Tag Archive: biere femme


 

Aujourd’hui un petit test plutôt original et qui me tenait à coeur, en effet, on va parler d’une bière toute jeune et fabriquée par une jeune brasseuse toute nouvelle dans le milieu et très talentueuse.

Notre bière s’appelle Before Thibord, nom qui n’est pas anodin et je vais vous expliquer pourquoi!

Cette bière est issue de la brasserie du même nom, Thibord, et son brasseur n’est autre qu’une jeune femme prénommée Clémence…. Thibord (jusque là vous suivez hein), et nous avons ici sa première bière officielle!

Alors déjà qui est Clémence? Et bien c’est une jeune femme issue d’une famille de céréaliers qui a décidé de se lancer dans l’aventure brassicole en utilisant l’orge de sa famille. Depuis 2012 cette idée s’est ancrée en elle et son rêve est en train de devenir réalité. View full article »

Share Button
 

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAujourd’hui je vais revenir sur un article récent de l’Express sur la bière au féminin.

Voir l’article  ainsi que la réponse de mon camarade de Happy Beer Time

Un article bien parti au début qui a terminé d’une manière……inopinée… en fait l’article en soi est bon, il mets en avant le fait que les femmes commencent à apprécier la bière à sa juste valeur, il remet même les choses à sa place en rappelant que le métier de brassage était un métier féminin durant des millénaires, et que c’est une femme qui a introduit le houblon dans la bière (Hildegarde de Bingen). D’ailleurs ces infos nous vous les avions donnés dans un article sur les choses insolites que vous ne saviez pas sur la bière ainsi que notre article sur le houblon.

L’article cite des brasseuses, et on a même droit à une intervention de la très reconnue (et à juste titre) Elisabeth Pierre. On nous parle de certaines brasseries connues, de lieux réputés comme La Fine Mousse bref cet article a tout pour rendre joyeux n’importe quel amateur de bonne bière et fervent défenseur de sa noblesse mais il y a un hic !

Le hic c’est que l’article nous cite trois bières « féminines » à savoir la Pelforth Radler et la Desperados Verde (la 3ème étant correcte pour moi)… et ça….j’ai du mal je vous avoue, je n’ai rien de particulier contre ces bières mais ce sont pour moi des bières « cliché », des clichés établis par les grands groupes qui au lieu d’éduquer une clientèle à un marché riche et de qualité lui proposent plutôt un produit prémâché et finalement assez réducteur je trouve. View full article »

Share Button