IMG_3898Les amis je vais vous emmener en République Tchèque pour vous faire gouter une Kozel Dark !

Je connais cette bière suite à un voyage à Prague effectué en 2009 avec mon ex-femme, c’est là-bas que nous avions fait la connaissance de cette bière et que nous l’avions adoré. Bon j’ai ensuite connu d’autres superbes bières mais elle reste une de mes bières favorite à la base parce qu’elle me rappelle de très beaux souvenirs.

Mais cette bière est appréciée par beaucoup de mes amis qui sont allés aussi à Prague, l’un deux, adepte de road-trip en Europe en ramène toujours une ou deux caisses quand il passe par là-bas ! L’un d’eux a même nommé sa chienne Kozel, c’est vous dire le délire!

Nous avions auparavant parlé de la Konrad il y a quelque temps (je suis hélas sans nouvelle de Johanna donc je n’ai pu vous rapporter de nouveaux tests et articles sur cette brasserie visiblement très réputée là-bas). Mais cette fois ci je vais vous parler de la brasserie Kozel, une brasserie qui nous vient de la ville de Velké Popovice. Cette brasserie, vous allez le voir, ne s’appelle plus vraiment Kozel en fait.

A la base, cette brasserie appartenait à des moines Bénédictins, en 1785 ils seront expropriés et connaitra plusieurs propriétaires jusqu’en 1870. Cette année-là Frantisek Ringhoffer alors maire de la ville de Smichov, rachètera la brasserie, la reconstruira et renouvellera ainsi tout son équipement pour faire redémarrer la production officiellement en 1874.

La brasserie continuera son chemin avec succès jusqu’à sa nationalisation en 1945 durant la période communiste qui durera jusqu’en 1989. Suite à la chute du mur de Berlin et la fin du communisme, la brasserie deviendra en 1992 une société par action dont l’actionnaire principal sera le groupe Radegast.

Le groupe Radegast fusionnera avec le groupe Pislner Urquell en 1999 avant d’être ensuite racheté par le groupe SAB qui suite à son association avec l’anglais Miller, deviendra le fameux groupe SABMiller.

Aujourd’hui la brasserie porte le nom de Plzeňský Prazdroj a.s. suite à la fusion de Plzeňský Prazdroj, Radegast et Popovice au sein du groupe SABMiller.

Le logo de la brasserie est une chèvre, cet emblème a été créé par un français en voyage qui dessina ce logo en remerciement de l’hospitalité qu’il reçut.

Maintenant parlons de la Kozel Dark mes chers amis !

 

Tchèque your body !

La bière nous offre une mousse épaisse, d’une texture crémeuse à la couleur blanc cassé qui perdure superbement dans le verre.

La robe qu’elle protège est noire avec de superbes reflets rubis.

Au nez on a une odeur classique de malt torréfié mais aussi de très agréables notes de chocolat et de fruits noirs, le tout reste léger mais ce n’est pas étonnant, la bière fait 3,8%.

 

Goat Beer ?

En bouche on a une attaque légère, puis en milieu on est sur de belles notes de malt torréfié, de café avec quelques petits élans de chocolat et des pointes à la fois fruitées et épicées pour terminer une finale sèche et rêche au palais qui confère une longueur en bouche légère avec une petite touche finale qui fait légèrement penser à un petit gout de caramel.

 

En conclusion

Nul doute que c’est un succès pour moi, mais j’étais conquis depuis longtemps, néanmoins ce qui fait qu’on aime cette bière c’est sa légèreté et sa simplicité. Son odeur est simple mais suffisante pour se distinguer et son gout est assez bien fourni, son faible taux d’alcool la rend facile à boire et très agréable à boire avec un bon Goulasch au restaurant sur place à Prague (ou ailleurs dans le pays !).

IMG_3928

Share Button

« »