Aujourd’hui nous allons aller chez la brasserie Américaine Founders, une brasserie très connue jamais passée encore sur le site.

La brasserie a été fondée par Mike Stevens et Dave Engbers, tout deux ayant un boulot stable, ils se sont décidés un jour à se lancer dans l’aventure, une prise de risque réfléchie mais qui les a forcé à quitter leur job, retrousser les manches et contracter un prêt costaud auprès d’un banquier.

Si les bières étaient correctes, force est de constater que face au marché grandissant et déjà bien établi de la brasserie artisanale Américaine, nos deux comparses ne se faisaient pas remarquer et leurs bières, bien que très sympas, ne leur permettaient pas de payer les factures, les mettant au bord de la banqueroute.

Pour remédier à cela, ultime recours, ils décident de se lancer dans un brassage plus original, et plus proche de leurs envies aussi, après tout le classique c’est bien mais ca ne fait pas vivre, il faut savoir se démarquer, et c’est ainsi que de nouveaux brassins arrivèrent.

Chose faite, des Oatmeal stout voient le jour, des bières fruitées, des bières vieillies en fûts, des saisonnières, des éditions limitées etc… tout est repensé et la brasserie reprends du poil de la bête pour devenir aujourd’hui une brasserie reconnue aux USA mais aussi dans le monde brassicole, au point de la trouver chez des cavistes en France, une belle petite success story que l’on a pas fini de suivre vu les nouveautés que je trouve encore chez mes cavistes, d’ailleurs nous sommes sur une Raspberry Ale aujourd’hui, allons voir ça….

 

Une bière aux allures de vin

Au verre on retrouve une mousse semi épaisse, onctueuse, crémeuse et persistante, le tout chapeautant une robe rouge aux reflets roses qui font penser à certains vins rouges, voire selon la lumière, à un jus de grenadine, une robe colorée très agréable à observer.

Le nez se veut acide, fruité, proche d’une Sour avec des belles touches de framboises.

 

Un poil trop de sucre?

Le début est très fruité, on sent le fruit de suite, jusqu’à la quasi toute fin de la dégustation, le sucre et le fruit se mélangent mais il y a un léger déséquilibre, un poil trop sucré à mon goût personnel, mais sans pour autant m’écoeurer comme d’autres, on est sur un dosage que je trouve un petit peu trop haut sur le sucre, la finale est amère, sèche et la longueur en bouche très sympa, pour terminer sur une petite acidité très agréable.

 

En conclusion

Une belle bouteille en soi, qui ravira les amateurs de bières fruitées, toutefois, n’étant pas un aficionados des bières fruitées, bien que les appréciant à leur juste valeur, comme je le disais, le sucre se veut pour moi un tout petit peu trop là, il mériterais de baisser un peu et laisser le fruit s’exprimer seul à travers un coté un peu houblonné mais pas trop (on est sur une Ale ne l’oublions pas).

Bref, une bière sympa, qui m’a donné envie de tester d’autres de la gamme, et si on allait sur des bières vieillies en fûts de bourbon la prochaine fois?

Share Button

«