IMG_2962Aujourd’hui nous allons à la Réunion pour tester une Bourbon, la classique de la marque (Il en existe quelques variantes). Cette bière est brassée par la brasserie Bourbon, une brasserie née en 1963 grâce à Vernon King Stevenson et le maitre brasseur Gérard Avanzini. Au départ, Stevenson fabriquait du Coca Cola depuis 1958, ce n’est qu’après qu’il eut l’idée de se diversifier avec de la bière.

La première bière sort donc en 1963 en bouteille de 75cl sous le nom de Dodo Pils. En 1970 la brasserie décide de renommer cette bière en « Bourbon ». Bien que ce nom soit toujours existant sur l’étiquette, la nouvelle identité sera un échec car la population continue encore à appeler cette bière « La Dodo ».

De ce fait, la Bourbon est officieusement restée la Dodo, et la brasserie a continué à communiquer sur ce nom avec son slogan devenu célèbre « La dodo lé la » ce qui signifie en Créole, « La Dodo est ici ». La bière est très connue à la réunion, il existe même un musée sur la brasserie Bourbon qui a ouvert en 2005.

Aujourd’hui la brasserie appartient au groupe Heineken, elle a reçu au cours de son existence plusieurs récompenses et elle s’est également diversifiée comme distributrice d’autres marques comme 33 export par exemple ou encore Amstel dont elle produit les bières sur place mais elle fait aussi de la Limonade et des variantes de sa Bourbon comme des bières de saisons ou encore la Bourbon Mélisse !

Enfin, juste une petite précision pour ceux qui ne le savent pas, le Dodo est un oiseau aujourd’hui éteint qui était très présent sur l’île Maurice, malheureusement, la chasse intensive de cet oiseau et le fait qu’il n’avait pas peur des humains a conduit à son extinction. Le mot Dodo est d’ailleurs souvent synonyme de stupide dans certaines langues. A ce jour des équipes de scientifiques essayent de refaire vivre le Dodo avec son ADN, en effet, de nombreux éléments de l’espèce sont conservés dans certains musées, dont une tête et des pattes. Les scientifiques espèrent un jour arriver à recréer un Dodo, tout du moins une espèce proche en utilisant la génétique et les croisements, sachant qu’une équipe a réussi à refaire vivre déjà une espèce il y a quelques années, le travail s’avère difficile mais pas impossible ! Seul hic, contrairement à l’autre espèce initialement ressuscitée, le Dodo lui s’est éteint aux alentours de 1680 ce qui fait un sacré bout de temps et donc rend la tâche très dure !

Maintenant que vous pouvez briller en société avec le Dodo et si nous allions gouter justement cette bière ?

 

La Dodo lé la !

Au verre nous avons une mousse fine persistante, celle-ci recouvre une robe claire et dorée, le tout est soumis à une forte carbonatation.

Au nez on a une odeur essentiellement maltée pour moi, bien que légèrement herbacée par moment en tournant le verre, certains y trouvent aussi de toutes petites touches florales mais je n’ai rien détecté pour ma part.

 

Le Dodo c’était un animal très bon parait-il, et sa bière ?

L’attaque est très douce, le malt se fait sentir mais pas à outrance heureusement, le gout reste néanmoins léger, on manque ici cruellement de caractère mais cette bière fait le boulot de vous rafraichir, elle est faible en astringence et la longueur en bouche est très courte.

 

En conclusion

Une bière industrielle assez classique, néanmoins il en faut toujours, ce qui est certain c’est que je ne peux pas dire que cette bière est mauvaise, ça n’a pas la même saveur qu’une bière artisanale ou une bière Belge issue d’une grande famille de brasseurs par exemple, mais elle a son charme.

IMG_2970

Share Button

« »