Amis de la bière bonjour!

Aujourd’hui nous allons parler d’une bière qui m’a été gracieusement offerte par la brasserie parisienne Frogbeer !

Alors cette brasserie c’est quoi? Il s’agit d’une brasserie parisienne fondée en 1993 par Paul Chantler, qui avait une furieuse envie de convertir les parisiens aux pubs anglais.

Il ouvre alors son tout premier établissement, le Frog and Rosbif, avec un tout petit budget de départ. Je vous rappelle, en 1993 la bière n’avais pas encore connu son essor et très peu de bières artisanales étaient trouvables, les caves à bières quasi inexistantes de ce fait, notre ami est arrivé pile au bon moment pour grandir sans trop de difficultés.

Sa micro brasserie prends de l’ampleur au point de devenir un brew pub, et de fil en aiguille, la demande dépassant l’offre, notre ami voit grossir sa production et en toute logique, lance plusieurs établissements, qui aujourd’hui sont au nombre de 13! Rien que ca!

Alors sur ces 13 pubs il y a en tout 7 vrais brewpub (qui brassent sur place),  et une unité de production a été créée à Saint Denis pour assurer la distribution dans les pubs qui ne brassent pas sur place, et les cavistes du pays.

Le groupe compte désormais 27 brasseurs pour 12000 hecto-litres par an!

Le succès est donc au rendez-vous, au point qu’en 2016 le groupe a décidé de se lancer dans la franchise, inutile de dire que certaines grandes villes vont voir arriver leur frog pub dans quelques temps… Bordeaux et Toulouse en ont bien un!

Concernant les bières, la brasserie a une gamme assez large, on approche de la trentaine de bières, déclinées entre séries spéciales et bières originales. L’une d’elle, la Black IPA nommée Thawack a été nommé meilleure black IPA du monde au mondial de la bière de 2015.

Cette fameuse bière primée fait partie de la série “super héros” dont fait partie la bière que nous goûtons aujourd’hui: la Ker Splat! Une bière blanche!

Enfin, si vous vous demandez d’où viennent ces drôles de noms par rapport à des super héros, ce sont les onomatopées présentent dans les comics lors des bagarres, ces fameuses onomatopées sont d’ailleurs monnaie courante visuellement dans la série Batman des années 60 avec Adam West!

 

Une grenouille qui joue les super héros

Visuellement, nous retrouvons une mousse crémeuse et persistante, très agréable à regarder, recouvrant jalousement une robe dorée, plutôt pâle avec une belle carbonatation.

Au nez on est sur un classique mais très équilibré mélange de malt et d’agrume (dû au houblon Centenial, qui confère ces arômes avec une certaine douceur, à contrario du Citra, qui donne un résultat plus amère mais plutôt réservé à des IPA).

 

Est-ce que la grenouille porte un slip rouge du coup?

Au gout, nous retrouvons une très belle douceur au commencement, le malt domine la partie au début mais l’agrume, plus précisément les saveurs citronnées entrent en action sans aucune pointe d’acidité.

L’amertume est très faible, la finalité est plutôt fruitée avec une longueur en bouche courte qui vous assèche le palais et vous incite à en reprendre une gorgée.

 

En conclusion

Une bière qui fait le job à la perfection, sans être révolutionnaire, on retrouve là un produit de qualité, équilibré et très agréable.

Je serais malhonnête de vous dire que j’ai été transcende, toutefois, je peux vous dire que j’ai été enchanté, et si vous cherchez une bière blanche sympa, qui ne se la raconte pas et qui conviendra à tout le monde, alors essayez la, car sincèrement elle vaut la peine d’être bue, et à sa place dans ma cave personnellement.

Share Button

« »