IMG_5925Vous vous souvenez peut être que je vous avais fait quelques tests sur des bières de la brasserie Rouget de l’Isle venant du Jura, si ce n’est pas le cas voici les liens :

http://thebeerlantern.com/la-burgonde-une-blanche-au-gout-de-cassis/

Aujourd’hui on teste une nouvelle bière parmi leur grande gamme, la Marseillaise et je vais ESSAYER de ne pas être chauvin sur ce site les amis !

Bon je ne vous fait pas un topo sur la brasserie pour deux raisons très simples, je l’ai déjà fait, et je le referais aussi dans une future catégorie consacrée aux brasseries et les bières qu’elles fabriquent.

Alors je vous propose de passer directement aux choses sérieuses plutôt prestement !

Cocorico que vaut cette bière hors de sa bouteille ?

Une fois dans le verre on voit une belle couleur dorée se profiler avec une mousse fine, la bière est plutôt trouble avec des reflets jaunâtres.

Niveau odeur la bière est très fruitée au nez, mais aussi florale, on ressent une belle combinaison de fleurs et de fruits et…en fait c’est tout à fait logique car les senteurs florales repérées (selon nous bien sur) sont celles de fleurs d’agrumes comme pour un citronnier par exemple (on a comparé le notre avec la bière en fait).  Mais aussi on peut trouver des notes d’abricot sec par exemple, bref des senteurs alléchantes !

 

Ils ont du gout ces français !

Je ne vais pas aller par quatre chemins, l’odeur est en parfaite adéquation avec le gout, on a donc bien un gout fruité avec des gouts légèrement floraux avec une amertume légère elle aussi qui se promène tout le long de la dégustation sans jamais attaquer ni surprendre en fin de bouche.

 

En conclusion

Encore une fois cette brasserie fait des merveilles, boire une bière pareille me renforce dans ma passion, celle de découvrir et faire découvrir des bières qui ont un véritable gout complexe et vous verrez que je n’ai pas fini de vous parler de ces brasseurs du Jura !

 

IMG_5948

Share Button

« »