Archive for novembre, 2013


 

IMG_0725A la veille d’un départ pour Paris en weekend, je me devais de vous parler de la Gallia, bière 100% parisienne qui a une histoire assez sympathique ! (Que vous pouvez trouver plus détaillée sur le site officiel !)

La brasserie est née au 19eme siècle vers 1880 dans ce qui est aujourd’hui le 14eme arrondissement de la ville, avant la brasserie faisait des bières spéciales comme la bière de lait, la bière de Goudron ou encore des bières médicinales (curieux de voir ce que cela contenait !). Et en 1879 ils se décident à faire des bières normales qu’ils appellent « Bières Gallia », ils sortiront 4 bières différentes et produiront environ 20.000 hl par an. Mais la brasserie ne gagne pas d’argent et abandonne pour laisser place à Jean Jacques Wolhuter, un négociant en houblons de Strasbourg qui reprendra l’activité en 1890.

La brasserie est reboostée, elle s’agrandit et connait un vif succès et gagnera même une médaille d’or à la grande exposition universelle de 1900, une première pour une brasserie ! View full article »

Share Button
 

IMG_0766Aujourd’hui on va aller au Portugal pour gouter la bière la plus connue du pays, la Super Bock !

Cette bière est fabriquée par la société Unicer, je vous avoue ne pas avoir beaucoup d’informations sur cette bière. Elle a été brassée pour la première fois en 1927 et est aujourd’hui déclinée en 6 versions différentes :

  • Classica : (5,2 %) Blonde
  • Abadia : (6,4 %) Blonde
  • Stout : (5 %) Noire
  • Green : (4 %) Verte
  • Tango : (4 %) Rouge
  • Twin : Sans alcool

La Blonde Classique est distribuée dans 21 pays différents, et la société Unicer a été rachetée en 1991 par Carlsberg.

La bière a gagné 35 médailles au concours « International High Quality Trophy », organisé par Monde Selecion (un institut de qualité Belge). Elle a, sur ces 35 médailles, gagnée 28 d’entre elles de manière consécutive.

Je vous propose de passer directement à la dégustation les copains ! View full article »

Share Button
 

IMG_0745On continue avec les Etats Unis en allant faire un tour chez l’une des plus grandes brasseries du pays, la Brooklyn Brewery !

Petit rappel historique : initialement, à New York il y avait environ 80 brasseries, mais la prohibition passant par là, on en comptait plus une seule, hormis celles qui œuvraient en clandestinité évidement. Les brasseries se situaient beaucoup sur Brooklyn en raison de la forte proportion de population Allemande. Une rue de Brooklyn était même appelée « la rue des brasseurs ».

La dernière brasserie New Yorkaise s’est éteinte en 1976, celle-ci comme beaucoup d’autres n’a pas su faire face à l’essor montant des Lager légères américaines.

En 1984, Steve Hindy, un journaliste, revient d’un séjour de six ans au Moyen Orient, il avait appris là bas de nombreuses choses sur le brassage artisanal, oui, vous avez bien lu, ces pays ne boivent pas d’alcool mais ils brassent de la bière….paradoxal non ?

En 1987, il veut se lancer, et propose à son voisin, Tom Potter de s’associer avec lui pour créer la Brooklyn Brewery. Au départ les bières sont brassées à la Matt Brewery d’Utica, puis en 1996 nos deux compères acquerront leur propre brasserie. View full article »

Share Button
 

IMG_0722Les amis on va aux USA aujourd’hui, avec une Sierra Nevada Stout !

Alors tout d’abord, on va parler de cette brasserie, la deuxième plus importante du pays, rien que ca !

La brasserie est née en 1979 à Chico en Californie, leurs créateurs sont Ken Grossman et Paul Camusi.

Le nom de la brasserie vient du fait que Grossman est un amoureux des randonnées dans les montagnes de la Sierra Nevada. L’aventure a commencée par un prêt de 50 000$ fait par les familles respectives, et la location d’un entrepôt de 280m². Le matériel est récupéré un peu partout dans la région, les cuves en cuivres, elles, ont été récupérées en deuxième main depuis l’Allemagne.

En Novembre 1980 est née la Pale Ale, le succès est au rendez vous, 950 barils sont vendus la première année, le double l’année suivante.

La brasserie s’occupe elle-même de sa distribution et son marketing, en dépits de quelques problèmes financiers, elle tient bon et en 1982 un journal de San Francisco met en valeur la bière, celle-ci étant vendue dans quelques restaurants réputés.

En 1987 la brasserie distribue 12000 barils par an dans 7 états,  l’année suivante ils s’agrandissent et sortent de nouvelles bières et ouvrent un restaurant. En 2000 la brasserie ouvre même une salle de concert ! Entretemps en 1998 Camusi prends sa retraite et vends ses parts à Grossman qui continue l’aventure.

En 2010, la brasserie s’associe avec l’Abbaye de Clairvaux Nouveau pour faire des bières de style trappiste belge, néanmoins la bière n’est toujours pas validée officiellement comme une bière trappiste par l’association trappiste internationale. View full article »

Share Button
 

IMG_0691Aujourd’hui nous allons rester au pays, plus précisément, à Levallois Peret avec la Levalloise !

Cette bière est relativement récente et est brassée par « My Beer Company » une micro brasserie qui existe depuis 2011 (d’après Societe.com ahah !) mais je crois que son activité a réellement débutée en 2012.

Oui, je n’ai pas beaucoup d’infos sur cette petite brasserie, mais ils ont un site internet très actif (http://www.mybeercompany.fr/).

Il existe 3 bières aujourd’hui, dont notre Levalloise avec une belle 2CV sur l’étiquette, j’avoue que c’est ca qui m’a attiré directement, de voir notre bonne vieille deudeuche sur une étiquette de bière !

Je vous invite à aller voir leur site, j’avoue ne pas avoir beaucoup d’infos sur cette brasserie relativement toute jeune alors je vous propose de passer directement au test !

View full article »

Share Button