minibrew-001Les amis, aujourd’hui nous allons parler des machines à brasser la bière !

Avant d’en parler, il faut quand même faire un petit retour en arrière pour comprendre le principe fondamental de cet outil.

Il y a de cela quelques années, la bière a commencée à reprendre du poil de la bête, que ce soit en Amérique ou en Europe, le nombre de brasseries artisanales a explosé, les grands groupes s’intéressent de plus en plus aux petits brasseurs (nous y reviendrons dans un prochain article), et de nombreux produits associés à la bière ont fait surface.

La demande crée son offre

Le produit principal que l’on peut retenir est la tireuse à bière. On trouve aujourd’hui des tireuses à bière de toutes sortes, il est vrai que dans les soirées, les fûts tout prêts n’étaient pas parfaits, de même que louer une tireuse professionnelle est cher et plutôt relatif à de grosses occasions comme un mariage par exemple. Alors les grandes marques d’électroménager comme Krups ou Phillips se sont mises à proposer des tireuses simples, avec une gamme de fûts assez correctes pour le grand public.

Aujourd’hui on trouve des tireuses comme la Perfectdraft de Phillips (une des plus prisée) ou encore des tireuses universelles comme celle de chez Saveur-bière, ou même des tireuses bas de gamme chez des revendeurs comme Gifi, le produit s’est démocratisé et tout le monde peut avoir sa tireuse comme au bar. L’idée est simple et efficace, le produit fonctionne et le résultat satisfaisant.

z-perfect-34660

Bien entendu en parallèle, de nombreux kits de fabrications de bières sont sortis comme ceux de Coopers, ou encore des machines comme les Brewmaister qui par contre sont plus sur le côté professionnel. Néanmoins, l’offre de produits pour faire sa bière est variée, allant du kit basique trouvable chez Nature et Découvertes, en passant par le kit plus abouti de Coopers qui permet d’évoluer jusqu’à fabriquer toute sa bière de A à Z, en terminant par des gammes de produits destinés à ceux qui ont l’ambition de se lancer une bonne fois pour toute dans l’aventure du brassage.

Un exemple de kit de brassage

Un exemple de kit de brassage

Cette émergence de la bière dans le monde, associé à l’offre des tireuses à bières et des kits de fabrication, on peut se dire que ce modèle fait un peu penser au café. Si on y regarde d’un peu plus près, le café au départ c’était du grain à moudre dans un moulin à café, puis l’offre s’est axée sur des cafetières électriques avec filtres, puis on est passé par des petites dosettes et enfin pour finir on est sur du Nespresso, des machines avec dosettes ou tout est instantané en une pression de bouton.

Il faut l’avouer, la Nespresso est pratique, un bouton, un grand choix de cafés avec des intensités et saveurs différentes sans parler du modèle économique général avec ses boutiques classe, son impression de luxe abordable et son marketing intelligent ont fait de ce produit une référence en la matière.

Alors pourquoi parler de Nespresso me direz-vous ? Et bien en partant du principe qu’une machine pouvait tout vous faire sans effort, des gens ont créé une machine qui brasse votre bière !

 

Une machine qui brasse ?

Commençons avec la fameuse Picobrew de Bill Mitchell. Cette petite machine qui ressemble à un four qu’on peut incruster dans sa cuisine, brasse votre bière et est connectée, vous permettant de contrôler avec votre Smartphone ou ordinateur votre brassin. La fabrication prend environ 3h30 et il faut compter quelques semaines pour la fermentation.

12226037-picobrew-zymatic

L’idée a fait un sacré carton aux USA, basée sur le crowdfunding, l’objectif de 150 000$ a été pulvérisé pour atteindre 700 000$ !

Le principe est simple, la machine est un cube divisé en 2 parties. A l’arrière vous avez 4 petits bacs dans lequel vous pouvez mettre vos houblons (donc 4 maximum), ensuite à l’avant la seconde partie est consacrée au malt, c’est le malt que vous voyez dans la vitre. A côté de cette machine, il y a un réservoir d’eau permettant de faire, grossièrement parlant, le brassage.

Bien entendu, la fermentation se fait dans un réservoir à part que vous devrez vous procurer, mais le principal est fait par la machine elle-même ! (ci-dessous une vidéo présentant la Picobrew)

 

Le prix est de 2000$ environ, un peu cher bien sûr mais les passionnés pourraient s’y retrouver quand même.

Des néerlandais ont aussi fait leur machine, la Minibrew (en image d’en tête). D’un design faisant penser à une de ces machines Nespresso plus qu’un four comme la Picobrew, le principe reste le même. L’avantage principal de cette machine comparé à l’autre reste son encombrement minimum le rendant beaucoup plus pratique à installer. La Picobrew a un réservoir sur le côté avec des tuyaux reliés au boitier de brassage, ce qui fait que cette machine ira plus dans un garage que dans une cuisine équipée de par son souci de rangement. La Minibrew en revanche est dans un design vertical, le houblon est en haut, le malt plus bas dans un petit réservoir, et l’eau est dans un réservoir en dessous, assez design d’une couleur cuivrée faisant facilement penser aux cuves de brassage en cuivre des vieilles brasseries.

156056_1494116974217147_8527675482735300653_n

Tout comme sa concurrente américaine, vous pourrez vous la procurer pour 2000€ (pas trop loin du prix de la Picobrew qui oscille entre 1900 et 2000€ si l’on fait la conversion au taux de change moyen). On reste sur des brassins de 5 litres environ pour les deux.

La Minibrew a elle aussi vu son financement participatif exploser en l’espace de quelques jours, de quoi l’amener dans nos cuisine dans un futur relativement proche.

Que penser de ces machines ?

On ne peut nier que ces machines restent intéressantes sur le principe, brasser sa propre bière, faire ses propres recettes, voilà qui est sympa ! Maintenant est ce que cela n’est pas péjoratif pour les petits brasseurs ?

Oui et non, ici on est sur du petit brassin et on reste tout de même limité, on ne peut pas vraiment faire de mélanges originaux, les machines sont adaptées pour des bières aux ingrédients de base, même si l’on peut brasser un très grand nombre de styles.

On ne peut pas dire que c’est tellement mauvais en soi, cela démocratise la bière, la rend accessible et peut éventuellement faire du bien aux petites brasseries face aux gros groupes industriels.

Bien entendu, il ne faut pas que cela rende la bière trop snob, et encore moins qu’elle détourne le consommateur du producteur habituel qui vit de ses brassins. Le but est de rester sur du petit brassin amateur, et ne pas proposer des machines pour brassins plus volumineux.

A mon sens, ce genre de produit est plus intéressant qu’une simple tireuse, il peut réveiller une passion et vous diriger d’autant plus vers la zythologie et la dégustation de produits originaux. Toutefois, rien ne vaudra jamais la bière brassée à la main traditionnellement, déjà parce que c’est agréable de mettre les mains dedans, et ensuite parce que c’est là que se situe le vrai savoir-faire.

Une machine aura beau vous donner une bière, rien ne vaudra jamais la bière en bouteille que l’on déguste avec un plaisir non dissimulé avec des amis ou seul au calme. De plus, l’ingrédient que ces machines ne pourront jamais automatiser, c’est la passion que les brasseurs mettent dans leurs produis, qui est la source même de leur créativité et leur qualité.

Alors, si vous voulez mon avis mes chers amis, je trouve ces idées très bonnes, mais cela reste du gadget pur et dur à mes yeux. Si vous voulez vous en prendre une en revanche, faites-vous plaisir !

Et qui sait? Dans un avenir proche nous aurons des robots qui brasserons eux-même leur bière? Bender de Futurama l’a bien fait après tout!!

bender

 

Share Button

« »