Vous connaissez tous le Houblon désormais, ingrédient historiquement popularisé par notre chère Hildegarde de Bingen, et également traité lors d’un dossier spécial sur ce site.

Le houblon, ce n’est pas comme le raisin dans le vin, ça n’a même rien à voir, et bien entendu, il est rare que le brasseur cultive lui même son houblon, bien que certains y parviennent de manière saisonnière comme chez moi dans le Sud avec Sulauze ou encore Des Suds et son houblon urbain. Le houblon reste avant tout une activité agricole à part entière, et fort est de constater qu’à la base, le houblon n’est pas vraiment connu chez nous.

Allez voir des personnes qui n’y connaissent rien en bière, montrez leur un cône de houblon, elle découvrirons cette drôle de petite plante pour la première fois (contrairement au raisin du vin bien sur!). Souvent, le houblon n’est pas vu par les consommateurs, et pourtant, comme nous le disions dans l’article consacré à cette plante, il en existe plusieurs centaines de variétés conférants toutes des saveurs différentes individuellement, et qui, mélangées dans un brassin peuvent créer des arômes complexes et très agréables. View full article »

Share Button