Tag Archive: brasserie sulauze


 

Alors, j’arrive un peu après la guerre diront certains, on a passé le 8 Mars mais beaucoup d’articles sont déjà parus pour souligner les actions du weekend dernier menées tambour battant par nos amis brasseuses. 

Bien sur, j’ai aussi un peu anticipé sans le vouloir via mon dernier billet sur les bières sexistes, qui a mis la cerise sur la gâteau dégueulasse du sexisme dans la bière, et au final les événements actuels ont accéléré d’autant plus les choses auprès de la gente féminine qui a décidé une bonne fois pour toute de l’ouvrir et ne plus se laisser faire. 

Alors on va la jouer simple, un plaidoyer existe et j’y suis associé, j’en ai déjà parlé, une bière de femme ça n’existe pas, une bière faite par des femmes, là oui, ca existe et depuis très longtemps en vérité!  View full article »

Share Button
 

Les amis, vous savez que je suis marseillais pour celles et ceux qui me suivent, et vous savez que j’ai souvent parlé du fameux PBC, le Provence Bière Connexion, festival de la bière provençale qui attaque cette année, sa troisième édition les 5 et 6 mai 2018.

Lors de la 1ere édition, je m’étais occupé en tant que bénévole, de faire un peu de comm’ et d’assurer le service avec d’autres camarades lors de la soirée de clôture. Et pour la seconde édition j’avais participé à la mise en place des conférences, et avait animé certaines d’entre elles (d’ailleurs un grand merci encore à ceux qui ont été présents ce jour là). View full article »

Share Button
 

craft_beer_breweryOn confronte toujours les deux types de production, mais déjà c’est quoi une brasserie artisanale et une brasserie industrielle ?

C’est finalement assez flou à définir aux premiers abords, est-ce que c’est le volume produit ? Les recettes ? L’organisation ?

En France, on parle officieusement de brasserie artisanale (et toutes ses sous-classes comme micro, pico et nano), une brasserie qui produit moins de 100 000hl par an. Au-delà, c’est de l’industriel.

Aux USA c’est un peu plus officiel, il faut produire moins de 715 000 hl, que la brasserie appartienne à moins de 25% à un groupe du secteur des boissons alcoolisées (sauf si c’est une autre brasserie ou un brasseur artisanal), et enfin la recette doit être composée des produits de bases sans ajouts. View full article »

Share Button