Oui vous avez bien lu, on parle bien de brasser de la bière sur la Lune! Notre bon vieux satellite qui des années après Apollo 17, refait parler d’elle pour de futures missions spatiales.

Bien sur, contrairement à des articles passés, ce n’est pas des bières brassées avec des morceaux de cailloux lunaires ou autre, nous parlons bien d’une vraie bière brassée SUR la Lune!

Mais tu racontes quoi là Greg?

Non, je ne suis pas dans l’idée de faire un buzz, mais rapporter une actualité astronomique et scientifique qui est parue dernièrement dans la presse.

On parle souvent de coloniser la Lune, d’ici 2022 d’après la NASA, ou encore citons les Russes qui veulent envoyer un homme d’ici 2031, sans parler des Chinois qui tout récemment on posé un petit robot sur le sol de notre amie.

Une équipe de jeunes scientifiques de l’université de San Diego en Californie ont été sélectionné par Lab2Moon parmi 3000 projets pour être embarqués sur le futur Rover Lunaire de la start-up indienne Team Indus qui décollera le 28/12/2017. Actuellement, sur les 3000 projets, 25 ont été sélectionnés, et nos amis attendent la finale pour savoir si oui ou non, leur projet sera validé.

 

En quoi consiste ce projet? Quel interêt?

L’idée principale est de voir comment se comportent les levures dans l’espace, car nous savons que l’homme devra se nourrir, et il sera moins coûteux et contraignant de faire cultiver sur place que de faire livrer des cargaisons sur le satellite (ou dans l’espace). Cette expérience aura donc une véritable utilité, en plus de paraître “cool”, car elle déterminera comment l’homme pourra être autonome hors de sa planète en terme de nourriture mais aussi en terme de production pharmaceutique.

 

Alors Jamy, comment ca marche?

Le projet de nos amis est simple, s’il est sélectionné, le Rover lunaire embarquera trois compartiments, le premier contiendra la levure, le second de la bière non fermentée (du moût donc), et le troisième servira à la fermentation.

Une fois que le Rover aura atterri, une valve s’ouvrira et la levure se mélanger à la bière non fermentée. Une fois le mélange fait, une valve s’ouvrira ensuite pour mettre en fermentation la bière dans le troisième compartiment.

 

Et quid du Rover?

Ce Rover lunaire est donc conçu par la société Team Indus, une start-up dont le projet est lui aussi sélectionné parmi les finalistes du Google X Prize, un concours qui, pour le gagnant, financera le projet à hauteur de 20 millions de dollars. Ce concours, actuellement bien avancé, possède 5 finalistes dont Team Indus, le but pour l’équipe qui gagnera, sera de pouvoir poser un véhicule sans encombres sur le sol lunaire.

Le Rover devra aussi parcourir 500 mètres et prendre des photos et vidéos haute définition. Le message lancé par ce concours est qu’il n’est pas nécessaire d’être une puissance gouvernementale pour parvenir à ce genre de projets, des sociétés privées ou des amateurs sponsorisés peuvent le faire. Nous le voyons d’ailleurs avec Elon Musk (Tesla) et sa société Space X qui avance chaque jour un peu plus, ou encore Virgin.

 

En conclusion

L’expérience, si elle est validée par les deux concours, sera un tournant historique du milieu brassicole, néanmoins, un retour du Rover, lui, n’est pas prévu semble-t-il, donc il faudra attendre quelques années avant de pouvoir goûter cette bière, mais si l’expérience est concluante, on approche de la première bière spatiale les amis! 🙂

 

Sources:

http://www.telegraph.co.uk/science/2017/01/22/scientists-brewing-plan-make-beer-moon/

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-4147754/Can-beer-brewed-MOON.html

http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/lune-etudiants-envisagent-brasser-biere-lune-66121/

Share Button

« »