IMG_3214Les amis, aujourd’hui nous allons déguster une nouvelle bière Trappiste ! Une Westmalle Dubbel plus précisément.

Si vous ne savez pas ce qu’est une bière trappiste, je vous invite à lire notre dossier sur le sujet qui saura vous éclairer comme il se doit !

La Westmalle est brassée depuis le 19ème siècle, l’abbaye de Westmalle a été fondée en 1794, mais ce n’est qu’en 1836 suite à des travaux d’extensions que l’abbaye se dotera d’une brasserie.

Mais ce n’est qu’en 1861 que l’abbaye commercialisera ses bières selon les règles des bières trappistes, en suivant simplement l’exemple de Chimay quelques années plus tôt.

Depuis la brasserie ne cessera de vendre ses bières, néanmoins elle connaitra un ralentissement durant la première guerre mondiale avant une augmentation de la production juste après pour pallier aux problèmes financiers de la communauté après la guerre.

En 1933 l’abbaye construira une nouvelle brasserie plus moderne s’assurant ainsi des revenus financiers stables et lui permettant du coup de brasser de nouvelles bières.

A ce jour la brasserie produit 3 bières, la Dubbel que nous testons aujourd’hui, la Trippel et la Extra. Inutile de chercher la Extra, elle n’est pas commercialisée et ne se déguste que là-bas sur place !

 

La bière ne fait pas le moine

Au verre, un Calice (vous en saurez plus sur les verres à bières le 25/10), la bière forme une mousse épaisse d’une texture crémeuse qui reste stoïque, on croirait avoir une sorte de crème chantilly. Le rendu visuel est vraiment joli à regarder.

La bière en elle-même est d’une robe sombre oscillant entre la couleur rubis et la couleur cuivrée. Celle-ci nous offre par ailleurs une odeur fruitée et sucrée couplée à des notes de caramel et de pain grillé.

 

Le savoir-faire trappiste

Le début est relativement doux, le sucre et les notes fruitées se font sentir rapidement et se bousculent dans votre bouche un petit moment avant de laisser la place à une finale plus axée sur le caramel et un petit côté vineux pas désagréable. La finale est très houblonnée et se dote d’une belle astringence qui nous fournit une très bonne longueur en bouche.

 

En conclusion

Une très bonne bière, rien à dire c’est véritablement l’exemple typique de bière trappiste de qualité, sachant qu’il n’y a que 10 brasseries trappistes au monde, autant vous dire qu’il vaut mieux que la qualité suive ! Et bien c’est le cas, ici on est loin d’être déçus et on en redemande encore !

Pour la petite information, c’est un genre de bière que vous pouvez faire vieillir quelques années, le gout changera selon le temps de conservation, mais d’après plusieurs sources il est conseillé d’attendre un an avant de boire cette bière pour une meilleure dégustation.

 IMG_3221

Share Button

« »