Category: Dégustation


 

Aujourd’hui, direction l’Irlande du Nord pour rencontrer une brasserie qui a été créée en 2016 : Bullhouse Brewing Company.

Cette brasserie a été fondée par William Mayne, dans un ancien enclos à boeuf sur une ferme familiale, d’où ce fameux nom de Bullhouse, vous l’aurez deviné.

Au départ ce n’est qu’un petit projet, mais très vite la demande augmente et William est obligé en 2017 de se consacrer à temps plein à la brasserie. Il se retrouve donc à devoir aménager son local pour parvenir à produire 25 000 litres par an.

Ici nous allons nous attarder sur la Imperial Milk Stout, mais il en a fait d’autres, plus classiques, mais des moins classiques aussi comme une Porter à la noix de coco par exemple, relevons aussi le fait qu’il est la seule brasserie du pays à faire des bières en canettes (mais nous, nous avons une bouteille par contre ici). View full article »

Share Button
 

Amis du houblon, et amis Marseillais qui me lisent, nous allons aujourd’hui parler d’une autre bière Marseillaise, la Bhum 2017 de chez la brasserie Des Suds / Part Faite!

La brasserie Des Suds, vous connaissez, nous avons plusieurs fois parlé de leurs bières, mais aussi et plus récemment nous avions parlé de leur projet de houblon urbain avec Abricotoit, une initiative de plantation de houblons chez des particuliers, qui, en plantant chacun un ou plusieurs plants de houblons, allaient permettre la création d’une bière brassée avec des houblons issus à 100% de la récolte faites chez les marseillais.

Bien que Topito ait décrié ce projet comme un projet de gros alcooliques ce qui est faux (en même temps Topito hein…), c’est avant tout un projet écolo et assez sympa dont vous retrouverez le détail dans cet article. View full article »

Share Button
 

Aujourd’hui on va revenir chez nous à Marseille pour parler d’une bière dont le nom vous évoquera sans aucun doute un jeu de votre enfance, ou encore celui de vous et votre moitié pour déterminer qui fera la vaisselle, le ShiFuMi.

Ce jeu on y a tous joué un jour, Pierre / Feuille / Papier / Ciseau (et des fois Lézard et Spock), nos amis de la Plaine en ont fait une bière en collaboration avec PIP une brasserie Bordelaise dont nous parlerons en détail lors d’un prochain test d’une de leur bière à venir. Cette bière est brassée avec du thé et des zestes d’agrumes, une bière qu’on pourrait qualifier d’été je dirais à titre personnel. View full article »

Share Button
 

Vous aussi vous avez déjà tenté de crier 3 fois son nom dans l’espoir que le monstre Beetlejuice vienne vous emmener dans des aventures cartoonesques et glauques? Petit j’en étais fan, mais voilà, ici on ne va pas parler de notre ami incarné au cinéma par Michael Keaton, mais d’une bière qui se base plutôt sur la mythologie egyptienne.

Les égyptiens et la bière c’est une longue histoire, à laquelle nous reviendrons dans quelques temps, mais force est de constater que de nombreux brasseurs ont tentés de s’en inspirer, nous en avions d’ailleurs testé une il y a quelques années.

Ici nous allons rester chez nous, en France, pour découvrir la fameuse Beetlejuice Black IPA de la toute jeune brasserie Hoppy Road. View full article »

Share Button
 

Aujourd’hui nous allons aller chez la brasserie Américaine Founders, une brasserie très connue jamais passée encore sur le site.

La brasserie a été fondée par Mike Stevens et Dave Engbers, tout deux ayant un boulot stable, ils se sont décidés un jour à se lancer dans l’aventure, une prise de risque réfléchie mais qui les a forcé à quitter leur job, retrousser les manches et contracter un prêt costaud auprès d’un banquier.

Si les bières étaient correctes, force est de constater que face au marché grandissant et déjà bien établi de la brasserie artisanale Américaine, nos deux comparses ne se faisaient pas remarquer et leurs bières, bien que très sympas, ne leur permettaient pas de payer les factures, les mettant au bord de la banqueroute.

Pour remédier à cela, ultime recours, ils décident de se lancer dans un brassage plus original, et plus proche de leurs envies aussi, après tout le classique c’est bien mais ca ne fait pas vivre, il faut savoir se démarquer, et c’est ainsi que de nouveaux brassins arrivèrent. View full article »

Share Button