IMG_6200Aujourd’hui nous allons en direction des USA avec une bière fabriquée à San Diego par la brasserie Karl Strauss !

Cette brasserie est née en 1989 grâce à Chris Cramer et Matt Rattner au départ. En fait, Matt demanda, avec Chris, au cousin de celui-ci s’il pouvait les aider à développer un Brewpub, ce brasseur chez Pabst Brewing Company n’était autre que… Karl Strauss !

Celui-ci accepta rapidement et les aida à créer leurs recettes grâce à son catalogue déjà bien établi à l’époque.

Le premier Brewpub ouvrira ses portes en 1989 sous le nom de Karl Strauss Old Columbia Brewery and Grille, dans le centre-ville de San Diego. C’était le premier Brewpub de la ville depuis 1953. A l’époque, la bière n’avait pas encore entamée sa révolution, mais Cramer y croyait dur comme fer, il était sûr que la roue allait tourner pour la bière aux USA, il sentait la vague sur laquelle nous surfons tous actuellement, se dessiner à l’horizon.

En 1991 la brasserie commença à distribuer ses créations, et le succès leur permit de s’agrandir en 1996 à Pacific Beach tout en ouvrant d’autres Brewpub. Pour l’anecdote, on trouve ces Brewpub un peu partout autour de San Diego, mais aussi sur Los Angeles et un camion « brewpub » à Disney Californie.

Aujourd’hui la brasserie s’exporte, et son succès ne désemplit pas, malgré la mort de Karl en 2006, elle a d’ailleurs signé en 2009 un partenariat dans le but de suivre la tendance Californienne, lancée par le gouverneur de l’époque, Arnold Schwarzenegger, qui est de polluer le moins possible en convertissant par exemple ses déchets en éthanol pour l’utiliser comme fuel.

Le Trolley de San Francisco pour une bière de San Diego ? Pourquoi pas ?

Dans le verre on a une jolie mousse épaisse d’une jolie couleur blanc cassé, le tout crépite à l’oreille à travers une belle carbonatation qui s’agite dans une belle robe rouge et orangée, d’un ton, vous l’aurez compris, très porté sur le cuivre.

Au nez on est sur un délicat mélange de fruit et de pain d’épices, mais avec quelques touches d’acidité parfois qui peuvent vous faire penser aussi à une sorte de vinaigre balsamique, mais pas de manière péjorative, plutôt cela peut faire penser un peu à une Duchesse de Lorraine par exemple.

 

Vous aimez les rousses ?

Au gout, nous sommes sur un début assez calme, c’est doux, c’est malté et légèrement fruité et ça se dirige doucement vers des notes qui rappellent justement le pain d’épices et le caramel.

Le tout se termine par une amertume plutôt légère, où le houblon se fait présent, et enfin nous pouvons la longueur en bouche reste assez correcte.

 

En conclusion

Un produit bien fichu, rien à dire, on ne peut pas nier le fait que les Californiens font de beaux produits et celui-ci en est une preuve indéniable, si vous trouvez cette bière, donnez-lui une chance, surtout si vous aimez les rousses…..et pas que dans la bière ! 🙂

IMG_6203

Share Button

« »