IMG_4519Aujourd’hui nous allons nous arrêter aux Pays Bas, à Amsterdam précisément, magnifique ville, connue principalement pour ses space cakes, son quartier chaud et ses champignons…..bon je vous rassure, la ville est magnifique et regorge de choses bien plus belles que ces choses-là.

D’ailleurs quelque part je trouve ça dommage que cette ville soit plus synonyme de débauche et de trip hallucinogènes qu’autre chose. Moi-même j’ai testé en allant là-bas certains trucs (mais avec modération et en sécurité) mais j’ai trouvé la ville vraiment belle ainsi que ses alentours, donc si je dois vous conseiller un truc, ne passez pas votre temps à vous chercher de quoi « triper » et émerveillez-vous plutôt devant la beauté des lieux et sa culture !

Voilà, la minute Trip Advisor passée je vais donc vous parler d’une bière, la Andre, de la brasserie De Prael, une brasserie artisanale que j’ai découverte par hasard en me promenant là-bas.

Cette brasserie est née en 2002, avec l’aide de subventions gouvernementales, elle est la plus petite brasserie d’Amsterdam et elle emploie des patients psychiatriques en voie de guérison….oui vous avez bien lu, c’est en quelque sorte une brasserie sociale !

Pour l’anecdote, le nom d’origine était De Parel, mais la société Budels qui possède la bière Parel a voulu attaquer notre petite brasserie, estimant que le nom de la brasserie enfreignait les droits sur leur marque du même nom. La solution consista simplement à inverser des lettres et De Prael était née !

La brasserie a une gamme très variée et visiblement souvent renouvelée, j’ai pris environ 6 d’entre elles chez moi dans ma cave, et nous allons gouter la Andre, une bière Ambrée !

 

Il faut gratter André ?

Notre Hollandaise se dévoile à travers une mousse épaisse et persistante recouvrant une robe cuivrée dotée d’un léger trouble.

L’odeur est assez portée vers le sucre et le caramel, on sent également des notes d’alcool qui font présager à un gout assez fort, ou tout du moins une finale assez prononcée.

A savoir que cette bière est brassée avec du malt ET du froment, juste pour l’anecdote.

 

Amsterdam peut avoir des coffee shops, je préfère ses brasseries !

Au gout on a une attaque moyenne, l’alcool est finalement faible en gout même s’il se fait sentir au cours de la dégustation par petites piques bien placées à travers une saveur à dominance caramélisée très bien équilibrée qui se termine par une belle astringence houblonnée qui nous offre en conclusion une finale sèche.

 

En conclusion

Une belle découverte je dois dire, bien entendu la bière reste classique mais on peut retenir, dans mon interpretation personnelle bien entendu, que le plus étonnant fut cette odeur d’alcool bien présente mais finalement moins puissante au gout qu’attendue. Bref, encore 5 à tester les amis !

 IMG_4523

 

Share Button

« »