Archive for janvier, 2018


 

Crédits : AFP PHOTO / LOUAI BESHARA

La Syrie vous connaissez tous, hélas, j’aimerais vous dire que c’est un pays magnifique au patrimoine archéologique fascinant à visiter absolument, mais actuellement, c’est un pays victime d’une guerre sans merci et multifacette dont on peine à comprendre au final qui est l’ennemi tant la situation est confuse et catastrophique.

Ancrée dans une guerre civile depuis 2011, le pays ne cesse d’être ravagé et je dois avouer, que, étant sensible à ce qu’il s’y passe, je ne vois pas souvent des bonnes nouvelles passer à son sujet, mais parfois, on peut trouver quelques petites choses intéressantes qui ravivent un peu l’espoir d’une paix.

Ici, vous vous en doutez, on parle de bière, alors me direz-vous, pourquoi parler de la guerre en Syrie, pays relativement ancré dans une religion musulmane qui ne consomme pas d’alcool, et qui plus est dans une guerre dont on ne voit plus la fin? View full article »

Share Button
 

Aujourd’hui les amis nous allons nous diriger dans l’Aveyron pour une bière blanche brassée avec des fraises (des vraies!).

Cette bière blanche est fabriquée par la brasserie la Hocq, une brasserie née il y a déjà quelques années grâce à Séverine et David Hocquard, un duo venu tout droit du milieu médical et qui a mis sa passion en commun pour se lancer dans l’aventure!

Cette brasserie a pour but de produire de manière écologique et responsable, elle mets en un point d’orgue à économiser son énergie et privilégier les circuits courts. View full article »

Share Button
 

Aujourd’hui nous allons parler d’une bière un peu spéciale, une bière aux racines africaines qui va, inexorablement, nous mener à un futur article sur l’Afrique en 2018, et vous verrez que c’est assez passionnant!

Cette bière se nomme la Ôde Mila, du nom de sa brasserie, c’est une bière dont les racines nous viennent directement du Rwanda!

Michel Rubayiza est né là bas, comme nous le raconte son site, il jouait à cache cache dans les champs de Sorgho, et plus grand, il décida de faire des études en agronomie. Pour cela, il s’envole pour la Belgique et passe son diplôme avec succès en 1976. Il rentre aussitôt et commence sa carrière en conseillant les paysans, mais la guerre éclate et au delà de cela Michel veut compléter sa formation et aller plus loin dans sa passion, alors en 1994 il part en France et intègre le ENSAIA, l’école d’agronomie et d’industrie agro-alimentaire, et choisis la spécialité “bière” (il avait aussi le choix avec le lait). Il y développe une thèse, sur le brassage du Sorgho, qui sera en fait le début de l’aventure. View full article »

Share Button
 

Il y a quelques mois nous avions eu l’occasion de parler de la brasserie Mad Hatters, brasserie Anglaise qui brille par des recettes relativement originales dont la fameuse Tzatziki Sour que nous avions eu le plaisir de déguster et qui nous avait fortement surpris de par son originalité.

Aujourd’hui nous allons parler d’une seconde bière de nos amis anglais, la Orange N Basil, une bière qui, comme son nom l’indique, est brassée avec de l’orange et du basilic!

2 ingrédients assez curieux, qu’on ne pense pas forcément à mélanger ensembles, le basilic étant en général utilisé pour du salé, et l’orange et bien….c’est un fruit, mais après tout, on a aussi du sucré salé qui se marie bien par exemple. View full article »

Share Button
 

On ne change pas une équipe qui gagne, on retrouve encore une fois notre équipe des bières du crépuscule pour une bières originale brassée avec des copeaux de fût de Rhum, des fruits de la passion et de l’ananas, une bière qui veut sans doute nous rappeler un truc non?

Effectivement, la recette est idéale pour se prendre pour un pirate des Caraibes, une étiquette très jolie et une recette originale, les ingrédients parfaits pour attirer l’oeil et assoiffé sa curiosité.

Du coup, je me suis moi même penché sur la question, bien que je connaisse bien les brasseurs, force est de constater que vu le nombre de recettes différentes qu’ils produisent, j’ai raté pas mal de choses, mais ouf! Celle-ci je ne l’ai pas ratée! Et nous allons voir un peu ce qu’elle a sous sa coque!
View full article »

Share Button