IMG_6071Nous allons revenir en France pour ce test, et parler de la Germinette Ambrée, une bière artisanale créée par la Brasserie de la Somme, une brasserie ancienne qui s’est vu ressuscitée par l’initiative de François héritier de la brasserie familiale qui existait 130 années plus tôt.

En fouinant un peu la généalogie de la brasserie et ses archives, il découvre que l’activité débute en 1720 et s’est arrêtée en 1880. La brasserie artisanale ne survivra pas à l’arrivée des premiers industriels, tuant le marché déjà à cette époque.

Pour survivre, la famille cesse de brasser et se mets à l’agriculture et l’élevage. Ce ne sera qu’en 2009 que François commence à penser sérieusement à cette idée de brassage, pour enfin s’y mettre en 2010.

En 2012, il est prêt, la brasserie peut enfin renaitre de ses cendres !

Une vraie bière familiale et ancienne

Avec un story-telling pareil, la brasserie avait de quoi séduire, et visuellement elle remplit son rôle avec un verre magnifié par une mousse épaisse qui reste stoïque, une robe cuivrée et bien carbonatée.

Une belle odeur de caramel, de sucre et de houblon vient nous titiller les narines avec déjà les soupçons d’une amertume probable et donc d’une bière de caractère, malgré un côté sucré prévisible.

IMG_6076

En Somme, une belle bière !

Le début commence fort, une petite acidité légère mais agréable, suivie par une douceur qui progresse tout doucement au palais en s’axant principalement sur un gout de caramel pour finir sur une jolie amertume et une très jolie longueur en bouche.

 

En conclusion

Sans pour autant être un chef d’œuvre, car, il faut le dire, on reste sur un certain classicisme, on ne peut que prendre un grand plaisir à gouter une bière faites avec, non seulement une passion, mais un désir de relancer une activité familiale éteinte depuis plus d’un siècle, et rien que pour cela, je vous invite à gouter et encourager cette brasserie.

IMG_6081

Share Button

« »