Aujourd’hui nous allons aller sur un très grand classique de la bière Belge trappiste, la Westvleteren 8 ! 

Longtemps considérée comme l’une des meilleures bière du monde sur divers sites de notations de bières, Westvleteren c’est une brasserie qui a eu une espèce de Hype au point de coûter une fortune sur internet pour sa bière numéro 12. 

L’abbaye de Westvleteren est très connue du monde brassicole, elle fait partie des bières trappistes, dont nous avions expliqué le fonctionnement dans un article précédent, toutefois, nous allons revenir en détail sur cette brasserie dans un article à part tant il y a à dire justement sur cette abbaye assez particulière par rapport à ses consœurs trappistes justement.

J’ai obtenu ces bières par un ami qui est allé sur place, car, ce qui constitue justement l’engouement sur cette bière c’est le fait qu’elle ne soit commercialisée nulle part (sauf une fois mais nous y reviendront sur l’article dédié qui arrive bientôt). Pour avoir ces bières vous devez prendre RDV, fournir plusieurs informations et récupérer vos bières jusqu’à un certain nombre. 

Si en Europe, la bière peut se revendre un peu chère, sachez qu’outre atlantique on peut partir sur 800$ la bouteille de Westvleteren 12 tant celle-ci est rare chez les passionnés ne pouvant justement se rendre sur place. La rareté suscité par cette bière en a fait une sorte de légende et a accentué tout le mouvement autour d’elle, mais du coup, cette bière, est-ce qu’elle vaut la peine de s’y attarder tant que ça?

 

Légende ou exagération?

Versons notre chère amie dans un verre, j’aurais bien pris le calice original mais impossible de remettre la main dessus, du coup nous allons y aller sur du classique. 

On retrouve très vite une mousse fine, crémeuse en texture et relativement persistante. Elle recouvre une robe qui oscille entre le noir et le caramel, elle est trouble et assez opaque, jusque là rien de bien étonnant. 

Au nez, on retrouve des notes de caramel et de sucre (forcément), mais aussi du pain grillé et des fruits confits, là encore une très belle odeur mais on reste dans le classique du genre toujours. 

 

Un gout de déjà vu?

En bouche on est sur une rondeur accentuée  par de délicates notes de caramel et pain grillé. C’est très agréable en bouche et la rondeur se conclut par une montée en puissance alcoolique qui réchauffe quelque peu la gorge pour conclure sur une belle amertume prononcée. 

 

En conclusion

Cela va sans dire, c’est une très bonne bière, pourtant, une fois goûtée, on peut tout à fait en conclure si on est un peu honnête avec soi même, au delà de la passion, que c’est beaucoup de bruit pour pas grand chose. 

La bière est très bonne, c’est indéniable, mais elle peut tout à fait se confondre avec d’autres très bonnes bières belges trappistes. La montée en puissance de sa célébrité, que ce soit sur des sites de notation ou dans le milieu vient aussi du fait que la brasserie y va à fond sur les règles trappistes au point de n’être trouvable que sur place, et donc suscité l’intérêt de masse et accentuer sa réputation. 

En somme toute, on est sur un produit superbe, mais dont la légende ne tient finalement qu’à sa rareté et sa revente parfois sur le marché noir, de fait, il est relativement facile de se régaler tout autant avec une trappiste trouvable facilement sur le marché. Néanmoins, je ne cache pas mon envie d’aller là bas, et d’en reboire, simplement, le produit est précédé par sa réputation alors qu’il n’est pas forcément unique en son genre, finalement, consciemment ou pas, les moines ont surtout joué du marketing pour créer leur réputation….et ils ont eu raison! 

Je vous prépare bientôt le test de la légende : Westvleteren XII, est-ce que là aussi on nous a sur-vendu le truc? Wait and see…

Share Button

«