Allez, ça suffit le froid! On va aller un peu chez moi à Marseille pour retrouver les collègues de la Minotte pour l’une de leur dernière création, la Basil Wheat Ale, autrement dit, une blanche au basilic. 

Minotte c’est une brasserie qui a beaucoup changée, créée par Max Brunet, celui-ci a su donner un souffle nouveau au milieu brassicole marseillais avec la joyeuse bande de la Plaine dans une époque où Marseille et bière se résumait à la sempiternelle bière mensongère Cagole. 

Récemment, Max a décidé de voguer sur d’autres aventures, laissant la place à ses anciens associés et un nouveau directeur assorti d’une équipe de joyeux drilles toujours en quête d’originalité. Oui, le Minot a grandi, Max est parti, récemment c’est son acolyte Antoine qui a décidé de voler de ses propres ailes avec un projet de brasserie dont nous parlerons prochainement (mais que j’ai déjà évoqué sur le Podcast de Bière et Moustache à écouter ici). 

Fort de cette nouvelle orientation, notre nouvelle équipe de brasseurs a décidé de lancer une série limitée de divers brassins dont celui-ci, créé avec du basilic. 

 

La bande à Basilic

Au verre on retrouve une jolie mousse fine et persistante qui laisse des petits “beer monsters” de dentelle sur les rebords du verre.Sa robe est trouble et cuivrée et des morceaux de basilic dansent dans le verre, chose relativement peu commune je dois vous l’avouer, parmi les bières de ce style que j’ai eu l’occasion de découvrir. 

Au nez on ressent des touches épicées et l’odeur du basilic (de base une odeur assez aromatique) se fait bien ressentir aux premières effluves du breuvage marseillais. L’ensemble donne un côté herbacé léger mais attisant la curiosité. 

 

Une Biersilic

Le début de dégustation est assez léger en bouche, mais très vite le milieu se veut assez aromatique grâce au basilic présent qui permet de donner un côté rafraîchissant à l’ensemble déjà bien équipé en terme de désaltération du palais, pour terminer sur une finale amère, sèche et herbacée qui peut faire grimacer quelques uns peu enclin à supporter l’amertume. 

 

En conclusion

Une bière assez originale, qui peut tromper certains, c’est à mon sens une bière à prendre avec des pincettes, son odeur et son attaque penche sur une douceur, mais sa finale se fait presque sans transition sur une amertume prononcée et herbacée qui, si l’on est pas féru de bière amère, risque d’en laisser un ou deux sur le carreau. 

En bref, une bière qui cache bien son jeu mais à réserver à celles et ceux qui aiment les bières de caractère!  

Share Button

« »