Aujourd’hui on va inaugurer une nouvelle série d’articles consacrés à des voyages, mes voyages en l’occurrence. 

Pourquoi cette série? Et bien c’est aussi parce que je suis quelqu’un qui a tendance à beaucoup voyager. Je n’ai pas d’enfants encore, je vis dans une grande ville, j’ai donc accès à pas mal de destinations et je pars plusieurs fois par an avec ma compagne, ou avec des amis, et bien sur à chaque fois, je découvre des endroits pour boire de bonne bières locales!

Je ne vais pas vous faire des articles de manière chronologique, et ne vous attendez pas non plus à un guide complet, je ne fais pas mes parcours en fonction de la bière, mais en fonction des belles choses à voir du coup je peux être passé, faute de temps ou de distance, à coté de certains endroits, ne soyez pas très étonnés donc si vous avez été dans un des pays cité dans cette série, de ne pas voir un endroit que vous avez découvert, libre à vous d’en parler dans les commentaires en revanche! 

L’idée principale, c’est vous parler un peu de mes découvertes là bas, tout en vous racontant un peu mon périple, sans aller dans les détails comme un guide de voyage ou un blog voyage (d’ailleurs c’est un projet en cours dont je vous parlerais dans quelques mois) .

Pour ce premier article, on va aller un peu au soleil, sur une belle île grecque, la Crète! 

 

Une île magnifique, et des gens formidables

Depuis Marseille, vous avez accès à des vols directs pour Heraklion, jolie ville crétoise (mais pas la plus belle), dans laquelle nous avons passé nos 1er jours. 

Dans cette ville, riche en découvertes archéologiques, dont le fameux palais de Knossos, nous avons pu le soir déguster des bières Solo. Cette brasserie située à Héraklion est visitable et a très bonne réputation. Leurs bières sont très agréables, la gamme est assez variée, j’ai d’ailleurs ramené quelques bouteilles de Crête que vous verrez sur le site.

Malheureusement, faute de timing suffisant, je n’ai pu visiter la brasserie, mais j’ai pu goûter les bières. 

Sur Heraklion, la ville est de taille moyenne, mais n’attendez pas trouver beaucoup de lieux crafts là bas, pour tout dire, vous allez surtout rencontrer des bars classiques, de bonne facture mais peu qui vont être dans la mouvance de l’artisanal. 

J’ai pour ma part trouvé mon bonheur dans une petite cave à bière du centre ville. Mais sur place, vous pouvez vous rendre au Crop, un bar que j’ai aperçu mais pas eu le temps de visiter, qui sert des bonnes bières locales. 

Après, en dehors des bars et de la brasserie Solo, vous avez la brasserie Kastas, un petit peu excentré du centre historique, et la brasserie Notos, elle qui est plus près. 

Mais qu’est-ce qu’on mange bien dans ce pays!

Quittons un peu Heraklion

Nous avons donc loué une voiture, et avons ponctué notre trajet d’étapes alliant plages et baignades avec visites de sites archéologiques (ma compagne étant étudiante dans ce domaine), et autant vous le dire, la Crête est plus grande que je ne le pensais! 

Nous avons fait un trajet en 8, partant sur l’Est pour descendre au Sud Est puis pour revenir en boucle sur l’Ouest. L’île est très belle, mais composée d’un tas de petit villages, et peu de villes. Toutefois, tout y est, ne pensez pas aller sur un No Man’s land, pas du tout, par contre en terme de bières, ne vous attendez pas à voir du craft proliférer comme si vous étiez aux USA ou au Canada, là il faut malheureusement se rapprocher de villes connues pour pouvoir en déguster!

L’une de nos étapes fut la ville de Elounda, ville prisée par les touristes, heureusement, nous étions en Septembre et le flot massif de touristes était passé, nous laissant relativement tranquilles. Nous nous attablons à un petit restaurant pour déguster une salade (grecque hein), et là, une des meilleures de ma vie sans exagérer. 

Oui car il faut le dire, ce pays regorge de bonne bouffe saine, et après un bon repas, et un bon bain, nous avions envie de boire un verre histoire de se rafraîchir un peu. 

Nous cherchons et trouvons le Beeraki Cretan Pub, et comme de par hasard, il est à Elounda!

Ni une, ni deux, on se mets à le chercher, mais le GPS nous indique une adresse telle, que nous pensons à une erreur. Celui-ci nous dit de sortir de la ville (qui est toute petite je précise), pour aller nous perdre dans les hauteurs là où absolument aucun magasin ou autre lieu public n’est recensé….. 

Qu’à cela ne tienne, on est en vacances, on verra bien. Nous grimpons dans notre minuscule Nissan Micra qui a du mal à monter les côtes, et on se retrouve dans des ruelles très étroites, jusqu’à être bloqués par une fourgonnette. On voit un homme en sortir, et livrer des fûts et des caisses de bouteilles….. Tiens donc! 

Le souci c’est qu’on voit bien un restaurant, mais pas le pub, la fourgonnette cache la vue, et la rue est minuscule, nous patientons une dizaine de minutes et là, caché par le véhicule, on voit notre fameux petit pub!

  

Un petit parking est mis à disposition plus bas, et là, vous êtes un peu au bout du monde les amis. Pas un bruit si ce n’est les animaux et la nature, des petites ruelles en vieilles pierres, fleuries et là, le pub, pas très grand, on entre et on a un long bar dans une salle en couloir, quelques places assises, on se dit que l’endroit est rikiki et puis en fait au bout de ce couloir on aboutit à une terrasse magnifique, avec une vue imprenable sur la ville et sur la mer. 

La carte ne contient que du craft Grec, du Crétois mais pas que, le lieu est chaleureux, la jeune fille au bar très gentille et connaît bien les produits qu’elle sert, on se détend au calme, nous ne sommes que 2 tables, et on admire la vue. 

Un vrai petit coin de paradis, très agréable, pas très grand et un peu caché, j’ai tout simplement adoré l’endroit! 

L’Ouest de l’île nous offre un second coup de cœur

Notre périple continue, l’Est de l’île est peu dense et peu touristique, mais très beau. On découvre des restaurants locaux atypiques, de la bonne bouffe, peu de bières artisanales en revanche, la zone étant moins développée on y trouve surtout des commerces pour les locaux et quelques endroits touristiques. 

Les touristes se ruent beaucoup sur l’Ouest en fait, curieusement car l’île entière est magnifique. Nous arrivons au fil des jours sur l’Ouest, je vous passe les détails avec Elafonissi, Rethymnon etc… des lieux magnifiques que je décrirais plus en détail dans un futur blog voyage au cours de cette année 2020.

Arrêtons nous dans l’une des plus belle ville de l’île, la Canée! 

C’est mon coup de coeur véritable, au delà du lieu dont je vais vous parler, c’est avant tout une ville assez authentique, culturellement intéressante, et très vivante! On a vraiment l’impression que la jeunesse Crétoise se retrouve ici pour sortir, on trouve des musées, des restaurants, des “clubs”, des rues commerçantes, bref, une ville assez touristique mais pas défigurée et ne faisant pas “toc” contrairement à la ville de Agios Nikolaos, ville quasi dédiée aux touristes russes, belle mais froide et sans aucune réelle personnalité. 

Après une belle journée à promener, nous cherchons un endroit ou boire un verre avant d’aller manger, ma compagne, toujours très forte pour dénicher les bonnes adresses me propose d’aller chez Rudi’s Beer House.

Nous allons nous faufiler dans les jolies rues éclairées et animées de Chania (la Canée) et tombons sur un bar assez grand, avec une belle terrasse et devant nous, un personnage atypique et fascinant : Rudi !

Comment vous décrire Rudi? Une personne qui au bout de 5min à lui parler, vous le voulez comme ami (et pas Facebook hein!), il est agréable, serviable et drôle, mais ce n’est pas tout!

Déjà, le bar est rempli de bières locales, mais aussi de crafts étrangères, pas de l’industriel, pas une seule bière, tout est artisanal! Un régal! 

Nous prenons 2 bières locales et papotons avec lui, on découvre autour de nous, un tas de chats, la Crête en regorge, et je suis un papa chat (4 à mon actif), et nous papotons chats en Anglais avec Rudi qui nous explique s’occuper de 14 chats, il en a chez lui, dans le bar, ce sont ses enfants et il y tient comme la prunelle de ses yeux. 

Chez Rudi c’est un peu ca, il faut savoir qu’on va partager sa bière avec des chats, donc si vous êtes allergiques, prenez vos dispositions! 🙂 

Rudi c’est un Autrichien, qui a rencontré une Grecque et a décidé de rester en Crète pour y faire sa vie. Quand vous le voyez, vous ne pouvez vous empêcher d’y voir un air de Robin Williams, un homme avec une voix similaire à lui par ailleurs, mais avec un petit accent qui nous rappelle Robin quand il imitait certaines personnes, la même morphologie, une queue de cheval, et une vraie bonté de coeur qui se dégage de ce monsieur avec qui nous avons passé quelques heures à discuter, et avec qui nous avons gardé contact ensuite. 

Le temps a si vite passé, que nous avons oublié de manger, et pour la 1ere fois nous avons dû manger du fast food avant de rentrer faute de restaurants ouverts! 

La Canée dispose aussi d’autres endroits comme la Cretan Brewery ou encore Lafkas Brewery que je ne connais pas, n’ayant pas eu le temps de visiter ces endroits, mais tenue par un grec et une belge. 

Notre périple se termina par Rethymnon, ou nous avons aperçu le Brick’s pub qui propose de la craft, mais que nous n’avons pas visité. 

Quand vous voyagez avec Eagan, leur petite brochure contient un article sur Lafkas 🙂

En conclusion 

Comme je vous le disait, le but de cet article est surtout de vous faire partager nos découvertes brassicoles, contrairement à d’autres, nous n’avons pas eu le temps de tout voir, mais j’espère que ce petit article saura vous aider si vous voulez un peu boire du local en Crête, et pour compléter mon article, je vous invite à découvrir aussi l’article d’un autre blogueur qui a eu l’occasion de visiter d’autres endroits que moi! 

En attendant les amis, pour info, l’île compte 7 brasseries : Solo, Cretan Brewery, Lafkas, Brink’s, King’s, Lyra et Notos. 

N’hésitez pas à partager en commentaire vos avis et vos découvertes sur l’île!

A bientôt sur un autre voyage ! 

Share Button

« »