Tag Archive: brasseuses


 

Halloween approche à très grand pas, et c’est un peu comme si cette fête avait toujours existée chez nous en fait. 

Alors oui, je vous vois venir, c’est une fête commerciale, c’est pour l’argent etc… Vous n’avez sans doute pas tort, je vous l’accorde mais bon, ça fait vivre l’économie entre l’été et les fêtes de Noël après tout (et les brasseries aussi s’amusent avec cette fête). 

Pour ma part, j’ai fêté Halloween très jeune, j’avais 8 ans (j’en ai 34 aujourd’hui) et à cette époque cette fête était quasi inconnue à part dans des films mais cela tenait d’une tradition que nous, français, voyions de loin. Mon meilleur ami était américain, donc nous fêtions chaque année cela ensemble dans le village de ma grand-mère. Jamais je n’aurais cru que peu d’années après, un tel engouement prendrait place pour Halloween un peu partout en Europe et j’ai eu envie d’en savoir plus. View full article »

Share Button
 

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAujourd’hui je vais revenir sur un article récent de l’Express sur la bière au féminin.

Voir l’article  ainsi que la réponse de mon camarade de Happy Beer Time

Un article bien parti au début qui a terminé d’une manière……inopinée… en fait l’article en soi est bon, il mets en avant le fait que les femmes commencent à apprécier la bière à sa juste valeur, il remet même les choses à sa place en rappelant que le métier de brassage était un métier féminin durant des millénaires, et que c’est une femme qui a introduit le houblon dans la bière (Hildegarde de Bingen). D’ailleurs ces infos nous vous les avions donnés dans un article sur les choses insolites que vous ne saviez pas sur la bière ainsi que notre article sur le houblon.

L’article cite des brasseuses, et on a même droit à une intervention de la très reconnue (et à juste titre) Elisabeth Pierre. On nous parle de certaines brasseries connues, de lieux réputés comme La Fine Mousse bref cet article a tout pour rendre joyeux n’importe quel amateur de bonne bière et fervent défenseur de sa noblesse mais il y a un hic !

Le hic c’est que l’article nous cite trois bières « féminines » à savoir la Pelforth Radler et la Desperados Verde (la 3ème étant correcte pour moi)… et ça….j’ai du mal je vous avoue, je n’ai rien de particulier contre ces bières mais ce sont pour moi des bières « cliché », des clichés établis par les grands groupes qui au lieu d’éduquer une clientèle à un marché riche et de qualité lui proposent plutôt un produit prémâché et finalement assez réducteur je trouve. View full article »

Share Button