Mes amis, et si nous allions en Angleterre pour retrouver une brasserie nommée Tempest Brewing? 

Gavin l’Ecossais et Annika le Neo-Zélandais sont deux amis ayant travaillé ensembles dans un Brewpub en Colombie Britannique, le duo se mit en tête que les styles de bières qu’ils voyaient quotidiennement au travail, avaient leur places en Ecosse, tout en sachant que ces styles étaient relativement peu répandus dans le pays, mais avaient un véritable potentiel!

En partant tous deux en Nouvelle Zélande, ils ont commencé à brasser dans leur garage avec un kit fait maison, c’est là que les premières bières seront élaborées comme la Flagship Pale Ale.

Ensuite arrive une autre étape de leur aventure, l’arrivée en Ecosse, terre natale de Gavin!

Une fois sur place, nos deux compères se mettront en quête du lieu parfait pour pouvoir s’établir une bonne fois pour toute, ils trouveront un restaurant à Kelso qu’ils reprendront et nommerons le Cobbles, ils pourront ainsi tester leurs recettes auprès de leur clientèle.

3 ans plus tard, Gavin décide de passer à l’étape supérieur, et commencer sa brasserie, et là naîtra officiellement Tempest Brewing, qui depuis, n’a de cesse d’évoluer jusqu’à se retrouver dans les mains d’amateurs français, une belle aventure loin d’être terminée, tant la passion des deux amis est puissante, et c’est là, que l’on voit ce qui fait souvent une bonne bière, de la passion!

Ici nous allons nous attarder sur une bière brune nommée In the dark, une bière de saison, qui comme nous le découvrirons plus bas, est, une IPA par l’attitude mais une Porter par l’apparence, et avec cette description étonnante sur l’étiquette, inutile de vous dire que j’ai eu envie de voir ce que cela donnait, et je n’ai pas été déçu!

 

Le calme avant la Tempest

Au verre on retrouve une mousse épaisse d’une très belle couleur ivoire, persistante et protégeant une belle robe brune avec des légers reflets rubis.

Au nez on retrouve le café, le chocolat et le fruit confit, le tout agrémenté de délicates notes épicées qui confèrent une belle complexité olfactive.

 

Drinking in the Dark (air connu)

Le début est très doux, on est sur une très jolie rondeur en bouche, l’ensemble est relativement onctueux avec l’apport crémeux de la mousse.

Ensuite on retrouve un ensemble gustatif porté sur le malt torréfié, le chocolat avec des notes épicées assez bien accordées avec le ressenti global.

La finale est sur une amertume bien fichue, donnant une jolie longueur en bouche et légèrement boisée.

 

En conclusion

Une belle bière, complexe en odeur, agréable en goût avec un final très bien équilibré, le genre de bière qu’on peut apprécier de déguster en hiver au coin du feu!

Bon j’ai de l’hiver une fois par an, un coin mais pas du feu, mais j’aurais cette bière!

Share Button

« »