IMG_0850Salut les amis et bonne année ! Ca y est on reprend après une pause un peu longue mais ca y est on va reprendre le rythme et déjà de nombreuses bières sont en cours de rédaction pour le blog !

Aujourd’hui on va commencer par un grand classique de la bière Belge, la Duvel !

La brasserie Duvel a été fondée en 1871 par Jan-Leonard Moortgag, la brasserie ne s’appelle pas encore Duvel, c’est en fait la ferme Morrtgag dont les bières de haute fermentation sont appréciées par les locaux et plus tard par la bourgeoisie Bruxelloise.

Très vite la brasserie gagne en popularité et rentabilité et en 1900 les deux fils, Albert et Victor reprennent le flambeau ! Le premier devient brasseur, le second se charge de la distribution.

L’une de leur première nouveauté sera une Ale, inspirée directement du succès de ce type de bière en Angleterre, Albert utilisera de la levure Ecossaise après avoir tout de même dû bataillé avec les brasseurs locaux qui refusaient de lui fournir un échantillon, mais il y parviendra et aujourd’hui encore, cette levure est toujours cultivée à partir de la même souche. La bière verra le jour après la première guerre mondiale et sera nommée en conséquence : Victory Ale !

Quelques années plus tard, la bière sera appelée « Un véritable Diable » (nom trouvé suite à la réaction d’un notable sur cette bière qu’il qualifia de véritable diable…d’où le nom !).

A la fin des années 50 la bière sera exportée, surtout au pays bas pour commencer, puis viendra la petite sœur, la Duvel Verte qui connaitra un très grand succès elle aussi.

A la fin des années 60 ce sera le verre Duvel qui naitra sous la volonté de la troisième génération de la famille (qui a repris l’activité entre temps vous vous doutez bien !). Le verre est unique en son genre, c’est le premier verre qui peut contenir 33cl, et sa forme est véritablement étudiée pour la dégustation avec par exemple le rétrécissement en haut pour favoriser la persistance de la mousse dans le verre (plus techniquement : maintenir le dioxyde de carbone).

Aujourd’hui la bière est une référence, elle est exportée dans plus de 60 pays, on la trouve partout en vente, et sa recette reste inchangée, la famille Moortgag est toujours aux commandes et compte bien y rester !

Mais la brasserie distribue et produit d’autres grandes bières comme la Vedett, Maredsous, et depuis peu la brasserie a rachetée l’Achouffe, ce qui fait que Moortgag a maintenant la Chouffe !

Passons au test maintenant !

 

C’est une moustache ou du Duvel que tu as ?

Mon premier jeu de mot pourri de 2014, je vous laisse quelques secondes pour le savourer : …….. Voila ! Passons à la suite !

Au verre (Duvel !) la mousse est épaisse et persistante, sa couleur est dorée et très claire. La bière est très dynamique et nous offre une très belle odeur, le houblon certes mais de jolies notes fruitées en fait, certains y trouvent aussi des touches florales mais j’ai surtout ressenti un petit caractère fruité mais très léger.

 

Ca a quel gout ce diable en bouteille ?

Cette bière nous offre une amertume en crescendo tout d’abord et elle se termine de manière prononcée, elle pétille beaucoup au palais et est très légère et facile à boire, mais méfie vous elle fait quand même 8%

La bière possède une belle rondeur maltée et on sent aussi le houblon avec un joli caractère fruité comme le présageait son odeur aux premiers abords. Le tout est très bien équilibré et très agréable à boire.

 

En conclusion

Une bière très bonne, rien à dire, de belles saveurs fruitées, une légèreté appuyée surprenante compte tenu de sa teneur en alcool, le tout donne un ensemble parfaitement équilibré, parfait aussi bien visuellement que olfactivement et encore plus gustativement (y a un peu trop d’adverbes là !).

Cette bière est idéale si vous voulez commencer par gouter autre chose que de la bière de supermarché, elle reste accessible et se vend partout, on la trouve même pour 10€ environ en coffret avec son verre.

N’hésitez surtout pas !!

IMG_0855

Share Button

« »