Tag Archive: sulauze


 

Je repart en Italie encore une fois, ca devient une habitude mais bon vous vous y habituez! 

Et on retourne chez nos amis de Birra Nova que nous avions évoqué dans le test de la Linfa, pour une bière de style Gose. Une bière Gose c’est un style assez particulier, qui commence doucement à se faire connaître un peu comme les Sour maintenant. Un style qui sort un peu des codes traditionnels gustatifs de la bière, dirons-nous, classique, et qui peu à peu se fait brasser par quelques brasseries désireuses de nouveautés. 

Ce style nous vient d’Allemagne, de Goslar, près de la rivière Gose, d’où le nom. C’est un style de bière qui se situe un peu entre la Gueuze et la Sour sur certaines bases, mais qui s’agrémente de sel, d’épices et/ou de coriandre pour le parfum, ce qui donne une bière qui casse le code du Reinheitsgebot allemand mais qui se fait connaître ces dernières années hors des frontières teutonnes.  View full article »

Share Button
 

Retournons encore une fois chez les copains de Sulauze avec leur Olive Lager.

Les Olives, en Provence, c’est un peu comme les cigales en été, c’est impossible de ne pas en voir tant il est l’arbre le plus emblématique du climat méditerranéen. Le domaine de Sulauze n’est pas en reste, car la zone comporte bon nombre d’oliviers également. 

Rassurez-vous, la bière à l’huile d’olive ca n’existe pas, tout du moins pas encore, même si je ne sais pas si ce sera vraiment une bonne chose. Non, ici nos amis ont brassé une lager avec des feuilles d’olivier justement, et vous allez voir que cela apporte un petit quelque chose sur la dégustation. View full article »

Share Button
 

Aujourd’hui je vous propose de retourner chez Sulauze pour y découvrir une de leur nouvelle bière, dont l’étiquette fait aisément pensé à un bon film de la blacksploitation, la Mlle Jalouse. 

Cette bière est brassée avec de la framboise, c’est une Milkshape Raspberry IPA pour être précis, autrement dit, elle annonce clairement la couleur et on a envie d’y tremper vite les lèvres.  View full article »

Share Button
 

Bon, bon, bon, nous sommes en confinement depuis le 17 Mars, jour de la Saint Patrick, comme de par hasard! 

Notre cher président nous dit que nous sommes en guerre, nos personnels soignants sont à l’agonie, et nombreux sont ceux qui continuent à bosser au front avec le risque de choper cette saloperie de virus.

Le confinement n’est pas simple pour tout le monde, mais malheureusement on se doit de le maintenir assidûment si on veut pouvoir être tranquilles dans quelques temps, et au moment ou je vous écrit cet article, nous sommes le 7 avril, le confinement est censé terminé dans une semaine, mais soyons lucides, on est au moins confinés jusqu’à fin Avril / Début Mai, surtout vu les manquements de certains qui ne font qu’accentuer la volonté de prolongation des autorités, au grand dam de nos commerçants qui en pâtissent et tous ceux qui se retrouvent ainsi au chômage technique ou partiel. View full article »

Share Button
 

Alors, j’arrive un peu après la guerre diront certains, on a passé le 8 Mars mais beaucoup d’articles sont déjà parus pour souligner les actions du weekend dernier menées tambour battant par nos amis brasseuses. 

Bien sur, j’ai aussi un peu anticipé sans le vouloir via mon dernier billet sur les bières sexistes, qui a mis la cerise sur la gâteau dégueulasse du sexisme dans la bière, et au final les événements actuels ont accéléré d’autant plus les choses auprès de la gente féminine qui a décidé une bonne fois pour toute de l’ouvrir et ne plus se laisser faire. 

Alors on va la jouer simple, un plaidoyer existe et j’y suis associé, j’en ai déjà parlé, une bière de femme ça n’existe pas, une bière faite par des femmes, là oui, ca existe et depuis très longtemps en vérité!  View full article »

Share Button