Tag Archive: sierra nevada


 

293684_124910147615108_117792244993565_107569_807803019_nAujourd’hui je vais vous parler d’un reportage que j’ai découvert par hasard sur la plateforme Netflix.

Netflix, je pense que tout le monde connait, c’est la société qui vous propose un tas de séries et films de relative bonne qualité, enfin, je ne sais pas qui a vu Marseille… parfois il peut y avoir quelques ratés ! J

En farfouillant sur quoi regarder de beau sur Netflix, hésitant entre Sharknado 3 et un reportage sur la migration des oiseaux en Ecosse, je tombe sur ce documentaire « l’irrésistible pression » ou en Anglais « Crafting a Nation » (je trouve le titre en VO plus sympa d’ailleurs). View full article »

Share Button
 

IMG_0574Retournons aux USA chez nos copains de Sierra Nevada afin de tester leur Pale Ale ! Souvenez-vous, nous avions testé la Stout il y a pas si longtemps que ça.

Nous avions déjà présenté cette brasserie lors du test précédent, je vous invite donc à lire le test précédent pour pouvoir en connaitre plus sur la brasserie ! Du coup ce test sera court (mais intense ?).

Allez c’est parti ! View full article »

Share Button
 

IMG_0722Les amis on va aux USA aujourd’hui, avec une Sierra Nevada Stout !

Alors tout d’abord, on va parler de cette brasserie, la deuxième plus importante du pays, rien que ca !

La brasserie est née en 1979 à Chico en Californie, leurs créateurs sont Ken Grossman et Paul Camusi.

Le nom de la brasserie vient du fait que Grossman est un amoureux des randonnées dans les montagnes de la Sierra Nevada. L’aventure a commencée par un prêt de 50 000$ fait par les familles respectives, et la location d’un entrepôt de 280m². Le matériel est récupéré un peu partout dans la région, les cuves en cuivres, elles, ont été récupérées en deuxième main depuis l’Allemagne.

En Novembre 1980 est née la Pale Ale, le succès est au rendez vous, 950 barils sont vendus la première année, le double l’année suivante.

La brasserie s’occupe elle-même de sa distribution et son marketing, en dépits de quelques problèmes financiers, elle tient bon et en 1982 un journal de San Francisco met en valeur la bière, celle-ci étant vendue dans quelques restaurants réputés.

En 1987 la brasserie distribue 12000 barils par an dans 7 états,  l’année suivante ils s’agrandissent et sortent de nouvelles bières et ouvrent un restaurant. En 2000 la brasserie ouvre même une salle de concert ! Entretemps en 1998 Camusi prends sa retraite et vends ses parts à Grossman qui continue l’aventure.

En 2010, la brasserie s’associe avec l’Abbaye de Clairvaux Nouveau pour faire des bières de style trappiste belge, néanmoins la bière n’est toujours pas validée officiellement comme une bière trappiste par l’association trappiste internationale. View full article »

Share Button