Category: Dossiers


 

J’ai décidé de vous parler un petit peu de nos cavistes ici en Provence, bien que ce blog soit pour tout le monde, je suis un Marseillais, et je me dis que vous parler de temps en temps de nos cavistes locaux n’est pas un mal, et bon, hein, pour le coup j’ai eu envie de vous parler d’une copine, que je connais depuis le début de l’aventure de ce Blog, Vanessa de la cave à bière Fietje !

Longtemps en retard dans le secteur de la bière artisanale, Marseille a su se rattraper, à travers un mouvement initiée quasi simultanément en 2013 par Vanessa et la brasserie de la Plaine en pleine euphorie de la capitale de la culture Européenne.

Originaire de Belgique, elle décide d’ouvrir la première cave à bière de Marseille. Après un certain temps de création et de recherche, le projet se concrétise lorsqu’elle trouvera les locaux à deux pas de la Brasserie de la Plaine dans un quartier très apprécié et vivant de la cité phocéenne. Fietje était née! View full article »

Share Button
 

Je vais vous parler aujourd’hui d’un sujet auquel je pense depuis un moment car il est soumis à pas mal de controverses autour de moi, les bières à façon! Je précise que cet article est un écrit personnel et que ce que je dis est donc mon unique interprétation, de ce fait, si vous êtes en désaccord, ou souhaitez ajouter des infos, dites le moi et je le ferais très volontiers! Voyez cet article comme une modeste analyse d’un consommateur de bières et pas comme un expert ou Mr je sais tout, ce que je ne suis pas et heureusement!

Alors déjà une bière à façon pour ceux qui débutent, c’est une bière brassée par une brasserie pour le compte d’un tiers, ça peut être une société, un club, un événement ou autre. View full article »

Share Button
 

Aujourd’hui pas de test, j’essaye un peu de vous faire plus de petits et gros dossiers sur l’univers brassicole et aussi sur de la retro-actu, et je vais revenir sur un mouvement initié en 2017 par plusieurs brasseries artisanales indépendantes américaine, le mouvement “Take Craft Back”.

Ce mouvement a pour but, et pas des moindres, le rachat par des indépendants, de ABinbev via une campagne de Crowd funding, dont le but à atteindre est de 213 Milliards de $.

La campagne est maintenant terminée, et comme ils le disent, ils ont presque réussi l’objectif en cumulant environ 3 850 000$…. Évidemment cet argent n’est pas parti dans leurs poches, cela constitue des promesses de dons, qui, pour ceux qui l’ont fait, leur ont permis d’obtenir des goodies. C’est bien entendu un mouvement à but non lucratif en vérité, bien orchestré et assez culotté qui vise à pousser un coup de gueule contre la grosse industrie qui rachète à tout va chez les brasseries artisanales américaines (et depuis quelques temps, en Europe aussi). View full article »

Share Button
 

Vous savez tous que les Allemands sont depuis toujours, connus pour leurs bières, difficile de dissocier les Allemands de la bière, comme les Français du vin.

La bière en Allemagne est soumise à ce qu’on appelle la loi de la pureté Allemande, une mention que vous retrouverez sur les étiquettes de bières, et aujourd’hui on va justement parler de cette fameuse loi, ce qu’elle est, ou elle en est en 2017, et aussi à la fin de ce dossier, nous essaierons de voir si ce type de loi a encore sa place dans le milieu brassicole actuel.

View full article »

Share Button
 

proivenceLes amis comme vous le savez surement, en suivant le blog, le festival PBC va voir le jour à Marseille cette année du 25 au 30 avril 2016.

Vivant à Marseille, j’ai été convié à aider à la création de ce festival, bien qu’étant bénévole et petit blogueur à mes heures perdues, c’est avec un immense plaisir que je participe du mieux possible à l’aventure, en espérant de tout cœur, que ceux qui viendront aux évènements, aimeront ce qui sera fait et reviendront l’année prochaine pour une seconde édition encore plus forte !

Marseille et la bière, c’est une histoire ancienne, nous en reparlerons plus tard dans un article que je prépare, mais il y a bon nombre de brasseries artisanales qui existaient au début du 20ème siècle, malheureusement, la guerre a fait que le secteur s’est vite effondré, et vite pris d’assaut par les grands groupes, plus rapides face à un marché délaissé, il faut l’avouer.

Pour preuve, Phénix, qui était une brasserie purement de chez nous, à Marseille, est devenue Heineken, mais ce n’est que quelques années plus tard qu’une autre « brasserie Marseillaise », verra le jour, la Cagole….

La Cagole, parlons en brièvement, c’est ce qu’on appelle une bière mensongère, une bière qui se fait passer comme étant la bière Marseillaise mais qui est en fait fabriquée à façon par une brasserie dans le nord de la France….et auparavant en République Tchèque. Il n’est pas rare de croiser des touristes avec une Cagole, pensant prendre la bière locale artisanale…. Une arnaque pour touristes….d’autant que la Cagole joue à fond le marketing et le merchandising et se trouve sur toutes les enseignes, restaurants et boutiques souvenirs, toujours en prétendant être la seule bière locale. Ceci étant dit, ils ont été les premiers à exploiter le filon, aucune brasserie artisanale n’existait à Marseille auparavant, les dernières étant mortes depuis bien longtemps, mais aujourd’hui les choses bougent ! Leurs actions ont donné envie aux autres, de prouver que de la vraie bière artisanale pouvait exister dans le sud !

View full article »

Share Button