IMG_0031Encore une nouvelle bière de Rouget de l’Isle, je ne présente plus cette excellente brasserie qui nous concocte des bières de qualités depuis un bon moment, j’ai toujours un grand nombre de leurs bières chez moi, ce qui est facile car ils sont présents lors du salon des vignerons de Marseille, et aujourd’hui on va s’attaquer à une bière ambrée de leur confection, la Crin Blanc !

 

Si Crin Blanc rencontre Croc Blanc il aura la pression

Nous voyons une mousse épaisse mais plutôt éphémère, le tout surplombe une bière cuivrée aux reflets qui nous font penser à du miel.  La carbonatation est moyenne et l’odeur est apparente à du pain grillé voire du pain d’épice, du caramel aussi, le sucre est également présent mais tout en finesse.

 

Cette bière elle Crin dégun !

Pardonnez ce mauvais jeu de mot issu du langage magnifique de ma ville…ahem…. Nous avons un début de dégustation assez agressif, pas une IPA bien entendu mais on s’attend à beaucoup plus doux et léger en attaque et en fait pas du tout.

En revanche le milieu devient ensuite très léger avec de belles touches de caramel et de pain d’épices et une finale courte et plutôt amère qui nous rappelle qu’on boit quand même une bière qui a du houblon !

 

En conclusion

C’est une bière de bonne facture mais qui aurait sans doute mérité un tout petit peu plus de caractère, j’aurais aimé sentir plus les arômes de caramel et de pain d’épice finalement, mais ce n’est que mon avis personnel. Je l’ai trouvée un peu trop légère on va dire, mais ça reste toujours du haut niveau pour moi !

 IMG_0034

 

Share Button

« »