brasseurs-artisanaux-france-e1393258495670Récemment vous avez du le voir, il y a eu le représentant de brasseurs de France qui a remis son « pacte de responsabilité » à notre premier ministre. Jusqu’ici me direz-vous, ca ne semble pas si méchant que ca, mais si on y regarde bien, si on écoute les arguments invoqués, on se rend vite compte qu’il y a un petit problème.

Je vous invite à lire cet article de mon camarade blogueur Thomas de Happy Beer Time qui en parle très bien lui aussi. Je me permets moi aussi de publier un article sur le sujet car je pense qu’il faut diffuser ces informations pour défendre les micro-brasseurs.

Alors déjà pour ceux qui ne le savent pas, « Brasseurs de France » représente les brasseries industrielles que vous connaissez tous, mais aussi quelques brasseries plus modestes mais qui ont un volume de distribution important comme la Mor Braz, les 3 brasseurs, La Choulette etc…

 

Philipe Vasseur, le président de brasseurs de France nous a pondu ceci :

Faire de la bière dans sa salle de bain pourquoi pas. Mais dès que l’on commercialise sa production, il faut des règles.

Pour couper des cheveux, il faut un diplôme. Je ne vois pas pourquoi des personnes qui manipulent de la matière vivante comme de la bière ne devraient pas avoir de diplôme.

 

Ce à quoi certains micro-brasseurs, outrés par ses propos, lui ont répondu :

Cher M. Vasseur, Président de Brasseurs de France,

Nous avons entendu votre point de vue sur la micro-brasserie en France à travers l’article paru sur différents journaux (voir article Le Progrès du 19/02). Nous notons les sous-entendus de nature à semer le doute quant aux risques sanitaires d’une boisson qui accompagne les civilisations humaines depuis des millénaires.

Mais il se trouve que nous, artisans brasseurs ne représentant que nous même, avons un point de vue moins anxiogène.

Certes, nous n’avons pas de diplômes, nous avons découvert le brassage dans nos cuisines/salles de bain et nous brassons dans du matériel auto-construit.

Mais aujourd’hui nous vivons de nos productions, nous créons des emplois et sur leurs seules qualités, nos bières sont réclamées dans la France entière et au delà.

Sur nos étiquettes il est bien clairement noté l’intégralité des matières premières que nous utilisons (malt, eau, levure et houblon). J’aimerais, pour ma part, que certains des gros industriels que vous représentez fassent la même chose… imaginez ?

Alors, M. Vasseur, laissez les consommateurs choisir et venez plutôt vous détendre avec ceux que vous qualifiez de « petits brasseurs ».

Les petits brasseurs exaspérés par Brasseurs de France

Alors pourquoi cela m’agace moi aussi ? Tout simplement parce que l’on essaye de faire passer une méthode concurrentielle plutôt culotée comme étant une bonne action dans l’intérêt des consommateurs, ce que je trouve un peu osé, et exagéré de sa part.

Evidemment, je ne suis pas contre un certain principe de normes d’hygiènes dès lors qu’il ne pénalise pas le micro-brassage, il existe d’ailleurs un guide paru au journal officiel en 1993. Peut être que ce guide est obsolète, peut être mérite-t-il qu’on y jette un œil pour le remettre au gout du jour mais on peut très bien faire de la bière dans son garage et respecter l’hygiène !

Je pense que  tout micro brasseur qui se lance dans son activité doit respecter certaines règles pour que son produit soit adapté à la consommation, je pense que c’est logique, mais est ce une raison de diaboliser les brasseurs amateurs ? Est-ce une raison pour les enfoncer déjà qu’ils se sont pris une taxe de 160% en pleine poire ?

Sur ce site je teste un peu de tout en bière, mais je privilégie souvent les petites brasseries, et croyez moi, je n’ai jamais été malade à cause d’une bière que j’ai testée, et pourtant en 2 ans si les micro-brasseurs étaient aussi dégueulasse que le laisse prétendre ce monsieur dans ses propos, ca ferait longtemps que j’aurai dû tomber malade.

La bière au départ c’est une passion, le type qui est passionné et qui brasse dans son garage peut être capable de faire des merveilles, j’ai gouté des bières magnifiques issues du micro brassage, prenez les brasseries des bières du crépuscule, ou encore la Gargouille, ils font de très bons produits, parmi les meilleurs que j’ai gouté jusqu’à présent en toute objectivité, et bien je peux vous garantir messieurs les « brasseurs de France » que ce sont des gens très propres sur eux, et dans leur brasserie !

La fameuse remise du pacte de solidarité par le président de Heineken France

La fameuse remise du pacte de solidarité par le président de Heineken France

J’avais envie de réagir à cela car comme le dit très bien Thomas de Happy Beer Time, ces grands groupes desservent finalement l’artisanat, l’amateurisme de bonne volonté et aussi la qualité mais aussi et surtout l’image de la bière en France. Ne croyez pas que ces mecs là veulent vous préserver des vilains et cradingues micro-brasseurs, non ils veulent éliminer la petite concurrence pour se garder la plus grosse part du gâteau. Pourquoi ? Parce que de plus en plus aujourd’hui la bière redore son blason, on recommence enfin à reconnaitre la bière comme autre chose qu’une boisson de footeux, de clochard ou d’illettré, et on peut tout aussi bien être œnologue et boire de bonnes bières, d’ailleurs des cavistes commencent à créer des rayons bières chez eux…coïncidence ? Je n’pense pas l’ami ! Et cet engouement pour la bière artisanale leur fait peur tout simplement, l’éléphant qui a peur de la souris…

Ces grands groupes ne font pas que des mauvais produits, soyons honnêtes, certains qui s’y sont associés nous pondent de belles choses et n’ont pas un mauvais fond, je ne suis pas sur que tous soient d’accord avec les propos du président de leur groupe, mais d’une manière générale, ce sont surtout les gros industriels qui parlent et tout ceci nous amène sur un point fondamental du commerce que je n’aime pas : la politique du prix au détriment de la qualité.

En gros on essaye de vous dire que la 33 export est une superbe bière, que la K de Kronenbourg est LA bière pour les femmes, et que une Pumpkin Ale de la Gargouille, une Milka Stout des bières du crépuscule ou une Joyeuse Brune d’Ardèche sont des sous produits de mauvaise qualité et plus cher…. Alors oui peut être que un pack de 12 bières artisanales va me couter plus cher que mes 24 bouteilles de Kronenbourg achetée au Super U, mais croyez moi leur consommation sera bien différente…. En tout point !

Pour résumer mes propos, je ne suis pas contre établir des normes d’hygiènes dès lors que celles-ci ne soient pas étouffantes pour le brasseur amateur qui se lance,  je suis contre l’idée de faire un diplôme de brasseur obligatoire, que je sache le vendeur de beignet n’a pas un diplôme de cuisinier, donc pour moi cette idée reste grotesque, mieux encadrer les micro-brasseurs est pour moi une bonne chose, leur proposer des formations et des aides aussi, mais il faut que cela soit dans LEUR intérêt et pas dans celui de ces grands groupes qui vous laissent penser que votre santé vaut mieux que leurs profits…  Le problème c’est que ces propos reflètent une réalité, ils jouent sur la peur des maladies (Vache Folle, Grippe Aviaire…etc..) pour vous inciter à penser que leurs produits sont mauvais pour vous et qu’il vaut mieux acheter chez eux car tout est bien industrialisé et soi disant « propre à la consommation », ces gens là ont la plus grosse part du gâteau, les micro brasseurs n’ont finalement que des miettes, alors plutôt que de les dénigrer ce serait plutôt judicieux de les encourager eux aussi car à leur échelle ils ne font pas mal à grand monde chez les grandes brasseries…… Effectivement avec la progression de la bière artisanale il est sans doute normal d’essayer d’encadrer tout ca mais il faut que ca se fasse dans l’intérêt des micro-brasseurs d’une part, et d’une autre part ce n’est pas à des groupements comme Brasseurs de France de le suggérer en dénigrant totalement ces gens là qui ne demandent finalement rien d’autre que de vivre de leur passion….. Car ici on comprend très bien que sous le sourire et la « soi disant » bonne volonté, se cache surtout une envie de supprimer de la concurrence.

Il existe bien sur des micro-brasseurs aux conditions d’hygiène douteuse, mais c’est une minorité, alors de là à diaboliser tout le monde et essayer de les étouffer sous de mauvais prétexte c’est scandaleux, surtout pour ensuite se pavaner devant le premier ministre et jouer les bons samaritain de pacotille…

Un Micro-brasseur Lambda

Un Micro-brasseur Lambda

Alors ne soyez pas dupes les amis, la bière artisanale issue du micro-brassage est quelque chose de formidable car vous aurez la certitude de consommer un produit fait avec passion !

Ne pensez pas non plus que TOUT les membres de Brasseurs de France sont du même avis, je suis même certain que certains n’ont pas du tout apprécié ces arguments ! Et puis entre vous et moi, la nourriture que vous consommez quotidiennement issue des usines est bien plus néfaste pour votre santé que celle que vous faites vous-mêmes avec des produits frais dans votre cuisine….

Il ne faut pas faire une chasse aux sorcières, des deux côtés, si l’idée de faire respecter des normes d’hygiènes aux petits brasseurs est pour moi justifiable, il ne faut que cela soit un frein à leur envie de brasser, de même que certains membres du groupe des Brasseurs de France ont commencé tout petits pour grandir et ils doivent comprendre aussi la colère de certain micro-brasseurs, si ils ont rejoint le groupement c’est pour des raisons économiques et pratiques à mon avis.

Quoiqu’il en soit, je trouve le discours de ce monsieur injuste, et je suis tout à fait d’accord avec la colère des micro-brasseurs, la méthode employée est tres discutable et le but principal de tuer les petits pour faire de la place aux grands est maladroitement sous entendu et personne n’est tombé dans le panneau…. On essaye de tuer les petits sous de mauvaises excuses pour s’enrichir un peu plus, privilégier le volume et le prix au détriment de la qualité, de la rareté et du prix….

Donc je conclurais par cette simple phrase, les micro-brasseries c’est bien !

Vous pouvez ne pas être d’accord avec moi, il s’agit ici d’un coup de sang et je peux parfois exagérer selon vous, ou me tromper, mais ca me désole de voir ce genre de pratiques dans un milieu finalement ou il y a quand même de la place pour tout le monde…

 

Share Button

« »