Aujourd’hui nous allons parler d’une bière italienne, une bière aux châtaignes appelée Kasta, de la brasserie Birradamare !

J’ai reçu 3 bières de cette brasserie, l’occasion pour moi de vous en parler, et j’ai un petit faible pour l’Italie, vu que ma famille vient en partie de là bas, ca tombe très bien!

Cette brasserie est née en 2004 à Rome, fondée par Elio Miceli et Massimo Salvatori. Initialement, les deux comparses tenaient un Brewpub à Ostia, et l’idée de fonder une brasserie est venue après plusieurs années de passion et de labeur.

En 2005, après une rencontre avec le maître brasseur Ioan Brataleanu ils décident de passer la second et vendre leurs bières hors du brewpub.

En 2010, la production augmente et une grosse brasserie semi-industrielle ouvre à Fiumiano. Aujourd’hui la brasserie s’exporte dans le monde entier, on trouve leurs produits aux USA, au Japon, en Australie, et en Europe.

Depuis 2012, l’entreprise est devenue indépendante sur ses ingrédients principaux, avec le rachat de plusieurs maillons de sa chaîne de production.

La bière de cet article est une Kasta, une bière brassée avec des châtaignes cultivée à 50km de la brasserie, et nous allons voir ce qu’elle vaut!

 

Aucune Laetitia n’a été brassée dans cette bière

Visuellement, notre “bella birra” nous offre une mousse épaisse et persistante recouvrant avec aplomb une robe cuivrée légèrement trouble et stimulée par une très belle carbonatation.

Au nez, nous retrouvons un subtil mélange de malt et de châtaigne, avec une petite note de sucre. Toutefois la dominance est portée sur le malt, aucun excès dans la châtaigne, ce qui n’est pas négligeable.

 

Se prendre une châtaigne

Le début est relativement doux, on sent la châtaigne en milieu de bouche, de manière légère et équilibrée, sans aucun excès de goût qui tendrait à l’écoeurement comme certaines bières du même genre.

La finale est douce, peu amère et se conclut par une très belle longueur en bouche qui pétille un peu au palais.

 

En conclusion

Une belle bière, cela va sans dire, les bières à la châtaigne sont assez courantes, mais l’équilibre est souvent mal dosé, on peut citer une Bourganel un poil trop accentuée sur le sucre à mon goût, et une industrielle Pietra ou la châtaigne est quasi absente en saveur, mais d’autres se débrouillent très bien.

Ici on a affaire à un bel équilibre des saveurs justement, la châtaigne est là, mais on ne finit pas écœuré au contraire, on boit facilement et on peut même avoir envie de se resservir un second verre. Bien joué les italiens! 🙂

Share Button

« »