Aujourd’hui on va aller dans mon pays d’adoption, enfin celui que j’ai adopté surtout et ou je voudrais vivre, c’est l’Ecosse !

Je parlerais de l’Ecosse plus en détail dans un dossier, mais cette bière vient de l’ile de Skye où je me suis rendu en road trip avec des amis il y a de cela quelque temps. Cette ile, aujourd’hui reliée par un pont est relativement l’une des plus grande et des plus belle (bien que Mull Island reste ma préférée).

En route pour notre périple, on va de points d’intérêts en points d’intérêts et là, on arrive sur un petit port de pêche qui a un bâtiment assez particulier, une brasserie ! On était sans le savoir dans l’une des brasseries de l’ile de Skye ! 

Ni une, ni deux, on s’y aventure et on prend quelques breuvages, et on découvre avec plaisir cette brasserie fondée par 3 instits en 1992 qui, au détour d’une fin de journée au pub, se sont dit sur un ton plaisantin « et si on faisait notre bière ? ».

3 années plus tard, la machine est lancée, à l’époque seules 6 brasseries artisanales existaient en Ecosse, et aucune sur l’île, il y avait donc de quoi faire ! 

Depuis on trouve leurs bières un peu partout dans le pays, mais bon, tomber par hasard dessus et vu l’emplacement, croyez moi, c’est une des brasseries les mieux située niveau beauté que je connaisse !

 

I believe I can touch the Skye

Servie dans le verre, notre belle Ecossaise se présente avec une jolie mousse fine et persistante, juste assez pour protéger une robe noire dotée de très beaux reflets rubis.

Au nez on retrouve le malt torréfié sans hésitation, mais aussi de belles notes de fruits confits et de pain d’épice, des saveurs qui dénotent parfaitement avec le froid ressenti lors de son achat en Novembre 2016 !

Skye is the limit

En attaque on fait face à une belle douceur tendant sur le malt torréfié en dominance, puis doucement se fait sentir l’arrière-gout qui nous amène sur une finale qui reste axée sur la rondeur et la douceur pour terminer sur une longueur en bouche assez persistante et très agréable.

 

En conclusion

Sans révolutionner le genre, c’est une très jolie bière équilibrée et douce qui satisfera tous les amateurs du genre je pense, on a cette rondeur permanente et ce côté grillé qui pourrait presque réchauffer le corps. On imagine aisément les pécheurs se buvant cette bière assis sur le quai après une grosse journée de labeur pour se réchauffer un peu…. Bref l’Ecosse me manque !

Share Button

« »