Crédit : Pixabay

Je pense que tout le monde connaît la célèbre marque Budweiser, visible partout et parodiée avec la Duff dans les Simpsons. Si on associe ce nom au pays de l’oncle Sam, en vérité, le nom est aussi associé à la République Tchèque via un conflit qui dure depuis plus d’un siècle. 

J’avais parlé très brièvement en 2016 d’une actualité liée à ce sujet, mais je pense qu’il est temps de vous en apprendre un peu plus sur cette rocambolesque histoire! 

 

Remise en contexte

Partons sur la base, il existe à ce jour 3 Budweiser, à savoir :

  • Budweiser Bier, produite en République Tchèque et fondée en 1785
  • Budweiser Budvar, aussi produite en République Tchèque et fondée en 1895
  • Budweiser produite aux USA depuis 1876

Tout commence vraiment dans la ville de Budweis en République Tchèque, dans le royaume de Bohème au 13ème siècle. Durant le règne d’Ottokar II de Bohême, la ville a obtenu les droits de brassage et a commencé à produire sa bière à travers une puis une seconde brasserie, celles citées plus haut. 

Les deux brasseries brassaient une bière appelée Budweiser, tout comme les Pilsner étaient le nom des bières brassées à Pilsen, c’est en quelque sorte un nom générique qu’on donne à la bière locale de la ville. Vous allez voir, c’est très important pour la suite.

Le marché Américain leur faisant de l’oeil, nos amis Tchèques décident de tenter l’exportation aux USA alors en plein essor. En 1872 auront lieu les premières exportations (puis de nouveau en 1933). 

En 1876, c’est le brasseur Anheuser-Busch (aujourd’hui Ab-Inbev) qui produira une bière, elle aussi nommée Budweiser. Adolphus Busch, le co-fondateur du groupe, a créé cette bière dans l’idée de faire une bière de qualité égale à celle fabriquée à Budweis…..seulement le nom est identique à celle importée quelques années avant par les Tchèques….et le conflit commence.

Crédit : Pixabay

Un petit tour de passe passe pour revendiquer la légitimité Américaine

On en a parlé plus haut, il y a 3 marques Budweiser, mais alors pourquoi on ne parle que de 2 marques dont une seule Tchèque alors qu’elles sont deux?

La raison est relativement simple. La brasserie Budweiser Bier Burgerbrau a été fondée en 1795 et a lancé elle aussi ses exportation aux USA en 1875, soit 3 ans après les exportations de Budweiser Budvar. Seulement, bien des années après, en 1945, la brasserie s’est retrouvée expropriée par l’Etat à cause de son nom trop Germanique au gouts des communistes et a donc dû abandonner le nom Budweiser Bier Burgerbrau, ne laissant plus que Budvar comme seul maître à bord du navire Budweiser Tchèque. 

Encore un certain temps après, la chute du communisme et la création de la République Tchèque (via la révolution de velours) a permis à Budweiser Bier de retrouver ses droits et de pouvoir relancer sa production, on est de nouveau à 2 contre 1! 

La marque s’exporte mais ne faisant pas le poids face au groupe Anheuser-Busch déjà bien puissant à cette époque, ils portent le nom de BB pour Budweiser Bier, mais précisent bien que c’est la bière de la ville Tchèque de Budweiser (histoire de rappeler un peu que c’est leur nom). 

Le souci avec “BB” c’est qu’ils ont un retard considérable à cause du communisme qui leur a volé en quelque sorte, leur nom avant de leur rendre une fois que tout a chuté.

La brasserie “BB” cependant brasse la même recette et au même endroit qu’avant, jouant aussi la carte du storytelling pour conquérir le public américain, mais la bataille est rude pour elle qui a un énorme retard sur les 2 autres Budweiser. 

La bouteille B.B. (source : Wikipedia)

Tout ceci durera un temps, et les procès entre Budvar et Bud continueront entre temps, jusqu’en 2014 où nos Yankees de Ab-Inbev décideront alors de racheter “BB” et ainsi revendiquer par ce biais, le droit d’utiliser Budweiser.

Le conflit continue mais Bud a une sacré arme de poing pour affronter Budvar….

 

Un conflit tentaculaire qui n’en finit plus

Le premier procès débutera en 1907 via les premiers conflits avec le nom à exploiter (il y aura en tout une bonne centaine de procès au cours du siècle). Les Américains et les Bohémiens (maintenant les Tchèques) concluront un accord à travers lequel Anheuser-Busch pourra utiliser le nom Budweiser en Amérique du Nord uniquement, et les bohémiens gardent le nom en Europe.

Ce qui pourrait être simple ne l’est finalement pas car les deux parties ne cesseront de s’attaquer mutuellement, n’acceptant pas de ne pas utiliser le nom sur un marché majeur. En tout, en 2013, Budvar, qui a un large soutien Européen, aura gagné 89 procès sur 124 affaires, et 8 se solderont pas un match nul.

Il faut savoir qu’en UE, Budvar est reconnu comme un produit à indication géographique protégée, ce qui protège la marque pour utiliser son nom en Europe, mais uniquement pour la bière. 

En 2007, les deux adversaires ont conclu un accord dans lequel il stipule que Anheuser-Busch commercialisera Budvar aux USA et d’autres pays pour des montants non révélés. Mais cela ne cessera pas les conflits pour autant et en 2012 l’accord sera terminé. 

Les procès s’enchaînent de pays en pays sans relâche, en 2009 AB Inbev échoue face à l’UE qui se verra refuser l’exploitation et l’enregistrement de la marque. En Allemagne, en 2009, Budvar garde le droit exclusif du nom Budweiser mais en UK on a décidé qu’aucune des deux n’avaient de droits sur le nom tandis qu’en 2013 en Italie, Ab-Inbev perdra encore face  Budvar et devra renommé sa bière “Bud” en Italie. 

Crédit : Pixabay

Un Brew-ah-ah pour un simple nom?

Vous l’aurez donc bien compris, le conflit reste l’utilisation du nom. Ab-inbev revendique le dépôt de marque enregistré avant que Budvar n’arrive sur leur territoire, de fait ils ont en quelque sorte la légitimité de garder ce nom. Dans leur défense, ils arguent dorénavant qu’ils possèdent l’autre marque Budweiser, et de fait, ont le droit légitime désormais d’utiliser ce nom là. 

Cependant, du côté Tchèque, et Européen, on revendique le fait que Budweiser est une appellation géographique protégée et donc un nom générique comme Pilsener et du coup, les américains utilisent le nom à mauvais escient pour la partie Européenne.

Budvar et sa marque alternative (Crédit : Pixabay)

En conclusion

On ne va pas refaire tous les procès existants, on en aurait pour un moment et ce ne sera pas du tout intéressant. Ce qu’il faut retenir c’est que tout est lié au simple nom, et que cela donne lieu à une véritable confusion chez le consommateur qui au final, peut rapidement confondre les marques lors de son achat car ce que nos amis n’ont pas précisé, c’est que la plupart des étiquettes se ressemblent, et donc la confusion s’opère assez vite! 

Une Budweiser US est surnommée Bud, mais on dit toujours Bud, que ce soit pour la Tchèque ou l’Américaine. L’afflux de marques alternatives, par pays, par régions même, en est devenue ridicule car personne ne sait que Budweiser US n’a pas le droit de s’appeler autre que Bud en UE car Budweiser est une appellation géographique protégée et c’est les Tchèque qui utilisent ce nom chez nous, mais pas là bas etc….

Bref, un vrai sac de noeud qui ne mène pas à grand chose si ce n’est du temps perdu pour beaucoup et une confusion finale pour le consommateur qui ne voit d’ailleurs pas une grosse différence entre les deux produits….en somme toute, on est ici sur une anecdotique bataille d’égo plus qu’autre chose et en attendant, la craft, elle, fait son petit bonhomme de chemin dans le monde en laissant les grands faire les coqs les uns aux autres! 

Crédit : Pixabay

Sources :

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Budweiser_trademark_dispute 

http://prahoo.com/budvar-versus-bud-les-tcheques-foutent-la-raclee-aux-us/ 

https://www.radio.cz/fr/rubrique/economie/budweiser-vs-budweiser-la-guerre-de-100-ans-des-brasseurs 

https://www.happybeertime.com/blog/2013/01/22/american-bud-vs-budweiser-budvar-la-biere-americaine-remporte-la-marque-bud-en-europe/ 

https://vinology1.wordpress.com/2020/04/12/this-buds-for-who-the-battle-for-budweiser-spans-centuries-countries-and-courthouses/ 

Livre : Bieronomics

Share Button

« »