IMG_0647On va se diriger tout droit au Québec pour ce nouveau test avec une des bières brassée par la plus grosse brasserie de la région, la St Ambroise !

 

La brasserie, nommée McAuslan (et non St Ambroise !), du nom de son créateur Peter McAuslan a vu le jour en Janvier 1989 rue Saint Ambroise à Montréal.

La brasserie commence avec une blonde qui remportera un franc succès et fera d’elle la plus grande micro-brasserie du Québec. La même année que sa création, la St Ambroise devient la première bière micro brassée au Québec à être vendue en bouteille.

L’année qui suivit la création, les ventes décollent de +306% ! Les ventes s’étendent sur tout le territoire et jusqu’en Nouvelle Angleterre.

Durant les années 90 la brasserie ne cessera de se développer, vendant ses produits partout dans le pays, participant à des festivals de musique, elle fabriquera aussi des produits dérivés comme de la moutarde par exemple. La brasserie exportera ensuite en France et aux USA. Elle créera son site internet et obtiendra de nombreux prix.

Cette décennie va être une vraie révolution pour la petite brasserie devenue grande en si peu de temps, la production est agrandie, elle se lance aussi dans le cidre et sors de nouvelles bières.

Aujourd’hui la renommée de la brasserie n’est plus à faire, elle suit son cours, les produits se vendent partout et on trouve les logos de St Ambroise partout au Québec.

Durant les années 2000 elle a rachetée la brasserie Moosehead, brasse également pour Carlsberg et distribue la Tuborg au Canada…..sacré succès story en si peu de temps finalement non ?

Nous allons nous attarder sur la Oatmeal Stout, alors pourquoi Oatmeal ? Pour l’information et le fun, c’est un style de bière plutôt porté sur les céréales, en effet, on rajoute de la farine d’avoine au brassage pour lui donner une structure crémeuse et peu alcoolisée.

 

Une bière pour le dessert !

La bière se dote d’une mousse blanc cassé statique et vraiment belle à voir, elle est moyennement épaisse et surplombe un breuvage à la couleur noire comme de l’encre de chine.

A l’odeur nous avons une superbe odeur de céréale, mais aussi du malt torréfié et des notes de chocolat et d’expresso. Un must !

 

Y reste du rab ?

L’attaque est assez amère avec de jolies notes de chocolat noir et de café qui s’entrechoquent assez bien pour ne pas nous donner un mélange écœurant. Le tout se finit sur une légère amertume et une très belle longueur en bouche !

 

En conclusion

Une très bonne bière, si aujourd’hui le volume est important, la qualité reste pourtant au rendez-vous. J’ai gouté pas mal de bières lors de mon séjour au Québec et je vous en parlerais plus amplement dans un prochain article. J’ai aussi ramené une belle bouteille de cette brasserie, une série limitée vieillie en fut de Bourbon que je languis de déguster !

IMG_0655

Share Button

« »