne fut visitée qu’une seule fois, par Voyager 2, elle dispose de 14 satellites connus et de 5 anneaux.

Elle fut découverte non pas par le biais d’une observation simple, mais à la base sur une supposition, par rapport à des anomalies observées dans les mouvement d’Uranus, ce n’est qu’au bout de calculs que Le Verrieri indiqua à Galle un axe d’observation qui aboutira à la découverte officielle de la planète!

Alors bien sûr, Le Verrier et Gottfried Galle ne sont pas les premiers à avoir vu Neptune, en fait, en 1795 Lalande l’observa mais pensait que c’était une étoile (on découvrir du coup son erreur bien plus tard), et encore plus tôt, en 1612, notre bon vieux Galilée l’observa par hasard durant ses recherche sur Jupiter, mais n’y prêta pas grande attention comme Lalande. Pire encore, en 1843 John Adams, un étudiant de Cambridge avait localisé la planète mais ses travaux ne furent pas pris au sérieux, heureusement il sera plus tard reconnu quand un anneau de Neptune sera baptisé en son nom.

L’année suivant la découverte du roi des mers, un astronome passionné amateur du nom de William Lasselle découvrit le plus gros satellite de Neptune : Triton! 

Plus tard, il co-découvrit Hypérion, l’un des satellites de Saturne, puis Umbriel et Ariel, deux satellites de Uranus.

William fut très utile à la communauté scientifique, il fut d’ailleurs, durant deux ans, président de la Royal Astronomical Society.

Il est très reconnu par ailleurs au point qu’actuellement, un astéroïde, un cratère martien, un cratère lunaire et un anneau Neptunien portent tous son nom…

Mais alors du coup vous commencez un peu à vous demander ce que viendrait faire l’univers de la bière sur un sujet pareil?

Et bien William Laselle n’est pas, à la base, un astronome, ni un scientifique, non, il est brasseur!

Ayant fait fortune dans la bière, celui-ci put s’adonner à sa passion en construisant son propre observatoire et son équipement, jusqu’au jour où il put entrer dans l’histoire des découvertes astronomiques!

Alors oui, c’est un peu léger pour un article, mais au moins, vous avouerez que c’est plus sympa de découvrir cette anecdote via quelques détails qu’une simple phrase sur Twitter non?

 

Moralité : Allez au bout de vos passions! Et si un jour, un astronome fortuné devient brasseur et fait une incroyable découverte scientifique pour le milieu brassicole, on pourra dire que l’astronomie aura rendu la pareille à la bière!

Sur ce, les amis, je vous invite à poursuivre l’aventure de l’espace dans cet autre article que j’avais rédigé il y a un certain temps maintenant, sur les bières et l’espace! 

 

Cheers!

« C’est qui le papa? » W.Laselle en découvrant Triton

Share Button

« »