Nous avions évoqué la Kasta ainsi que l’histoire de la brasserie, inutile de revenir là dessus, mais nous avions eu une belle impression avec cette bière à la châtaigne, alors que donnerait cette nouvelle bouteille?

Soit dit en passant, les bouteilles sont très jolies, enfin c’est un avis personnel, mais je les trouve originales, c’est un format qui change et cela fait du bien!

La Bifuel, pour revenir à elle, est une bière qui est fabriquée à partir de malt légèrement houblonné et de raisin “Ansonica”, une variété cultivée dans des vignobles de Torre in Pietra, tout près de Rome. On est ici sur un produit qui se la joue un peu hybride, chose très rare!

Une bière hybride c’est un terme un peu général pour désigner souvent une bière qui oscille entre un vin et une bière, en tout cas dans ce cas là évidemment, le terme en lui même n’a rien d’officiel et est employé par mes soins uniquement afin d’essayer de simplifier mon explication.

Un style de bière qui pourrait faire penser à la Bifuel c’est la Perle dans les Vignes par exemple, brassée avec du moût de Riesling et Gewurtzaminner, ou encore tout récemment, la 604 de Laure et Gonzalo de la brasserie Marseillaise Des Suds que nous allons découvrir prochainement sur le site!

Du coup un produit de ce type, qu’est ce que ça donne? Et bien on va le savoir tout de suite!

 

Une Prius de la Bière ?

Au verre, on retrouve une mousse peu persistante et assez effervescente, on a ici une carbonatation bien dynamique, la bière joue une mélodie très rythmée par ses bulles, en gros, on est sur une bière très pétillante (et qui peut être aura tendance à assécher le palais? Wait and see…).

La robe est claire, d’une jolie teinte cuivrée, elle cache une subtile odeur de malt agrémenté de fruits et d’une légère touche florale qui donne bien envie de tremper ses lèvres dans le verre.

 

Une Italienne comme on les aime

Au gout notre amie nous emmène tout en douceur dans son périple gustatif, on y va crescendo avec le fruit qui monte en puissance jusqu’à un point culminant ou le malt apparaît piano piano pour atténuer un peu notre bière qui en plus d’être pétillante se veut très impulsive dans les goûts qu’elle nous offre, mais cela n’a rien de mauvais.

En finale, on a une légère amertume, avec une longueur en bouche moyenne et un ensemble très rafraîchissant et savoureux.

 

En conclusion

Une bière très réussie, même si le produit est travaillé de façon atypique, je n’ai pas non plus eu un choc gustatif, toutefois je suis peut être plus difficile passé 450 bière sur le site (sans compter celles que je n’ai pas publiées), mais on a ici un produit final très goûteux, puissant, caractériel sans être agressif, notre belle amie houblonnée nous fait des frayeurs en montant dans les gammes, mais elle s’équilibre avant qu’on lui demande pour finir sur une note légère et rafraîchissante, en bref…. Un superbe produit!

 

Share Button

« »