Tag Archive: Guinness


 

Quand David tient tête à Goliath

Nous l’avons vu sur les 2 premiers chapitres, nos amis industriels ne manquent pas de moyens, ni d’imagination pour faire face à la révolution brassicole. 

Et si depuis le début, je vous parle d’eux, je ne vous ai pas parlé encore de l’autre camp justement, ceux que je défend personnellement, les brasseurs artisanaux!

Alors justement, l’ennemi des grands groupes a plus d’un tour dans sa poche, alors comment fait il pour gagner doucement mais surement, des parts de marché de groupes industriels gigantesques au point qu’ils cherchent à les concurrencer par tous les moyens possibles et imaginables? View full article »

Share Button
 

Source: The Mad fermentationist

Ils sont incontournables, ils sont partout, vous ne pouvez pas leur échapper vraiment, même si vous êtes un beersnob à un level incroyable, non les groupes industriels sont partout!

Moi même je bois de l’industriel parfois, une soirée où on ne trouve que de ça par exemple, je ne fais pas la fine bouche, il y a des bières industrielles meilleures que d’autres après tout, et on peut aussi trouver des bières artisanales très mauvaises, cela arrive. Et puis beaucoup d’entre nous ont commencé par de l’industriel, moi c’était Carlsberg et Guinness par exemple. Je dis toujours que les bières industriels sont souvent une porte d’entrée au craft, elles permettent à beaucoup, justement, de s’éloigner d’eux pour de bon après avoir clairement décelé la différence de goût et surtout de qualité.  View full article »

Share Button
 

Si on vous parle de bière Noire, automatiquement vous allez penser à une Guinness n’est-ce pas ?

Ne vous en faites pas c’est tout à fait normal, cette bière est devenu tellement culte et connue que l’on associe son nom à une couleur de bière et même un style, n’en déplaise aux geeks.

Bien entendu, il n’y a pas que Guinness, et heureusement, mais force est de constater que quasiment tous les pubs propose cette bière, et que dès qu’on parle de Stout à une personne qui n’y connait rien on lui dit toujours « mais oui, tu sais, une Guinness en gros ».

Fort heureusement, Guinness ne supplante pas le terme de Stout comme Frigo a supplanté le réfrigérateur par exemple, mais il est indéniable que cette brasserie est un incontournable du genre, ses pubs vintage sont de la déco vendues partout sur le net, sa manière de servir aussi, et surtout on l’associe automatiquement à son pays d’origine : L’Irlande ! View full article »

Share Button
 

Aujourd’hui pas de test, j’essaye un peu de vous faire plus de petits et gros dossiers sur l’univers brassicole et aussi sur de la retro-actu, et je vais revenir sur un mouvement initié en 2017 par plusieurs brasseries artisanales indépendantes américaine, le mouvement “Take Craft Back”.

Ce mouvement a pour but, et pas des moindres, le rachat par des indépendants, de ABinbev via une campagne de Crowd funding, dont le but à atteindre est de 213 Milliards de $.

La campagne est maintenant terminée, et comme ils le disent, ils ont presque réussi l’objectif en cumulant environ 3 850 000$…. Évidemment cet argent n’est pas parti dans leurs poches, cela constitue des promesses de dons, qui, pour ceux qui l’ont fait, leur ont permis d’obtenir des goodies. C’est bien entendu un mouvement à but non lucratif en vérité, bien orchestré et assez culotté qui vise à pousser un coup de gueule contre la grosse industrie qui rachète à tout va chez les brasseries artisanales américaines (et depuis quelques temps, en Europe aussi). View full article »

Share Button
 

 

IMG_6130Oui, vous lisez bien, on va gouter une Guinness aujourd’hui, mais pas n’importe laquelle, une nouveauté issue d’une actualité dont je vous avais fait part il y a de cela plusieurs mois.

Guinness est surtout connue pour une seule bière, sa Stout, et ses variations de gamme sont peu nombreuses et n’existent souvent plus sur le marché, on ne connait que sa Stout, surtout en France.

Néanmoins l’an dernier, Guinness a voulu orienter sa gamme sur l’artisanal, ou tout du moins s’en approcher on va dire. Elle a laissée soin à ses brasseurs d’élaborer de nouvelles recettes, ou utiliser d’anciennes pour élargir sa gamme justement, et le résultat est actuellement trouvable chez vos cavistes ou dans des supermarchés comme Monoprix.

Je ne vais pas ici vous parler de Guinness et son histoire, ce serait trop long et je songe plutôt vous faire un article à part sur cela, une saga sur ces grands groupes justement.

Tout ce que je peux dire, c’est que si même Guinness s’oriente sur l’artisanal, c’est que justement les choses changent, et le local fait peur au global.

Du coup, aujourd’hui, nous allons nous diriger sur une Dublin Porter et voir un peu ce que cela donne !

View full article »

Share Button