Les amis, aujourd’hui on va parler d’un sujet très original, et qui, je pense va vous intéresser car c’est quelque chose que je côtoie chaque jour dans ma vie, le container! 

Pour celles et ceux qui ne le savent pas, je travaille dans la logistique, de ce fait, ce qui concerne le transport, je maîtrise le sujet bien que je ne sois pas un vieux loup de mer comme bon nombre de mes collègues, néanmoins ca fait 10 ans que je traîne dans ce milieu et je commence à connaître pas mal de choses! Je vous ai déjà parlé de logistique dans un article précédent que je vous invite à consulter si cela vous interresse!

Actuellement, un ami à moi est en train de donner un coup de boost à sa société qui achète, vend et loue des containers, mais aussi les transforme en unités clés en main ou sur mesure. Celui-ci étant un très bon amateur de bière, il m’est venu l’envie de vous en parler car depuis quelque temps, je vois le container comme quelque chose de bien utile pour tous les brasseurs qui ont de l’espace et qui cherchent des solutions pour produire et stocker justement! 

 

L’histoire du conteneur

Rien de tel qu’un petit peu d’histoire afin de savoir concrètement de quoi on parle! 

Le conteneur nous vient des Etats Unis, de l’idée d’un entrepreneur talentueux nommé Malcolm McLean, né en Caroline du Nord en 1913. Celui-ci est à la base gérant de station service, rien à voir donc avec le conteneur, et pourtant, c’est quelqu’un de relativement obsédé par les coûts et le rendement, et lorsqu’un de ses fournisseurs lui demande 5$ pour livrer du carburant, ni une, ni deux, il prends un vieux camion et va lui même chercher sa marchandise. 

De cette petite aventure, McLean décide d’ouvrir une société de transport, on est en 1935 et Don n’a que 22 ans à l’époque et emploie une dizaine de personnes. Sa société va devenir l’une des première du secteur américain, et en 1953 il va constater que les autoroutes côtières sont de plus en plus chargées. En effet, les volumes de production augmentent, le monde se mondialise de plus en plus et donc, les infrastructures commencent à devenir obsolètes pour accueillir tout l’afflux de marchandises au quotidien. 

De ce constat, il décide de trouver une solution en contournant par voie maritime ces autoroutes, pour aller jusqu’au Texas (McLean est sur la côte Est je le rappelle!), pour se faire, il va racheter à bas prix deux navires pétroliers et prendre le contrôle de la compagnie maritime Pan Atlantic. Durant 2 ans, il va modifier ses pétroliers pour qu’ils puissent accueillir des caisses de transport et en 1956, il chargera 58 caisses pour livrer Houston 5 jours plus tard. 

Concernant ces fameuses caisses, il faut savoir qu’elles existent depuis déjà un moment, on les utilise notamment dans le transport ferroviaire mais jamais il n’avait été question de les transposer sur un navire. Auparavant, tout était en vrac, ce qui, avouons le, n’est pas pratique car la marchandise se perd et s’endommage facilement, elle se vole également et pour les dockers, il est vite fait de se faire mal à force de manipuler tout et n’importe quoi. 

Au fur et à mesure, McLean fera des émules, il va s’internationaliser via Porto Rico, et une compagnie californienne, voyant le succès des travaux de McLean, fera elle aussi du transport de ce type en y apportant quelques innovations comme une grue adaptée aux caisses en question. 

Mclean posant fièrement devant son oeuvre

A ce stade, tout n’est que anecdotique par rapport au monde du transport maritime, ce n’est qu’au début des années 60, après de très longues négociations, que les boîtes deviendront des containers avec des dimensions standards pour faciliter la logistique. La mise en place auprès des ports connaître elle aussi des difficultés, en effet, les ports peinent à investir, et les syndicats de dockers ont peur de perdre des emplois et enchaînent de lourdes grèves. 

L’armée viendra finalement régler tout cela, en pleine guerre froide, celle-ci va utiliser les méthodes de McLean pour ravitailler ses troupes en Europe, via la compagnie de notre ami, et les ports Européens, eux, vont voir d’un bon oeil ces boîtes standards et vont très vite investir et aménager leurs ports en conséquence, suivi par l’Asie avec le Japon et le reste du monde. La compagnie de Don est renommée Sea Land avant d’être rachetée en 1999 par le leader mondial, Maersk. 

A ce jour, il y a eu des modifications sur les containers, notamment les normes et certaines nouvelles dimensions, les navires eux aussi ont évolués, pouvant accueillir de 100 à 20 000 containers pour un total de 3 500 navires circulant environ. Les méthodes de McLean permettent de gagner un temps précieux, et donc minimiser les coûts, un navire se charge en quelques heures contre parfois plusieurs jours à une époque, cela venant du fait, justement, que la marchandise est déjà chargée en amont dans les entrepôts des expéditeurs et plus acheminée en vrac sur le port. On peut donc dire que le monde entier a été mis en boîte pour les besoins de la mondialisation.

Le temps de chargement est considérablement réduit

C’est quoi du coup un container?

Rassurez-vous, je ne vais pas vous faire une étude technique, je vais du coup vous expliquer brièvement de quoi est fait un container. 

Celui-ci est constitué d’acier corten ondé, des parois à la porte en passant par le toit (s’il y en a un). De fait, c’est une structure très solide, et parfaitement adaptée à du transport.

Un container en activité, s’il est entretenu, sa durée de vie avoisine les 15 années, il faut par contre veiller à ce qu’il soit régulièrement vérifié, qu’il ne rouille pas, ne fasse pas l’objet de trous, de bosses etc… car un container est manipulé par des grues, des camions la houle des vagues et j’en passe, du coup, on peut facilement dire que c’est quelque chose de très résistant.

La résistance justement, parlons en, rien que l’intérieur, il dispose d’un plancher en contreplaqué posé sur des barres en acier pouvant supporter jusqu’à 28 tonnes de marchandises et son toit, peut supporter le poids de 7 containers de 30 tonnes posés sur lui. 

Autrement dit, c’est quelque chose de très robuste, et il en existe de plusieurs formes

 

  • Containers 20 pieds et 40 pieds : ce sont les standards, de 6m ou 12m de long, avec une hauteur parfois un peu plus haute s’ils sont qualifiés de High Cube. Vous avez aussi des containers 10 pieds de 3m de long, qui sont souvent utilisés pour des chantiers par exemple.

 

  • Containers Reefers (frigo) : ce sont des conteneurs doté d’une isolation et d’un moteur pour transporter les denrées nécessitant une température dirigée.

 

  •  Containers citernes : comme son nom l’indique, on y transporte du liquide, dangereux ou pas.

 

  • Containers dit spéciaux : Là on est sur divers containers qui ont été mis en place pour faciliter le transport de certaines marchandises hors dimensions, vous avez des containers avec parois amovibles, uniquement le plancher, ou le toit qui est amovible.

 

  • Autres containers: Ici on est sur les catégories vraiment très spéciales et rares, des containers avec double entrée, ou hauteur plus basse que l’accoutumée pour rentrer dans des avions cargos.

Vous pouvez voir un détail de ce type de containers sur cette page justement : https://www.container-z.com/fr/vente-et-location 

Quels avantages à avoir un container?

Un container, ca a de nombreux avantages, outre le transport en lui même qui est, grâce à sa standardisation une solution logistique idéale, qui a permis de réduire les coûts de manière drastique. 

Si vous utilisez un container, c’est déjà un espace que vous pouvez positionner sans lourdeur administrative, sauf exceptions, vous n’avez pas besoin d’un permis de construire par exemple. 

Enfin, un container est un espace entièrement modulable, étanche et surtout robuste! Dites-vous qu’un container tient 15 ans en mer, imaginez s’il est positionné de manière statique sur votre terrain? Avec un peu d’entretien (peinture par exemple) vous pouvez le garder pendant 30 ou 40 ans. 

Si un container est entretenu et bien utilisé, il ne présente pas vraiment d’inconvénients, il faut justement s’en servir à bon escient et là, vous allez du coup comprendre que les choses peuvent devenir extrêmement intéressantes pour une brasserie!

On peut faire une maison si on le souhaite

Quoi faire avec un container?

Bon! Je vous vois venir, après toute cette lecture, à quel moment je vais parler bière? Et bien maintenant! Mais avant, il fallait que vous compreniez ce qu’est un container et que vous puissiez voir ses multiples facettes et avantages pour en saisir pleinement l’utilité et le potentiel. 

Avant toute chose, on va parler production, et avant de produire, vous devez avoir de la matière première. Bien entendu, on va parler ici de brasseries qui disposent d’un terrain ou d’un espace extérieur suffisant pour poser un ou plusieurs containers.

Si vous avez justement besoin de stocker vos matière premières, un container 20 ou 40 pieds c’est parfait! Soit vous le prenez en brut, et vous stockez dedans vos palettes de bouteilles, vos sacs de malt et de houblon, soit vous pouvez l’aménager avec des portes, de l’éclairage et des étagères. 

L’avantage est que vous libérez de l’espace dans vos ateliers de productions. Le container pour le stockage est une solution idéale, d’autant que la modularité de celui-ci fait que vous pouvez fusionner plusieurs containers entre eux, et même ajouter des rideaux métalliques. 

Exemple de stockage dans un container, on peut mettre du vrac, ou comme ici des étagères pour divers éléments

Donc, stocker, c’est faisable, mais quid de votre production?

Figurez-vous que containeriser des processus industriels est une pratique de plus en plus courante, et si votre brasserie en a besoin, vous pouvez par exemple en utilisant deux containers 40 pieds, créer un processus de brassage complet. Vous pouvez par exemple créer des chambres isolées à température dirigée, des espaces de fermentation, et le tout avec les aménagements nécessaires comme la plomberie, l’électricité, l’isolation et la pose d’aérations, fenêtres, portes, rideaux etc… 

L’avantage principal à cela, c’est que vous économisez en coût d’installation, pas besoin de construire, ou même réaménager un espace, le container peut du coup vous permettre de faire cela à moindre coût! 

Je vous donne des exemples en image histoire de vous donner une idée.

Bien entendu, vous n’avez pas à faire cela vous même, il existe des prestataires qui, avec vos plans, vos idées, vous permettront de tout faire et ensuite livrer directement chez vous le container, il ne restera plus qu’à brancher à l’eau et l’électricité et votre process est prêt!

Toujours dans le registre du brassage, si vous voulez générer de l’énergie en recyclant vos drêche, il est possible aussi de conteneurisé le processus permettant de faire de la méthanisation et donc du biogaz! 

Il existe de nombreuses brasseries qui utilisent ces méthodes aujourd’hui, il y a certes un coût, mais il est moindre selon votre situation, par exemple construire, rendre constructible un terrain etc… ici la pose suffit et vous pouvez débuter votre activité ou l’étendre. 

Enfin, autre type d’utilisation, en faire un espace pour le public. Je vous donne un exemple, en Californie j’ai vu beaucoup de brasseries avec de grands patios contenant un bar, une cuisine etc… et bien avec un container vous pouvez en faire un bar avec tout le matériel nécessaire, mais aussi un set de tireuses avec les tireuses à l’extérieur de la paroi et à l’intérieur les fûts sous température dirigées ou isolés. 

On peut vraiment tout faire, installer des bureaux si vous en avez besoin, une boutique pour vendre vos produits, un bar comme nous le disions plus haut, une cuisine, ou simplement un espace protégé pour vos clients qui veulent venir discuter, le tout personnalisable et modulable comme vous le voulez. 

Un bar pour accueillir vos clients

 

En conclusion

Cela faisait longtemps que je voulais parler de cela, je suis depuis 10 ans dans le transport, et je vois des containers tous les jours. J’ai toujours su qu’on pouvait faire un tas de choses avec un conteneur, dont des maisons très sympas, j’ai aussi vu des quartiers entiers à Las Vegas et ailleurs, c’est un outil pratique, qui plus est, cela est durable et c’est une bonne manière de le recycler et lui donner une durée de vie supplémentaire non négligeable.

Sachez que si vous prenez un container, son prix variera selon son état, mais il est possible de le faire restaurer entièrement (si vous avez juste besoin de la boîte elle même), mais pour tout le reste, il suffit de présenter votre projet et les prestataires feront le reste.

J’ai eu idée de cet article lorsque j’ai eu l’occasion de collaborer dans le cadre de mon métier, avec un ami qui possède une société nommée ContainerZ qui est capable de créer à partir d’un container, tout type de projet. Etant amateur de bière, on a échangé justement à ce sujet et il s’est avéré que son savoir faire pourrait être d’une grande utilité pour bon nombre de brasseurs. 

Après tout, on frôle les 2000 brasseries, certaines vont grandir ou déménager, ou d’autres s’installer, et un container pourrait forcément avoir son utilité selon la configuration du projet. 

En somme toute, avec cet article vous savez désormais d’où vient un container, de quoi il est fait, quels sont ses avantages, et surtout, quoi en faire! Petite précision, et pas des moindres, vous verrez beaucoup de propositions via des fournisseurs chinois, tchèques aussi, mais privilégiez des entreprises françaises, vous réduirez le coût! Surtout avec la crise actuelle, les tarifs de transport par voie maritime vont augmenter, autant privilégier des sociétés pouvant vous livrer directement par la route et non par la mer! 

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à checker plus bas les sources m’ayant permis d’écrire mon article, mais aussi le site de la société ContainerZ qui dispose d’informations et qui est joignable si vous avez la moindre question sur le site mais aussi sur les réseaux sociaux. 

Autre exemple de brasserie en container

Sources :

The Box : Comment le conteneur a changé le monde – Marc Levinson 

 

https://www.lesechos.fr/2014/09/le-monde-mis-en-boite-ou-lhistoire-du-conteneur-308918

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Conteneur 

 

https://nypost.com/2017/09/14/portable-brewery-lets-you-make-beer-in-your-living-room/ 

 

https://portfolio.panynj.gov/2015/06/23/the-world-in-a-box-a-quick-story-about-shipping/ 

 

https://www.container-z.com/ 

 

Share Button

« »