Tag Archive: bière artisanale


 

Je vais vous parler aujourd’hui d’un sujet auquel je pense depuis un moment car il est soumis à pas mal de controverses autour de moi, les bières à façon! Je précise que cet article est un écrit personnel et que ce que je dis est donc mon unique interprétation, de ce fait, si vous êtes en désaccord, ou souhaitez ajouter des infos, dites le moi et je le ferais très volontiers! Voyez cet article comme une modeste analyse d’un consommateur de bières et pas comme un expert ou Mr je sais tout, ce que je ne suis pas et heureusement!

Alors déjà une bière à façon pour ceux qui débutent, c’est une bière brassée par une brasserie pour le compte d’un tiers, ça peut être une société, un club, un événement ou autre. View full article »

Share Button
 

Aujourd’hui j’avais un peu de revenir sur une actualité de ce début d’année, le Label France pour les bières, créé par Brasseurs de France.

Alors déjà Brasseurs de France en gros c’est qui? Et bien c’est un collectif regroupant théoriquement, tous les brasseurs français, souhaitant y adhérer bien entendu, en vue de promouvoir la bière et dynamiser son secteur. Pour vous faire les grandes lignes on va dire.

Cette association n’est pas nouvelle, elle date de 1880, autant dire qu’ils ont de la bouteille, d’autant qu’ils étaient le seul groupement actif jusqu’à il y a peu (sauf erreur de ma part).

Sur le principe l’idée est bonne, d’autant que tout ceci date d’il y a plus d’un siècle, mais pourtant, le secteur a changé depuis sa naissance. View full article »

Share Button
 

Retour en France pour une bière artisanale ambrée de chez Malacuria, en Moselle, une micro brasserie née en 2015 et fondée par Alexis et Pascal Jacquemin.

Cette brasserie est une histoire familiale, Alexis étant le fils de Pascal, tous deux font de l’agriculture biologique, mais, il est très compliqué de vivre de cela, et encore plus à deux, et lors d’une réunion avec des cousins, l’idée leur vient de fabriquer de la bière.

Leurs cousins étant dans le vin, ils se disent qu’il serait judicieux de produire leur orge comme le font les autres avec le raisin, et ensuite brasser!

Un an et demi de travail plus tard, la brasserie naîtra, avec au final du malt acheté ailleurs car le maltage reste trop compliqué pour nos deux compères, qui préfèrent garder du temps pour le brassage justement. View full article »

Share Button
 

Aujourd’hui un petit test plutôt original et qui me tenait à coeur, en effet, on va parler d’une bière toute jeune et fabriquée par une jeune brasseuse toute nouvelle dans le milieu et très talentueuse.

Notre bière s’appelle Before Thibord, nom qui n’est pas anodin et je vais vous expliquer pourquoi!

Cette bière est issue de la brasserie du même nom, Thibord, et son brasseur n’est autre qu’une jeune femme prénommée Clémence…. Thibord (jusque là vous suivez hein), et nous avons ici sa première bière officielle!

Alors déjà qui est Clémence? Et bien c’est une jeune femme issue d’une famille de céréaliers qui a décidé de se lancer dans l’aventure brassicole en utilisant l’orge de sa famille. Depuis 2012 cette idée s’est ancrée en elle et son rêve est en train de devenir réalité. View full article »

Share Button
 

Vous connaissez tous le Houblon désormais, ingrédient historiquement popularisé par notre chère Hildegarde de Bingen, et également traité lors d’un dossier spécial sur ce site.

Le houblon, ce n’est pas comme le raisin dans le vin, ça n’a même rien à voir, et bien entendu, il est rare que le brasseur cultive lui même son houblon, bien que certains y parviennent de manière saisonnière comme chez moi dans le Sud avec Sulauze ou encore Des Suds et son houblon urbain. Le houblon reste avant tout une activité agricole à part entière, et fort est de constater qu’à la base, le houblon n’est pas vraiment connu chez nous.

Allez voir des personnes qui n’y connaissent rien en bière, montrez leur un cône de houblon, elle découvrirons cette drôle de petite plante pour la première fois (contrairement au raisin du vin bien sur!). Souvent, le houblon n’est pas vu par les consommateurs, et pourtant, comme nous le disions dans l’article consacré à cette plante, il en existe plusieurs centaines de variétés conférants toutes des saveurs différentes individuellement, et qui, mélangées dans un brassin peuvent créer des arômes complexes et très agréables. View full article »

Share Button