Vous connaissez tous le Houblon désormais, ingrédient historiquement popularisé par notre chère Hildegarde de Bingen, et également traité lors d’un dossier spécial sur ce site.

Le houblon, ce n’est pas comme le raisin dans le vin, ça n’a même rien à voir, et bien entendu, il est rare que le brasseur cultive lui même son houblon, bien que certains y parviennent de manière saisonnière comme chez moi dans le Sud avec Sulauze ou encore Des Suds et son houblon urbain. Le houblon reste avant tout une activité agricole à part entière, et fort est de constater qu’à la base, le houblon n’est pas vraiment connu chez nous.

Allez voir des personnes qui n’y connaissent rien en bière, montrez leur un cône de houblon, elle découvrirons cette drôle de petite plante pour la première fois (contrairement au raisin du vin bien sur!). Souvent, le houblon n’est pas vu par les consommateurs, et pourtant, comme nous le disions dans l’article consacré à cette plante, il en existe plusieurs centaines de variétés conférants toutes des saveurs différentes individuellement, et qui, mélangées dans un brassin peuvent créer des arômes complexes et très agréables.

Comme nous le disions plus haut, il est difficile pour une brasserie de cultiver son houblon, alors bien souvent, le brasseur l’achète à divers fournisseurs, et ce houblon, selon sa variété, peut provenir de différents pays.

Seul hic, beaucoup de houblons peuvent être cultivés en France aujourd’hui, et les houblonnières à la base sont méconnues dans l’hexagone en raison de leur concentration sur le Nord et de manière très limités.

 

Force et Houblon comme dirait Jivay!

La vague brassicole actuelle a du coup donner un second souffle à l’agriculture du Houblon, et l’envie de pouvoir acheter du circuit court est ancrée dans les moeurs, à tel point que des houblonnières sont nées, de part et d’autres du pays, au grand bonheur de nos amis brasseurs qui sont ravis de pouvoir brasser avec tout ou partie de houblons et de malt made in France, voire encore mieux “made in” leur propre région!

Cette initiative, bien que individuelle et galvanisée par le succès de notre boisson favorite ces dernières années, s’est retrouvée propulsée sur le devant de la scène par des passionnés, des amoureux de la bière mais aussi de l’agriculture, de la terre, et ces gens là, ce sont ceux qui ont fondé “Houblon de France”.

L’équipe, composée de 6 personnes dont Edouard Roussez que j’ai eu la joie de croiser plusieurs fois, est faites de cultivateurs, de biologistes, de chef de projets, toute une équipe jeune et dynamique qui s’est donné pour but de réunir au sein d’un groupe indépendant, tous les houblonniers de France, afin de faire connaître, et accroître la culture du houblon en France.

Houblons de France, pôle de rencontre et d’échange

Ce groupe a pour but également de soulever les diverses problématiques liées à la mise en place d’une houblonnière en France, les dernières réunions et conférences ont permis par exemple de mettre en évidence le manque de bibliographie, l’absence de formation ou encore d’annuaire et forums ou les acteurs du milieu peuvent se regrouper conjointement dans le but de se conseiller / s’entraider.

Houblons de France c’est cela, créer un groupe qui permettra aux cultivateurs de houblon, de se réunir, échanger, structurer leur filière, car oui, cette filière agricole est toute jeune en France, et bien que les houblonnières poussent un petit peu partout, il est essentiel de ne pas laisser celles-ci sortir de terre à l’aveugle sans soutien ou conseils, le but premier étant que toute houblonnière qui naît, puisse vivre aussi longtemps que possible et apporter une solution efficace aux brasseurs.

Dites-vous qu’une brasserie dont les matières premières sont proches d’elle, aura ainsi la possibilité de créer une meilleure économie d’échelle sur certaines recettes et donc de vendre un produit moins cher que s’il avait fait importer ses ingrédients. Le circuit court permet du coup de générer du profit, tout en vendant avec un prix relativement bas. Autrement dit, nous, consommateurs, avons tout intérêt de soutenir ces houblonnières et Houblon de France justement!

Source Beer.be

En conclusion

Je tenais à vous parler de Houblons de France depuis un moment, surtout après mes échanges avec Edouard lors d’une conférence sur le sujet lors du Provence Bière Connexion. On oublie souvent que le houblon peut justement être un atout majeur en terme d’agriculture, un agriculteur peut par exemple consacrer une partie de son domaine à la culture de cette plante, permettant peut être de générer un profit qu’une autre culture n’aurait pas pu faire à cause peut être d’une concurrence forte avec d’autres pays.

Tout comme le Syndicat des Brasseurs Indépendants, Houblons de France est une action positive et intelligente permettant de réguler la vague brassicole en cours, à travers des groupes de discussions, des informations et ainsi à terme, permettre l’accès à ce métier de manière cohérente, via des formations, des labels par exemple, et bien entendu de manière indépendante, loin de toute monopole ou envie soudaine de croissance verticale de la part de grands groupes industriels comme on a pu le voir en Afrique du Sud tout récemment. (Un grand groupe qui ne mérite pas d’être cité a le monopole des houblonnières dans le pays suite à un rachat massif de tous les plants de houblons…..).

Si vous avez envie de vous lancer, ou si vous voulez les soutenir, venez les voir quand ils sont présents sur certains salons, posez leur des questions, assistez à leurs conférences et surtout, n’oubliez pas que derrière chaque bière artisanale, il y a désormais plusieurs personnes qui travaillent dur pour que vous puissiez prendre votre petit verre après le boulot, que ce soit le brasseur, le malteur, le houblonnier ou votre caviste, donc soutenir ce genre de belles initiatives, c’est soutenir l’idée d’un secteur en plein boom qui est là pour changer la donne et redorer son image détériorée depuis des années par des grands groupes industriels sans aucune âme.

Sur ce, je ne sais pas vous, mais j’ai envie de m’en boire une les amis.

Cheers!

En savoir plus : Houblons de France

Share Button

« »