IMG_0474Aujourd’hui nous allons aller tester une bière un peu particulière, la Rince cochon rouge, alors déjà ce nom n’est pas une invention ! Rince cochon est le nom donné à une boisson supposée combattre la gueule de bois…..ironique sur le coup !

Cette bière serait née il y a 20 ans sous l’initiative de la société Difcom située à Villeneuve d’Ascq, une société qui importe et distribue des bières. L’entreprise a semble-t-il voulue se lancer elle aussi dans le brassage en créant une bière, élaborant une recette avec un brasseur et en la faisant brasser par un tiers.

On a ici ce que j’appelle une bière à étiquette, elle n’est pas issue d’un savoir-faire et d’une passion pour moi, mais c’est juste une marque destinée à faire du profit. Certes niveau marketing c’est réussi mais pour le consommateur qui veut une bière artisanale il est un peu dans le flou.

Au départ cette bière fut brassée et conçue par la brasserie SBA (qui brasse l’Angélus par exemple) située à Annœullin dans le Nord jusqu’en 2008. Puis en 2008 et 2009 c’est la très connue brasserie Huyghe (Delirium) qui s’en occupa avant de céder sa place à ce jour à la brasserie Haacht (Tongerlo, Charles Quint ou encore…..Duff….).

Donc ce fut une bière née en France puis qui a terminée en Belgique, on est face à un produit marketing pour moi, rien de plus, on l’a qualifiée de bière des Flandres alors qu’elle a été commencée en France…..pour moi c’est un peu flou quand même.

Du coup il n’y a pas grand-chose à connaitre sur l’histoire de cette bière, il y a la blonde et la rouge que nous testons aujourd’hui.

 

Une Rouge qui tache s’il vous plait !

Dans le verre nous avons une mousse moyenne et persistante, sa couleur rouge et claire est assez jolie il faut l’avouer, avec de beaux reflets cuivrés. Enfin il faut bien le constater, la bière est très dynamique dans le verre.

Au nez on a une odeur assez fruitée, forte en fruit d’ailleurs, un peu trop même car on ne sent quasiment que ça.

 

Dans le cochon tout est bon…..ou pas!

Au gout c’est trop sucré, je suis direct mais on a plus aucun gout de bière qui se manifeste tant le sucre est omniprésent. On a l’impression de boire un jus de cerise purement et simplement. Le houblon se fait trop discret et se ressent à peine en finale avec une petite longueur en bouche mais trop discret pour être appréciée. Ajoutez à cela la teneur en alcool assez élevée qui ne facilite pas les choses et vous obtenez une certaine déception finalement.

 

En conclusion

Pas convaincant malheureusement, je ne connais pas ce que vaut la blonde mais là je suis déçu, trop sucrée, ça fait vraiment boisson pour minette de 15 ans qui veulent se mettre une cuite… je suis peut-être un peu dur mais très honnêtement, dans le genre de bières aux fruits rouges on trouve largement mieux sur le marché. Dommage..

IMG_0480

Share Button

« »